Publié le 29 septembre 2008 | par Rédaction

La 159 n’est pas que belle, elle est aussi agréable à conduire… un peu (120 ch), beaucoup (150 ch), à la folie (210 ch), mais n’a pas encore traduit TVS en italien.

En regardant le profil d’une Alfa 159, on se demande pourquoi certains constructeurs déploient tellement d’énergie pour dessiner des carrosseries torturées. Moyen_alfa_159.jpg Née en 2005, pour remplacer la 156, cette 159 apparaît d’une élégance toujours aussi naturelle. Un seul trait de crayon a suffi pour aligner les optiques avant, le rappel de clignotant, les poignées de porte et les feux arrière. Tout semble limpide et évident ! Trois ans plus tard, le Centre de style Alfa Romeo vient de modifier très légèrement l’aménagement intérieur (qui reste perfectible dans le choix des matériaux), mais sans toucher à la ligne extérieure (signée Giugiaro). Plus grande que la 156, la 159 (4,66 m de longueur, pour 2,70 m d’empattement) se veut déjà statutaire, plus confortable, sinon beaucoup plus habitable à l’arrière. Mais elle s’est quelque peu embourgeoisée, ce qui se traduit par une sensible surcharge pondérale. Si l’on peut s’absoudre du CO2 et des contingences matérielles, il suffira de retenir la motorisation 2.4 JTD et de faire rugir ses 210 ch pour oublier (très vite) les quelques dizaines de kilos excédentaires. L’excellent châssis, servi par un train avant très précis et par une remarquable filtration des suspensions, permet de retrouver intégralement “le virus Alfa” et la très belle santé qui va avec. Mais comme nul ne l’ignore aujourd’hui, (toutes) les caisses sont vides. Or, la 159 atteint, avec ce moteur 2.4, un budget assez élevé pour une routière professionnelle, tant à l’acquisition (à partir de 32.600 euros en Distinctive), qu’à l’usage (179 g de CO2). Les 1.9 plus rationnels Pour les versions plus raisonnables, on aurait pu espérer que le très récent lifting intérieur de la 159 s’accompagnât des nouvelles motorisations du groupe Fiat (1.6 MJT 120 et 2.0 MJT 165 notamment), mais la priorité d’affectation est, semble-t-il, allée à la nouvelle Lancia Delta. Les Alfa 159 de milieu de gamme doivent se contenter, au moins pour l’instant, des 1.9 JTD 120 ou 150 ch plus sobres et “professionnellement rationnels” que le cinq cylindres 2.4 de 210 ch. Avec ces deux moteurs, les tarifs de la 159 démarrent à 25.050 ou 27.300 euros (compter 2.600 euros de plus pour les versions Distinctive bien équipées en série avec ESP, climatisation bi-zone, radio-CD et régulateur de vitesse). Mais sur ces JTD 120 et 150 ch, Alfa Romeo n’a pas pratiqué de récente optimisation du taux de CO2 (157 g dans les deux cas) qui reste éloigné des “140 g fiscalement recommandables” dans la catégorie. Certes, on échappe au malus, mais quand la TVS s’applique intégralement, le handicap de taxe dépasse 900 euros par an par rapport aux meilleures concurrentes. Dommage, car cette Alfa a par ailleurs bien des qualités pour accompagner les grands rouleurs qui apprécieront son agrément de conduite, son confort et son comportement routier. int_159.jpg S’accommoder ou pas de la TVS Si l’on s’accommode des 157 g, la question se pose de retenir la version 120 ch ou la 150 ch car, en conduite “citoyenne française”, la 120 ch assure déjà des reprises satisfaisantes, d’honnêtes accélérations (0 à 100 en 11,6”), et n’est pas moins jolie que la 150 ch. À 27.650 euros, en équipement Distinctive (au tarif officiel, hors promotion) c’est un bel outil. Reste que le client d’une Alfa attend souvent un surplus de dynamisme, qui imposera alors le 150 ch. Le choix de motorisation se résume à une question simple : veut-on motiver un bon collaborateur (120 ch), un très bon (150 ch), ou se faire à soi-même un grand plaisir (210 ch) ? En chiffres MODELE 1.9 JTD 120 PERF. MOTEUR 120 ch – 28 mkg CONSO. Moyenne essai 7,4 CONSO norm. 7,8/4,9/5,9 CO2/TVS 157g/1.570 euros PRIX TTC 27.650 euros (Distinctive)

Documents joints

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...