Publié le 7 décembre 2007 | par Rédaction

Lancée en septembre dernier, la C4 est la première offre flexfuel de Citroën sur le marché européen, mais la marque proposait déjà cette technologie au Brésil.

La gamme C4 avait marqué un tournant esthétique chez Citroën, non seulement par rapport à la tristounette Xsara (il n’était pas très difficile de faire plus séduisant), mais aussi en osant réinterpréter les fameux chevrons pour en dessiner la “calandre” qui désormais identifie fortement tous les nouveaux modèles de la marque. Intérieurement la C4 a aussi inauguré le volant à moyeu fixe et proposé quelques équipements novateurs comme l’AFIL et les phares pivotants qui ont positionné cette berline moyenne à un très bon niveau de son segment. Toujours aussi à l’aise sur route Compacte (4,27m) la cinq portes offre toutefois une habitabilité très satisfaisante à l’avant comme à l’arrière. Sa plate-forme née avec la Peugeot 307 n’en demeure pas moins au fil des ans une référence tant pour son comportement routier tant que pour l’efficacité de son freinage. Sa motorisation la plus demandée sur le marché français est l’incontournable 1.6 HDi110 ch mais Citroën est aussi champion du flexfuel… au Brésil où ce type de véhicule a représenté 65% de ses ventes en 2006 et 80% depuis le début de l’année 2007. Le 1.6 16v version brésilienne C’est donc le moteur 1.6 16V version flexfuel importé du Brésil qui est désormais proposé sur la nouvelle C4 Bioflex commercialisée depuis septembre en France et en Suède et qui sera progressivement diffusée dans toute l’Europe au rythme de l’implantation de la distribution d’E85. Ce moteur quand il fonctionne à l’E85 développe 113 ch à 5800 tr/mn pour un couple maxi de 15,6 mkg à 4000 tr. Ces caractéristiques lui valent alors des accélérations légèrement optimisées (0 à 100 kmh en 10,4’) par rapport à la version 1.6 16v (à essence) présente en France depuis le lancement de C4 plus nettement encore par rapport au 1.6 HDi 100 (11,2’), même si en reprises, le HDi semble plus incisif. essai_TVS-zero_c4.jpg Sérieux avantage tarifaire au Bioflex C4 BioFlex, disponible en berline 5 portes est proposée au même prix que les versions essence 1.6i 16V. Les tarifs sont donc de 18 650 € (Pack), 20 000 € (Pack Ambiance) et 22 150 € (Exclusive). Ce qui fait apparaître au tarif un avantage de 2850 € pour les versions Bioflex en regard du 1.6 HDI à niveau d’équipement comparable et également en boîte manuelle 5 vitesses. Ce différentiel de prix même si on peut imaginer qu’il sera en partie compensé à la revente dans la valeur résiduelle est trop important pour ne pas influencer la décision. Budget carburant de notre essai 9,29€/100km Sur notre parcours d’essai la C4 Bioflex a affiché une consommation moyenne pour de 9,8 litres à 0,86€ du litre soit un budget de 9,29 € aux 100 km. Une version 1.6 HDI 110ch sur le même trajet, se satisfait de 6,4 litres de gazole à 1,22€ du litre, soit un budget de 7,80€ aux 100 km. On retrouve là encore un avantage de d’environ 1,50 € aux 100km pour le diesel. Sur un parcours annuel de 30.000km, le Bioflex entraînerait donc théoriquement pour le carburant une dépense supplémentaire de 450€ compensée par l’exonération de TVS (625€ pour la 1.6 HDI BVM5) pendant deux ans. EN CHIFFRES MODELE : C4 1.6 16v Bioflex PERF MOTEUR : 113ch – 15,6mkg CONSO. Moyenne essai : 10,8 CO2/TVS : 160g/ 0€ pendant 2 ans PRIX TTC : 20.000€ (Pack Ambiance)

Documents joints

Xavier Chardon : « L’organisation du travail a modifié les déplacements »…

Lire la suite
edito

En 1 an, les ventes automobiles et utilitaires aux entreprises ont pris une importance considérable en franchissant le cap des 50% des immatriculations totales sur le marché Français. Victoire à la Pyrrhus diront certains, fac…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Transformation Dérivé VP en VU

l’essentiel en 5 points : - Les véhicules de société “dérivé VP” sont exemptés de TVS e...