Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Essais comparatifs > Essai Alfa Romeo Stelvio : Meglio Tardi che Mai

Essai Alfa Romeo Stelvio : Meglio Tardi che Mai

lundi 19 juin 2017, par Louis DAUBIN

2.2 Diesel 210 ch AT8 AWD

Alfa Romeo « Cuero Sportivo » depuis 100 ans, se convertit à la demande de SUV en Europe et dans le monde. Une Alfa restera une Alfa ! Il suffit de prendre le volant pour apprécier le travail des ingénieurs Milanais. Suv peut être, Alfa Romeo d’abord.


1970, il y a 47 ans, Naissance du Range Rover. Le premier SUV 4X4 : Véhicule utilitaire de Sport : gros moteur, luxe et comportement (très) approximatif d’une berline.
1994 : Naissance du Toyota RAV 4. Le premier SUV de Poche étudié pour les femmes et la ville.
2017 : Naissance du premier SUV Alfa Romeo. Le Stelvio qui tient son nom du plus haut col routier des alpes italiennes ou fut tracé la route qui joignait la Lombardie à l’Autriche. Tout un symbole pour l’ambitieux SUV Italien qui part à la conquête des SUV Allemand du premium.

Arriver le dernier sur un marché qui représente déjà plus de 35% des immatriculations totales est plutôt une bonne idée si on veut bien constater que le Stelvio tente de remédier à la majorité des tares congénitales inhérentes à la configuration même du SUV. Être le meilleur semble plus important qu’être le premier pour Alfa Romeo. Louable intention pour le client du Stelvio.

Le SUV fut Considéré il y a 30 ans comme un marché de niche pour automobiliste en mal de reconnaissance : j’ai la plus grosse. Le SUV d’aujourd’hui semble avoir séduit de nombreux automobilistes frustrés, sans doute, d’avoir la plus petite. On avait largement sous-estimé le marché…

Basé sur le châssis de la belle Giulia, le Stelvio redéfinit le genre techniquement tout en se conformant aux canons de la « gonflette » esthétique obligatoires du genre.
Nous avons pu conduire ce SUV dans les Alpes Entre Zurich et Milan. Evidemment, Pour apprécier ce véhicule il faut impérativement renoncer à toutes comparaisons avec la Giulia ou toutes autres berlines du segment D.

Le Stelvio doit être comparé aux SUV du segment : Bmw X3, Audi Q5, Mercedes GLC, Porsche Macan, Jaguar F-pace et Volvo XC 60, Lexus NX 300, Infiniti QY 30… C’est dire si la notion même de performance s’entend sous un angle diffèrent. Le choix d’un SUV dans le cadre d’un usage professionnel donne la priorité à l’apparence de sa monture que l’on choisit plus percheron que pur-sang et à la position surélevée permettant un accès facilité pour les plus âgés et une position haute pour les plus petits.

Pour autant Le Stelvio fait preuve d’un aérodynamisme décent avec un CX de 0,30 rarement atteint dans la catégorie SUV. L’équilibre des masses atteint lui aussi un résultat valable avec une répartition idéale de poids reparti à 50/50. Propulsion d’origine, le Stelvio est disponible en série avec 4 roues motrices efficaces laissant les roues arrière passer 100% du couple pour le plaisir de conduite.

Les versions Business destinés aux entreprises seront disponibles en deux roues motrices, pure propulsion, 150 et 180 chevaux diesel pour baisser le montant de votre TVS et votre consommation carburant. Nous avions en main une version Diesel 210 ch. en finition « Lusso » Haut de gamme. Autant le dire franchement, nous n’avons pas trouvé de différence de qualité ni de finition avec la production Allemande. Le style diffère, heureusement, la qualité perçue, non.

En roulant nous avons découvert un SUV plus léger que la moyenne des SUV et plus agréable à conduire. Le confort reste le point faible des SUV pour cause de réaction verticales et de centre de gravité et le Stelvio n’échappe pas à cette règle avec en aggravation les roues taille basse et des sièges « sport » traduisez « étroit et dur ». L’équipement est archi complet. L’habitabilité bonne pour 4 personnes, le poids contenu en fait le plus léger SUV du marché. Le moteur est satisfaisant et la boite auto, obligatoire, fait de son mieux pour se faire oublier. La tenue de route est supérieure à tout ce que l’on connait dans la production SUV. On se rapproche des berlines.

Alfa Roméo fait mieux que la concurrence avec le Stelvio sur le plan dynamique. Un 6 cylindres Alfa le ferait savoir.

En version Business !

Le Stelvio aura sa place dans votre parc automobile en version Business. Cette définition offre des jantes adaptées au confort et au CO2. Elle dispose d’un 180 ch Diesel à 124gr en 2 ou 4 roues motrices tout en perdant très peu en performances face au 210CH essayé ici. Le Stelvio est bien né pour s’imposer au milieu d’une concurrence réputée. Il aurait été impossible à la marque d’ignorer la mode du SUV sous peine de manquer presque 40% des ventes du segment.

Louis Daubin

Répondre à cet article



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80