Publié le 25 juillet 2022 | par Charles Daubin

Plus qu’une voiture électrique, la i4 est d’abord une BMW : qualités routières, finition flatteuse, autonomie parmi les meilleures du marché et… tarif au-dessus de la moyenne.

Tant par son style extérieur qu’intérieur, la BMW i4 semble familière. Son style ne tranche pas avec celui des berlines thermiques du reste de la gamme, et pour cause, puisque cette i4 reprend la carrosserie et l’aménagement intérieur de le Série 4 Gran Coupé. Nous sommes là tout d’abord en présence d’une BMW laquelle est dotée d’une motorisation électrique. Nous retrouvons donc là une berline cinq portes aux lignes fluides et élégantes. Cette carrosserie de berline constitue un avantage pour une voiture électrique grâce à son aérodynamique (Cx de 0,24) plus favorable que celle d’un SUV.

La version eDrive40 de la i4 offre une puissance de 340 ch aux roues arrières et sa batterie d’une capacité brute de 83,9 kWh offre, selon BMW, une autonomie de 590 kms. Sur les 286 kms de notre meilleure étape, la i4 a consommé 17,6 kWh aux 100 kms en passant de 100 à 40 % de batterie. L’autonomie constatée est de 440 kms La moins bonne étape a été réalisée en consommant 20,1 kWh en profitant un peu plus librement des qualités dynamiques de la i4. 

L’autonomie affichée au tableau de bord est proche de la réalité mais l’angoisse de la panne reste entière au moment de partir pour notre dernière étape. Malgré les 432 kms indiqués, nous roulons pied léger pour tenter de parcourir les 360 derniers kilomètres. Au bout d’une heure, après un peu de calcul mental, nous décidons de basculer sur le plan B, et de réaliser un arrêt supplémentaire par sécurité. Si techniquement, cela semble réalisable, psychologiquement, l’inconfort et la prudence l’ont emporté.

Au volant, les qualités routières sont bien celles d’une BMW et sont amenées par une excellente position de conduite. Quoiqu’un peu lourde, la direction est précise, le roulis est bien maitrisé et l’ensemble offre une belle impression de dynamisme malgré un poids de 2125 kg. Le confort est appréciable grâce à de faibles bruits aérodynamiques mais sur certains revêtements les pneumatiques semblent un peu sonores.

A l’intérieur, la planche de bord est proche de celles de la Série 4 mais adopte, en guise d’instrumentation, une double dalle numérique, de 12,3 pouces derrière le conducteur et de 14,9 pouces au centre de la planche de bord. Celle-ci donne accès à de nombreux réglages et fonctions dont la navigation s’appuyant sur le système BMW Maps et ses mises à jour logicielles à distance. Ses planifications d’itinéraires tiennent compte de la nécessité de charger et proposent des escales pour cela.

Avec sa finition soignée et ses matériaux de qualité, l’habitacle rassurera les habitués de la marque : équipement complet, molette rotative sur la console centrale, touches de commandes suffisamment explicites. Et comme pour toute BMW qui se respecte, la personnalisation est presque infinie grâce à une liste d’options. Celle-ci est aussi impressionnante que l’addition finale. Le premier prix de la i4 eDrive40 est de 59.950 euros. Comptez 3.100 euros de plus pour la finition Business Design.

Et l’énergie ?

L’unité de recharge (CCU) permettant d’utiliser les stations de recharge rapide DC jusqu’à une puissance maximale de 200 kW. Sur une station de ce type, BMW estime qu’il suffit de seulement 10 minutes pour recharger l’équivalent en énergie de 164 km (BMW i4 eDrive40) d’autonomie. L’offre BMW Charging offre de bonnes conditions de recharge dans les stations publiques et dans les stations à haute puissance IONITY. L’offre « Active » et le forfait IONITY Plus sont offerts pendant un an à tous les clients BMW i4. Ils garantissent un tarif préférentiel de seulement 0.30 euros / kWh pour toutes les bornes publiques accessibles avec la carte BMW Charging, et le même prix sur le réseau IONITY.

Moyenne constatée…

Fiche Technique :

  • Capacité batteries : 83,9 kW
  • Batteries utilisables : 80,7 kW
  • Puissance : 340 ch
  • Couple : 430 Nm
  • Poids : 2 125 kg
  • Vitesse maxi : 190 km/h
  • Câbles fournis : Combo CCS (130 kW) + Type2 (7kW) + domestique
  • Autonomie constatée : 420 km 
  • Temps de charge (borne HD, 20/80) : 38 minutes
  • Prix : 63050 e (eDrive40 Business Design)

Reiner Hoeps  : « Nos électriques nous permettront de garder la clientèle des gros rouleurs » …

Lire la suite
edito

Il y a encore deux ans ,et depuis 50 ans, la Location longue durée avec les banques et les financières captives des constructeurs  nous tenaient un discours de métier : on avançait des arguments financiers factuels p…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...