Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Haut de gamme > Porsche 718 Cayman : Ticket d’entrée

Porsche 718 Cayman : Ticket d’entrée

mardi 20 juin 2017, par Adrien Cortesi

De façon pragmatique, il apparaît difficile de se réjouir de n’avoir que quatre cylindres au lieu de six dans sa Porsche. La bonne nouvelle, c’est que la TVS recule nettement... et l’agrément est bien au rendez-vous !


Soyons clairs, le 718 Cayman s’apparente aujourd’hui à un 718 Boxster coupé tant ses caractéristiques techniques sont identiques (au cheval et aux grammes près !). Mais le Cayman profite d’une meilleure logique marketing en devenant le modèle le moins cher de la gamme (à partir de 53 960 €, tout de même). Comme pour le Boxster, le design général n’apparaît pas bouleversé par rapport au précédent modèle (type 981). Pourtant, tout change : optiques avant plus effilées, bouclier plus marqué, entrées d’air latérales agrandies pour les échangeurs, feux arrière affinés, roues arrière élargies d’un demi-pouce... Même constat dans l’habitacle avec une finition toujours aussi soignée mêlant luxe, sportivité et ergonomie parfaite.

Derrière les sièges, le quatre cylindres à plat « descend » à 2.0 litres de cylindrée (contre 2.7 précédemment) mais développe 300 ch, soit 25 de plus que le précédent flat-six. Il en résulte de meilleurs chronos, d’une demie seconde au 0 à 100 km/h (4,7 s) et jusqu’à 11 km/h en pointe (275 km/h). Et la consommation recule théoriquement de 14 % (nous n’avons malheureusement pas pu le vérifier...).

Impression confirmée après l’essai du Boxster : le « petit » 2.0, moins pêchu à bas régime mais plus rageur dans les tours par rapport au 2.5 de 350 ch (version S), distille davantage d’allonge et de sensations mécaniques. Surtout accouplé à une boîte manuelle si plaisante, rapide et précise à manier. Seul aspect discutable : la sonorité. Si l’on salue le travail accompli (surtout en cochant l’option échappement Sport), ceux qui ont goûté au précédent et mélodieux flat-six resteront nostalgiques.

Côté châssis, on retrouve un Cayman exceptionnel d’agilité et d’équilibre (répartition des masses avant/arrière de 46/54 %), avec encore un peu plus de facilité et de progressivité aux limites d’adhérence. Sur petites routes, on se prend vite au jeu avec de légères dérobades de l’arrière, rien qu’avec le mode Sport Plus (ESP plus permissif).

Au final, le Cayman demeure un jouet extraordinaire, même sur les revêtements dégradés grâce à une qualité d’amortissement inégalée dans la catégorie. Et contrairement au Boxster, le Cayman profite d’un coffre arrière de 275 litres : un atout non négligeable question polyvalence !

Adrien Cortesi

Fiche technique

- Moteur : 4 cyl. à plat essence + turbo, 2.0 litres
- Puissance : 300 ch à 6 500 tr/mn
- Couple : 380 Nm de 1 950 à 4 500 tr/mn
- Boîte de vitesses : manuelle 6 / PDK 7 rapports
- Vitesse maxi : 275 km/h Accélérations : 0 à 100 km/h en 4,7 s (avec PDK)
- Consommation mixte : 6,9 l/100 km (avec PDK)
- Emissions de CO2 : 158 g/km (avec PDK)
- TVS : 1 817 euros (avec PDK) Prix : à partir de 53 960 euros

Répondre à cet article



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80