Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Essais comparatifs > L’Optima branchée : Kia Optima Hybride Rechargeable

L’Optima branchée : Kia Optima Hybride Rechargeable

mardi 13 décembre 2016, par Axel EKMAN

Kia l’avait promise et donc la voilà, l’Optima hybride rechargeable est dorénavant disponible au catalogue du géant coréen. Mais le concept “plug in” est-il vraiment profitable ?


La silhouette de l’Optima PHEV (pour “Plug In Electrical Vehicle”) ne diffère pas de celle de l’Optima conventionnelle essayée il y a quelques mois dans ces colonnes. Seul un filet bleu courant sur les bas de caisse et la calandre permet la différenciation, renforcé par un marquage de flanc manquant hélas de discrétion.

À l’intérieur, guère de changements non plus – planche de bord sobre, instrumentation ad minima – et l’on retrouve un environnement plutôt confortable, aidé par une finition et des plastiques de qualité. Seul le volume de la malle arrière est impacté par l’implantation des batteries, passant de 510 à 307 litres. C’est donc sous le capot que tout se joue, avec une motorisation essence 4 cylindres et 2 litres de 156 ch produisant un couple de 189 Nm... additionnée à un moteur électrique de 67 ch servi par une batterie de 9,8 kWh rechargeable, au mieux en 2h30.

Jouer la polyvalence

L’ensemble offre une puissance effective de 205 ch pour 375 Nm, relayée par une boîte auto à 6 rapports assurant une assez bonne linéarité dans la traction. Donnée pour 50 km environ, l’unité électrique est effective en phase de démarrage et s’active en renfort de couple lors de sollicitations importantes.

Notons qu’un mode de roulage en “tout électrique” existe, facilitant l’accès aux centres ville réglementés. À l’usage, sur parcours mixte, on a relevé une consommation oscillant entre 5,2 et 5,5 l aux 100 km, ce qui est intéressant pour un véhicule de 1780 kg (+ 180 kg comparé à la berline normale), mais moins motivant au regard d’une berline équivalente équipée d’un moteur diesel (carburant moins coûteux à TVA récupérable).

En clair, les gros rouleurs ne seront pas séduits, d’autant que le prix d’acquisition est supérieur d’environ 11 000 euros à celui de la version diesel, hors dispositif fiscal. D’un autre côté, une entreprise jouant la carte environnementale pourra proposer à ses cadres de rouler (pas trop, et en ville souvent) dans cette berline thermo-électrique... pourvu qu’elle puisse être rechargée sur le parking de la boîte !

Berline généreuse

Proposée en France d’ici un an en version break uniquement, cette Optima PHEV bénéficie d’équipements de sécurité et d’info-loisirs généreux, comme c’est l’habitude chez Kia. Petit florilège : airbags frontaux, latéraux, rideaux et genoux conducteur, allumage des feux et essuyage automatisés, assistance au maintien dans la voie, au freinage d’urgence et au démarrage en côte, détecteur d’angle mort et de traffic arrière, reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse (fort utile), régulateur de couple, de vitesse (adaptatif), sellerie cuir, sièges à réglages électriques mémorisables, chauffants et ventilés à l’avant, chauffants à l’arrière, volant chauffé (vive l’hiver !), connectique complète, ouverture du coffre mains-libres, radars de stationnement avant et arrière, ouverture et démarrage sans clé...

De quoi oser se présenter face à sa concurrente directe, la Volkswagen Passat GTE – certes plus aboutie mais quand même 2 000 euros plus chère, hors options. À l’heure où l’hybridation se diversifie, Kia a misé sur un modèle cohérent, complet et bien fini. Reste à espérer que les politiques fiscales mises en place ça et là permettront de soutenir le geste financier consenti par les acquéreurs.

Pour autant, le constructeur coréen – en authentique industriel – poursuit ses efforts technologiques et commerciaux en garantissant ce modèle 7 ans ou 150 000 km, une performance qui vaut aussi pour les batteries !

Axel Ekman

FICHE TECHNIQUE :

- Moteur thermique : 4 cylindres essence
- Puissance : 156 ch à 6000 tr/mn
- Couple : 189 Nm à 5000 tr/mn
- Moteur électrique : synchrone à aimants permanents
- Puissance : 67 ch de 2330 à 3300 tr/mn
- Couple : 205 Nm jusqu’à 2330 tr/mn
- Vitesse maxi : 192 km/h
- Boîte : auto à 6 rapports
- Consommation constatée : 5,3 l/100 km
- Émissions CO2 : 37 g/km
- TVS : exonération
- Prix : 45 990 € (hors mesures fiscales)

Répondre à cet article



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80