Publié le 21 septembre 2017 | par Rédaction

Classique de la gamme BMW très attendue par sa clientèle internationale, la déclinaison en break de la série 5 allie confort, charme et statut. Une équation qui devrait continuer de plaire.

Qui dit BMW dit bien sûr réputation historique et savoir-faire reconnu, depuis les modèles les plus sportifs jusqu’au Touring, précisément, qui conjugue praticité et qualités techniques et représente plus d’un tiers des ventes de série 5. Agréable à regarder autant qu’à vivre, la version break de la série 5 évolue dans la douceur, adoptant les systèmes de sécurité et d’assistance les plus récents, se dotant d’une suspension arrière pneumatique afin de compenser l’assiette en situation de chargement, et accueillant sous son capot la fine fleur des moteurs bavarois.

bmw-5-series_planche_de_bord.jpg

Les cotes générales de la série 5 Touring – en expansion – autorisent la meilleure combinaison entre habitabilité et volume utile (ce dernier variant de 570 à 1700 litres), avec une multiplicité de solutions grâce au fractionnage 40/20/40 de la banquette arrière et des évidements spécifiques pour transporter facilement ses accessoires.

Tenue de route Typée Confort

La raison commande de s’intéresser prioritairement au quatre cylindres diesel de 2 litres dont le score carbone (de 119 à 124 g/km selon la monte pneumatique et la boîte de vitesses) et la consommation constatée (7,7 l/100 km) sont les plus bas sur cette gamme. Pourtant, sur route – comparativement au 6 cylindres de 265 ch et 620 Nm de la 530d – le rapport poids/puissance insuffisant dégrade quelque peu la tenue de route : les réglages de suspension – résolument typée confort, même en mode “Sport” –masquent les qualités et la rigueur du châssis.

bmw-5-series_lateral.jpg

De même la direction, trop isolante, ne facilite pas la conduite en rythme soutenu. Avec un poids à vide de 1,73 tonne (les deux tonnes sont allègrement dépassées avec passagers et bagages), le quatre cylindres s’avère donc trop juste, sauf pour ceux qui concentrent leurs parcours entre centres urbains et autoroutes. BMW propose une finition Business particulièrement dense en termes d’équipements et de systèmes de sécurité, à laquelle s’ajoutent, entre autres, des fonctions comme le “Park Assist”, la navigation multimédia, la connectivité et la recharge sans fils, un “hotspot” Wi-Fi et des sièges en cuir.

bmw-5-series_coffre.jpg

On pourra seulement regretter – mais cela relève plus d’une remarque générale que d’une critique circonstanciée – une complexité croissante dans la gestion des menus, toujours plus arborescents et complexes à décrypter. Grande voyageuse dans l’âme, reprenant à son compte les superlatifs de la marque, la série 5 Touring n’a pas fini de séduire !

Axel Ekman

Fiche Technique
Moteur : 4 cylindres diesel
Cylindrée : 2,0 litre
Puissance : 190 ch à 4000 tr/mn
Couple : 400 Nm de 1750 à 2500 tr/mn
Vitesse maxi : 230 km/h
Boîte : automatique à 8 rapports
Consommation constatée : 7,7 l/100 km
Émissions CO2 : 114 g/km
TVS : 456 €
Prix : 55 110 €

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...