Publié le 28 juillet 2016 | par Rédaction

Développement durable incontournable, face à une concurrence de plus en plus présente, c’est en toute logique que BMW poursuit son offre hybride sur le modèle le plus diffusé de sa gamme, l’emblématique Série 3.

On ne présente plus la BMW Série 3, berline au succès planétaire avec ses 14 millions d’exemplaires écoulés. Signe des temps, la version hybride a elle aussi dû s’adapter à des normes de plus en plus sévères et faire contre mauvaise fortune bon cœur en troquant le bouillant 6 cylindres en ligne de la maison contre un plus raisonnable 4 cylindres, concurrence oblige.

BMW_330e_Prise_elec.jpg

La vertue écologique et sa cohorte d’aides spécifiques dont un bonus de 1.000 € et une exonération de TVS sur 8 trimestres imposant de ne pas dépasser le seuil fatidique des 50 g de CO2/km. Sur le papier l’offre, tant en utilisation que par son positionnement tarifaire est séduisante, encore faut-il concrètement en avoir l’usage de manière appropriée. Véritable technologie «plug-in» qui permet de recharger le véhicule sur une prise domestique ou encore sur une borne à recharge rapide, dans la pratique, cela se traduit par des chiffres réellement impressionnants.

L’autonomie électrique réelle avoisine quasiment les 40 kilomètres en milieu urbain et à peine moins en péri-urbain. Même en mode électrique l’auto conserve son caractère enjoué , délivrant des accélérations franches et vigoureuses dès la moindre sollicitation de l’accélérateur. Le tout pour une consommation sur cycle annoncée à 2,0 l/100 km.

BMW_330e_volant.jpg

A bord un bouton permet de sélectionner parmi 3 modes de conduite, allant de la gestion automatique du véhicule au mode tout électrique ou au contraire à la recharge forcée permettant d’emmagasiner un maximum d’autonomie pour une utilisation ultérieure en mode zéro émission. A noter qu’en série une application de services connectés permet de géolocaliser les bornes de recharge disponibles à proximité du véhicule. Un vrai plus !

La transition entre les différents mode se fait de manière à peine perceptible et participe au confort général qui reste plutôt bon malgré le léger embonpoint dû aux batteries logées sous le coffre afin que ce dernier garde un plancher de chargement plat. Si son volume est réduit à 370 litres, la banquette arrière demeure quant à elle fractionnable en 40/20/40. N’attendez toutefois pas de version Touring, il n’y en aura pas… Au final,

BMW_330e_face_avant.jpg

cette promesse idylique, même bien réelle, a un revers. Elle ne s’adresse qu’aux petits rouleurs préferant de multiples trajets interurbains et disposant de facilités de recharge. Car sur autoroute et voies rapides le thermique se montre tout de suite plus énergivore… et boit de l’essence ! Ceux pour qui abattre des kilomètres est une nécessite, porteront tout naturellement leur choix sur les diesel de la marque dont l’efficience n’est plus à démontrer…

Vincent Thill

Fiche Technique

Moteur : 4 cylindres Essence + (Elec.)
Puissance : 184 ch + (88 ch)
Couple : 290 Nm + (250 Nm)
Puissance combiné : 252 ch / 420 Nm
Vitesse maxi : 225 km/h
Consommation : 2,0 l/100 km (NEDC)
Émissions CO2 : 44-49 g/km
TVS : 0 €
Prix : 50 600 € (Executive entreprise)

BMW_330e_face_arriere.jpg

Reiner Hoeps  : « Nos électriques nous permettront de garder la clientèle des gros rouleurs » …

Lire la suite
edito

Il y a encore deux ans ,et depuis 50 ans, la Location longue durée avec les banques et les financières captives des constructeurs  nous tenaient un discours de métier : on avançait des arguments financiers factuels p…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...