Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Haut de gamme > DS3 restylée Puretech 110 EAT6 So Chic : Douceur et nervosité

DS3 restylée Puretech 110 EAT6 So Chic : Douceur et nervosité

vendredi 6 janvier 2017, par Camille PINET

Si le récent restylage de la DS3 n’est pas de nature à bouleverser les foules, il a au moins le mérite d’apporter avec lui une version essence 110 ch automatique particulièrement séduisante.


C’est un paradoxe mais les petites voitures sont souvent les plus mal loties en matière de transmission automatique. Ce fut longtemps le cas de la DS3 qui malgré sa vocation haut de gamme était dotée de la fameuse BMP6 qui n’a pas fait que des heureux. A l’occasion de son restylage, elle la remplace par la boîte automatique EAT6 conçu par le japonais Aisin. Elle est couplée à la version 110 ch du trois cylindres 1.2, de quoi proposer des émissions de CO2 intéressantes pour un modèle essence : 105 g/km soit 40 g/km de moins que la précédente VTI 120 Boîte automatique !

Le restylage de la DS3 ne révolutionne pas le style de l’auto qui conserve rigoureusement le même intérieur et ne fait réellement évoluer que sa face avant. Il est vrai qu’elle était la dernière de la gamme DS a encore arborer l’insigne des chevrons. Dans l’habitacle, les matériaux ne sont pas toujours très valorisant tandis que le système multimédia, bien que modernisé, se montre parfois peu aisé à utiliser.

Un couple moteur boîte bien ajusté

Disons-le d’emblée, le trois cylindres s’accommode très bien de la boîte automatique EAT6. Celle-ci tire parti du couple élevé du moteur et sait rétrograder à bon escient sans empiler les rapports comme certaines boîtes à double embrayage. Elle fait par ailleurs preuve d’une grande douceur dans ses passages par ailleurs assez rapides.

Là encore, le compromis proposé nous paraît supérieur à celui offert par les boîtes double embrayage concurrentes. On l’aura compris, sur le plan mécanique la DS3 automatique réalise un quasi sans faute et se montre à l’aise dans toutes les situations de conduite. Côté consommation, nous avons relevé 6,5 litres sur notre parcours d’essai.

Si DS a inventé l’expression étrange d’ « hyperconfort dynamique » pour ses voitures, la DS3 ne nous paraît pas répondre totalement à la promesse. En effet, si le filtrage apparaît plutôt très correct, il n’en va pas de même pour l’amortissement, qui s’avère rapidement assez ferme sur route bosselée. Pour le reste, la citadine se révèle toujours plaisante à conduire grâce à une direction correctement ajustée et un train avant précis.

Sobre et performante, la DS3 automatique profite d’un groupe motopropulseur particulièrement affûté. De quoi compenser ses petits défauts de vieillesse et son prix plutôt coquet.

Camille PINET

Fiche Technique :

- Moteur : trois cylindres en ligne essence
- Cylindrée : 1199 cm3
- Puissance : 110 ch à 5500 tr/min
- Couple : 205 Nm à 1500 tr/min
- Vitesse Maxi : 189 km/h
- Consommation : 5,6 l/100 km
- Emissions de CO2 : 105 g/km
- TVS : 420 € par an
- Prix : 21.850 € (bonus non inclus)

Répondre à cet article



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80