Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Interview > Guillaume Couzy, Directeur Peugeot France

Guillaume Couzy, Directeur Peugeot France

mardi 23 octobre 2018, par Bertrand GAY, Louis DAUBIN

Guillaume Couzy : « La Peugeot 508 bouscule la catégorie des routières »

Guillaume Couzy, directeur Peugeot France évoque les performances de la marque, rassure sur la mise en place des nouvelles normes d’émissions WLTP et parle de la nouvelle 508.


-  Kilomètres Entreprise : Quel regard portez-vous sur le marché français depuis le début de l’année ?
- Guillaume Couzy : Depuis le début de l’année, le marché français est vif avec une belle croissance de 5 %. Depuis quelques mois, le marché est très soutenu, aussi bien sur le canal des entreprises que sur celui des particuliers. Sur ce dernier, les ventes des voitures des segments A et B ont profité de la prime à la conversion. Dans ce contexte, je relève que la marque Peugeot bénéfice d’une belle dynamique. Au premier semestre, Peugeot est le leader du marché sur le canal des particuliers.

Côté entreprises, le marché est dynamique tant en voitures particulières qu’en véhicules utilitaires. Les ventes de ces derniers progressent de 5 %, alors que le segment des VP destinées aux entreprises progresse de 3 à 4 %. Tous les segments du marché B to B sont en progression, avec quelques effets artificiels en véhicules de démonstration et en location courte durée. Sur ce dernier canal, nous ne sommes pas un gros acteur. Nous faisons ce que Peugeot doit faire sans en faire trop.

-  KMS : Comment se passe le passage aux nouvelles normes d’émissions Euro 6.2 et à la procédure de mesure WLTP ?
- G.C.  : Depuis le 1er septembre, toutes les voitures particulières Peugeot sont conformes aux nouvelles normes d’émissions. Dans le domaine du diesel, la marque Peugeot bénéficie de la forte expertise du groupe PSA. Techniquement, la question est réglée. Et nous avons quelques espoirs pour le volet fiscal. Nous estimons qu’il n’y a pas de volonté de la part du gouvernement d’augmenter les recettes fiscales. Nous avons un dialogue permanent avec le gouvernement sur ces sujets.
Mais rien n’est certain, et cela crée un petit peu d’incertitude sur le marché. Mais la tendance que nous observons n’est pas claire. D’une part le marché reste dynamique et nous n’arrivons à déceler dans nos commandes une tendance claire.

KMS  : Et en ce qui concerne les véhicules ?
G.C.  : Actuellement, les ventes de nos SUV en entreprises sont assez impressionnantes. Au cours du premier semestre, la 3008 a pris la seconde place du marché B to B avec 20.000 unités vendues en France. Et, en additionnant les ventes aux particuliers et les ventes aux entreprises, le total de Peugeot 3008 vendu en France a atteint les 47.000 unités au premier semestre. Et ce succès se poursuit avec le Peugeot 5008, qui a pris la septième place du marché B to B au premier semestre avec 8.500 unités. C’est un excellent résultat inédit à ce jour pour nous.

-  KMS : Quelles tendances décelez-vous pour les prochains mois ?
- G.C.  : Bien qu’il reste quelques incertitudes, nous pensons que le marché va probablement vers un léger rééquilibrage entre les SUV d’une part et les berlines et breaks d’autre part. Mais nous ne sommes pas inquiets pour nos SUV dont la dynamique est forte sur tous les canaux et tout particulièrement sur le canal des entreprises. Et nous sommes bien positionnés avec nos breaks et nos berlines. Nous arrivons d’ailleurs sur ce marché avec une offre renouvelée dans le segment des routière avec nos nouvelles 508 berline et break.

-  KMS  : Que vous inspire le mouvement du marché vers l’essence au détriment du diesel ?
- G.C.  : Tous canaux de clientèle confondus, nous constatons que le diesel a perdu 10 points de marché en un an. Sur le canal B to B, quelques clients publics et privés passent à l’essence. Mais la clé du marché entreprises reste le TCO. La bascule diesel / essence se situe actuellement à près de 20.000 kilomètres par an.
Nous avons avec la Peugeot 508, des diesel excellents et une bonne aérodynamique, ce qui donne des niveaux d’émissions et de consommation parmi les meilleurs de sa catégorie.

-  KMS : Quel peut avoir l’impact des normes WLTP sur l’offre Peugeot ?
- G.C. : Les normes WLTP peuvent nous amener à repenser les gammes pour que l’offre soit la plus pertinente possible. Nous sommes actuellement en train d’y travailler et tout particulièrement pour les gammes Business. Nous informons nos clients B to B depuis de nombreux mois sur ces problématiques en leur apportant des informations. Sur cette question des normes, il existe plusieurs étapes de changement qui se s’enchainent rapidement. Nous communiquons vers nos clients entreprises et loueurs pour leur donne des éléments et les sensibiliser au sujet.

-  KMS : Etes-vous satisfait du réseau ?
- G.C.  : Notre réseau comprend 400 points de vente dont une centaine de Peugeot Professional Center. Ces derniers répondent à un certain nombre de critères, notamment en termes de force de vente et de formation. Ainsi, le réseau compte environ 500 conseillers spécialisés sur le sujet des entreprises. Le réseau a totalement conscience de l’importance des clients professionnels. D’ailleurs, nous avons fait d’énormes progrès en après-vente dans le domaine de la qualité de service.

Les flottes importantes sont traitées de manière centrale en répondant à des appels d’offres pour l’acte de vente. Mais ensuite nous veillons ensuite à laisser la main au réseau pour des questions de proximité et de facilité de service.
D’ailleurs, la qualité de service est l’un des enjeux du lancement de la nouvelle 508 qui vient d’avoir lieu. Pour cela, nous mettons en place un nouveau programme de relation client dénommé « Passion client ».

-  KMS : Justement, parlez-nous de cette nouvelle 508 ?
- G.C.  : Nous arrivons avec une voiture séduisante et performante mais le segment est un peu sinistré. Voici pourquoi nous avons pris le parti de faire bouger les codes du segment. Cette orientation est bien reçue et bien comprise. Le réseau attend cette nouvelle 508, en berline et en break, avec impatience. Et nous sommes sur une belle dynamique initiée par les 2008, 308, 3008 et 5008. Avec la 508, je ne pense pas que nous nous adressons au client de la berline traditionnelle de marque généraliste. Nos cibles sont plutôt à chercher vers les clients des Volkswagen Passat ou des Audi. De plus, nous aurons une 508 hybride rechargeable, à l’automne 2019. Ce sera une version très importante sur le marché des voitures de direction. Plus largement, nous mettons sur le marché des voitures qui ont tous les codes de la marque Peugeot avec la liberté du choix des énergies. Ainsi, nous sommes flexibles et prêts à répondre aux demandes du marché et du client.

-  KMS : En conclusion, parce que l’on a pas que çà à foutre ?
- G.C.  : Je dis aux chefs d’entreprises : « vendez essayez nos voitures ». Il est important de passer du temps dans nos voitures. La marque a connu une grande phase de transformation ces dix dernières années. Elle a connu une montée en gamme qui la place entre les généralistes et les Premium.

Propos receuillis par B. Gay et L. Daubin

Répondre à cet article



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80