Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Essais > Subaru XV 2.0i Lineartronic : Le XV se fait boxer par le malus

Subaru XV 2.0i Lineartronic : Le XV se fait boxer par le malus

mercredi 27 juin 2018, par Christophe Bourgeois

Subaru a des ambitions. Des très grandes. La marque connue pour ses victoires en rallye, ses quatre motrices et ses moteurs à plat revient sur le devant de la scène avec un nouveau XV.


Si Subaru a fait la une des journaux dans les années 90 en dominant le championnat du monde des rallyes, si la marque a défrayé la chronique dix ans plus tard en équipant la gendarmerie française d’Impreza WRX avec gyrophare de série, soyons honnêtes, elle avait un peu disparu de nos radars ces dernières années. Et pourtant. En 2017, le japonais a vendu 1,1 million de voitures dans le monde, soit sensiblement le même volume que Mitsubishi, dont 750 000 aux États-Unis et au Canada. Nous sommes donc loin des quelques 800 unités écoulées l’année dernière sur le marché français.

Avec cette deuxième génération de XV, l’importateur en France a quelques ambitions pour son SUV de 4,46 m. En ouvrant le porte, on découvre que la marque a fait table rase du passé. L’intérieur a fait un bon en avant en termes de qualité perçue même si le design général ne fait pas dans la folle originalité et quelques gros plastiques, signature des productions japonaises d’antan, restent encore un peu trop présents. L’ergonomie est bien pensée, le niveau d’équipements irréprochable puisque tout est inclus (cuir, GPS) et question aides à la conduite, le XV fait carton plein avec le système de freinage pré-collision, le régulateur de vitesse adaptatif, l’aide au maintien de voie, etc.

BOXER = moteur à plat

Comme l’était Citroën à une autre époque, Subaru est une marque d’ingénieurs. Entendez par là que les choix techniques peuvent surprendre. Si la transmission intégrale est l’un des grands atouts de cette voiture, lui offrant un comportement routier quasi sans reproche, c’est une différente histoire pour le moteur à plat, autre marque de fabrique de Subaru.

À l’heure où tout le monde s’est mis au turbo avec un rapport cylindrée/puissance flatteur, le 2.0 maison ne fait cavaler que 156 chevaux. Et pour ne rien arranger, il est marié à une boîte à variation continue, elle aussi maison. Certes, Subaru a amélioré sa réactivité, soigné l’insonorisation de l’ensemble, mais avec un couple de 196 Nm haut perché (4 000 tr/min) et une consommation moyenne de 6,9 l/100 km, vous avez ici un tableau assez éloigné des standards du marché. Et ne comptez pas sur une version diesel : Subaru abandonne cette technologie pour se concentrer sur l’hybride qui arrivera d’ici deux ans.

Avec de telles caractéristiques, une fiscalité à faire pâlir d’effroi n’importe quel comptable, le XV s’adresse à une toute petite clientèle, celle à la recherche d’une voiture réputée fiable et disposant de quatre roues motrices permanentes. Pour minimiser les frais, Subaru et son réseau prennent en charge les deux tiers des 3 113 € de malus. Cela sera-t-il assez suffisant pour séduire les flottes ?

Christophe Bourgeois

Subaru XV 2.0i Lineartronic

Fiche technique
- Moteur : 4 cylindres essence 1 995 cm3
- Puissance  : 156 ch à 6 000 tr/min
- Couple  : 196 Nm à 4 000 tr/min
- Vitesse maxi : 194 km/h
- Consommation mixte : 6,9 l/100 km
- Émissions de CO2  : 155 g/km
- TVS  : 2 015 €/an
- Prix  : à partir de 31 990 €

Répondre à cet article



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80