Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Haut de gamme > Volvo V60 : Le successeur du SUV pour 2019 ?

Volvo V60 : Le successeur du SUV pour 2019 ?

mardi 4 septembre 2018, par Louis DAUBIN

La marque Volvo se porte bien. Le rythme des lancements de nouveaux modèles se maintient aussi bien pour les SUV, les Berlines que les breaks sans oublier la naissance de la marque « Polstar » pour les Volvo électriques.


La renaissance de Volvo est un plaisir partagé par tous les amateurs de belles voitures. Il est étonnant de voir à quel point, et en si peu de temps, le dessin, la définition esthétique des nouveaux modèles de la marque ont su unanimement séduire sur l’ensemble des continents. Du XC 90 a, aujourd’hui, la V60, leurs lignes de carrosserie sont saluées pour leur élégance. Chapeau l’artiste ! Pour peaufiner ont pourrait rêver d’un Cx amélioré pour définitivement prendre la tête du « design » européen.

Le V60 est un break, la berline S60 arrive, qui incarnera le juste milieu de la gamme Volvo. Sa longueur de 4 mètres 76 et sa largeur de 2,04 mètres en font une auto difficile à comparer aux petits breaks Allemand de sa concurrence ; puisqu’elle s’avère être la plus longue de son segment, ce qui est un atout, et qu’il serait assez tentant de la comparer avec un break Mercedes classe E ou une Audi A6 avant. On l’a dit, le V60 plait même si la ligne de caisse remontante vers l’arrière avale la lumière que dispenserait naturellement un vitrage plus généreux pour les passagers. L’intérieur devra être choisi avec une sellerie claire et un ciel de toit blanc pour apprécier ce bel ensemble aux places arrière.

La Volvo V60 n’est pas qu’une nouveauté, elle est aussi tout un symbole puisqu’elle sera la dernière Volvo lancée avec un libre choix de motorisations Diesel ou essence. Dernier sursaut du « père Rudolph » : Bosch, l’équipementier, vient de prouver que les nouveaux moteur Diesel seront moins polluants que les moteurs essence et électriques pour mouvoir nos voitures. Nous allons donc profiter du choix offert au lancement entre 3 moteurs essence dont 2 versions hybrides rechargeables et 2 versions du moteurs Diesel de 150 et 190 chevaux.

Nous avons pu essayer un V60 D4 Adblue 190 ch. 4 roues motrices et boite automatique 8 rapports en version « Inscription luxe » à 57760€ prix tarif. La palette des tarifs démarre à 36500€ pour un V60 boite 6 Diesel D3 adblue de 150ch. Nous ne fume pas déçus en redécouvrant le très agréable intérieur semblable à celui du V90. Tout est bien agencé et organisé sauf l’écran central tactile qui réclame un diplôme de polytechnique et des doigts de virtuose, en roulant, pour trouver sa station de radio et naviguer GPS en même temps. Le confort des sièges est excellent pourvu que l’on évite les sièges sports .La suspension pneumatique qui équipait ce haut de gamme associée aux quatre roues motrices offre un alliage remarquable de douceur et d’efficacité sur la route.

Nous avons pu apprécier l’agilité surprenante de cette V60 dans les courbes en appui prises à vive allure. Plus amusante à conduire qu’un V90, le V60 propose un braquage en appui de son train arrière qui donne une précision de conduite jouissive peu habituelle chez Volvo. Le 190 ch. Diesel est silencieux, assez puissant bien que nous n’ayons pu dépasser 217 km/h compteur, même en insistant, notre voiture manquant de rodage. La boite 8 se fait oublier par sa douceur et sa pertinence. Seuls quelques bruits aérodynamiques à l’approche du maxi se sont fait entendre pour perturber cet essai.

La direction est douce et précise et l’équipement embarqué en électronique, prévention, alertes etc. est au complet comme on s’en doute dans une Volvo. L’habitabilité est très bonne en comparaison de celle d’un break Audi A4, ou d’un Mercedes Classe C, mais le volume de coffre et la place pour les passagers arrière sont bien plus mesurés que dans un V90. C’est une évidence à préciser. La consommation relevée pendant cet essai mené sans respecter aucune limitation, hors ville, a joyeusement dépassée les 11 litres au 100. Raisonnablement, un 6 l/100 de moyenne professionnelle paraîtraient réaliste pour 4,5 litres annoncés en Euro mix. Il y avait longtemps que nous n’avions quitté une Volvo en la trouvant aussi belle qu’amusante à conduire.

Louis Daubin

Conclusion : Elle fait le Break
A 119 gr de CO2 en Euro 6D-Temp, le V60 avec ses 4 cylindres 190 ch. constitue une offre sérieuse déjà WLTP. Si les SUV venaient à subir le désamour fiscal pour cause de mauvais Co2 dès Janvier 2019, je vous conseillerai de vous tourner vers cette 4 roues motrices joyeuse et sérieuse. Vous n’y perdriez pas au change, bien au contraire !

Fiche Technique :
- Moteur  : 4 cylindres 2 litres
- Puissance  : 190ch. à 4250 tr/mn
- Couple  : 400Nm à 1750 tr/mn
- Vitesse maxi : 217 km/h
- Consommation  : 4.5l/100 (essai 11 l.)
- Co2  : 119 gr
- TVS  : 535.50€
- Prix  : de 36500€ à 57760€

Répondre à cet article



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80