Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Interview > Guillaume Drelon, Directeur de Jeep France

Guillaume Drelon, Directeur de Jeep France

mercredi 21 janvier 2015, par Guillaume GENESTE

Jeep fait partie des marques mythiques. Née pendant la seconde guerre mondiale, son image est indissociable de la notion de 4x4. Sous l’impulsion de l’alliance avec le groupe Fiat, et la naissance d’un nouveau groupe mondial (FCA – Fiat Chrysler Automobiles), Jeep opère sa petite révolution en proposant des modèles moins imposants et surtout des versions à faibles émissions de CO2 capables de répondre parfaitement aux besoins d’une entreprise. Le look inimitable en plus.


-  Kilomètres Entreprise : Quels sont les résultats de Jeep en France ?
- Guillaume Drelon : Nous enregistrons une progression de nos ventes de 34 % en 2014. Cela est lié à la réussite de nos produits historiques mais aussi au développement de notre nouvelle gamme de véhicules. Côté produits historiques, il convient de souligner les bons résultats du Grand Cherokee qui progresse sur son segment. Il se vend très bien en diesel mais aussi en version Flex Fuel fonctionnant à l’E85. Il s’agit d’ailleurs d’un des seuls modèles Flex Fuel du marché.

Guillaume DRELON JEEP France

Cette version subit un malus de seulement 150 € grâce à un abattement de 40 % de ses émissions de CO2 et dispose d’une carte grise à 50 % ou gratuite selon le département. Les ventes à sociétés représentent tout de même la moitié des ventes totales de ce modèle. Il plait beaucoup dans les PME comme véhicule de direction.

-  K. E. : Le véhicule historique de la marque est et reste néanmoins la Wrangler, descendante directe de la Willis, la Jeep du débarquement…
- G. D. : Les ventes de Wrangler se maintiennent. Beaucoup d’entreprises ont la possibilité de l’utiliser dans sa configuration VU, ce qui leur permet d’avoir accès à un véhicule image tout autant que pratique dans leurs activités professionnelles. Le principal avantage étant de ne pas avoir à subir une fiscalité trop lourde.

-  K. E. : Et en ce qui concerne les nouveaux modèles ?
- G. D. : Nous affichons ouvertement notre volonté de développer nos ventes à société avec nos nouveaux modèles que sont le Cherokee et le Renegade. Nous visons d’ailleurs les sociétés au sens large ; cela va donc de la profession libérale aux grands comptes et même aux loueurs longue durée en passant bien entendu par les PME – PMI. Le Cherokee 4x2 dispose d’un niveau d’émission de CO2 de seulement 139 g/km, ce qui lui permet d’être très bien placé face aux ténors du marché que sont les Volvo XC 60 ou l’Audi Q5.

Le nouveau Cherokee peut d’ailleurs désormais se mesurer à ces modèles grâce à l’amélioration de la qualité perçue et de sa finition en nette amélioration. En plus, avec un seuil d’acceptabilité du malus de l’ordre de 1 600 €, il est possible de se faire plaisir en choisissant une version plus performante du Cherokee. Ainsi, la version 2.0 l 170 ch 4x4 avec une boîte automatique à neuf rapports, là encore une offre unique sur le marché et qui représente le cœur de nos ventes, est compatible avec ce seuil psychologique des 1 600 €.

Guillaume DRELON JEEP France

-  K. E. : Et le petit dernier, le Renegade ?
- G. D. : Le Renegade est un produit particulièrement polyvalent et sur lequel nous fondons beaucoup d’espoirs. Il s’agit d’une déclinaison de l’esprit de la marque dans un produit parfaitement adapté au marché européen en général et au marché français en particulier. Le Renegade n’a pas de malus dans sa version 4x2 et la version 4x4 ne subit un malus que de 150 €. Avec ce modèle, nous prenons position sur le marché des petits SUV qui est en plein développement.

Nous pensons, grâce à ce produit, aller chercher de nouveaux clients qui ne considéraient même pas à la marque jusqu’à présent. Par ses dimensions, le Renegade se positionne face à des berlines compactes comme la Golf ou la 308 voire même face à la catégorie en vogue des SUV de taille moyenne. La gamme de prix, de 18 950 à 35 000 €, est également comparable à celle des berlines compactes. Au même prix et pour un gabarit identique, il est possible de passer à un véhicule doté d’une image à part et souvent sympathique, plus pratique et plus « boxy », ce qui se traduit par un espace à bord plus important.

L’espace intérieur est équivalent à celui d’un Nissan Qashqai par exemple. En outre, l’écart de consommation, par rapport à une berline, reste très faible ce qui permet de disposer d’un TCO (coût total de détention) très proche de celui d’une Golf ou d’une 308 par exemple.

-  K. E. : Ce nouveau petit SUV est donc compatible avec les attentes des entreprises ?
- G. D. : Complètement. Les car-policy des entreprises évoluent en permanence. Aujourd’hui, les petits SUV ont parfaitement leur place dans les sociétés et répondent même aux attentes des utilisateurs finaux. A coûts de détentions identiques, le Renegade est un véhicule vecteur de reconnaissance sociale dans l’entreprise. En plus, nos études portant sur les valeurs résiduelles du Renegade mais aussi du nouveau Cherokee, nous confirment la montée en gamme de nos modèles avec des V.R. proches de celles des marques premium.

-  K. E. : Quel est l’intérêt de choisir un SUV 4x4 ?
- G. D. : Les quatre roues motrices représentent un vrai plus sur le plan de sécurité, surtout dans certaines régions, comme en montagne, où ils s’imposent. Cela étant, le segment du Cherokee est encore largement 4x4. Dans ce cas, les quatre roues motrices participent au sentiment de sécurité. Même les SUV de taille moyenne sont encore principalement vendus en 4x4.

Guillaume DRELON JEEP France

Dans les entreprises, le choix de la transmission, 4x2 ou 4x4, n’a qu’une faible influence sur les coûts de détention dans la mesure où ceux-ci sont principalement liés à la motorisation. En plus, avec le système Jeep Active Drive, les roues arrière peuvent être entièrement désengagées ce qui permet de rouler en deux roues motrices lorsque cela est possible et donc favorise les économies de carburant. Dans le même temps, dans sa version 4x4 avec réducteur, le Renegade est un vrai véhicule tous-terrains, dans la tradition de la marque.

-  K. E. : Disposer des produits ne suffit pas toujours pour attirer la clientèle des entreprises. Sur quels services allez-vous vous appuyer ?
- G. D. : Nous sommes conscients que le produit seul ne suffit pas toujours. C’est pourquoi nous avons mis en place une politique de soutien avec la société de financement captive. Cela permet de proposer divers types de financement (LOA, crédit classique, crédit bail, crédit ballon, LLD) à des prix très compétitifs. Depuis la mise en place de ces offres, nous avons enregistré une augmentation de notre pénétration sur le marché des entreprises. Chaque distributeur a maintenant intégré ces offres à entreprises et est à même de les proposer. Il peut aussi proposer des contrats de maintenance ou des extensions de garanties souvent appréciées par les utilisateurs professionnels.

-  K. E. : En conclusion ?
- G. D. : Avec nos nouveaux produits, les collaborateurs des entreprises peuvent accéder à l’imaginaire de la marque Jeep tout en disposant de véhicule avec des TCO identiques à ceux de modèles plus classiques. Dans des périodes comme celle que nous traversons avec un coût du travail toujours plus élevé, de nombreuses entreprises ne peuvent pas nécessairement satisfaire pleinement leurs collaborateurs par le salaire.

L’avantage en nature est un véritable levier et la possibilité de pouvoir proposer à ses collaborateurs de rouler en Jeep en lieu et place d’une berline classique nous semble être une opportunité pour les entreprises de récompenser ou motiver son personnel par l’intermédiaire du choix du véhicule de fonction ou de service. Enfin, pour les grands comptes, les qualités techniques et la fiscalité de nos nouveaux produits peuvent nous permettre de proposer des alternatives compétitives qui pourront être considérées très sérieusement par toutes les professions et types d’usage de véhicule 4 roues motrices.

Propos recueillis par Guillaume Geneste

Répondre à cet article

1 Message

  • Guillaume Drelon, Directeur de Jeep France 11 mars 2016 18:05, par lopez michel

    Quand une version flex du renegade ( carton assuré) cela ne doit pas etre dificile le 1.6 e-torq viend du bresil ou il tourne a l’ethanol ou une version gpl tout cela suite a la transition energetique

    repondre message



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80