Publié le 13 mars 2022 | par Louis DAUBIN

1973, Bmw crée à Munich, la direction du développement durable. 2023 : Bmw aura fabriqué plus de 2 millions de voitures électrifiées. Voilà bientôt 50 ans que le sujet est « sur la table » chez BMW qui avait ainsi 10 ans d’avance sur les « Grünen » qui apparurent en Allemagne en 1980. Aujourd’hui nous allons essayer la première voiture électrique Haut de gamme entièrement conçue pour le nouvel usage par BMW.

Sorte de BMW série 7 pour amateurs du voyage tout électrique, la BMW IX xdrive 50 apparait sous la forme d’un SUV au CX étonnant et performant de 0,25. Cette auto, est un véritable paradoxe. Son aspect de carrosserie est somme toute assez conventionnel et ne s’éloigne guère des standards des gros SUV. Nous sommes proche d’un BMW X5 en frôlant les 5 mètres de longs (4,95 m) et quasiment 2 mètres de large (1,96 m) et 1,70m de haut. 

Mais les gouts et les couleurs ? Justement ! la révolution BMW est à l’intérieur. La proposition de voyage que réalise BMW avec la IX est assez géniale par sa différence et son intelligence dans les harmonies et les aménagements intérieurs en accord avec la particularité du « voyage électrique » : Suppression de la console centrale, quel bonheur ! Sièges larges, confortables, plats et profonds, sans les flancs relevés, quel plaisir ! Matières des tissus de couleurs subtiles, ici un bleu ciel, pastel, joyeux et accueillant recouvrant les sièges et le tableau de bord (entièrement digital en large double dalle tactile). Des vitrages clairs y compris à l’arrière, génial ! un ciel de toit clair avec en sus un toit panoramique immense. saluons le retour de l’élégance ! Le voyage en BMW IX vous redonnera le gout de savourer la route. Est-ce le retour du beau à l’intérieur de nos voitures ? espérons que l’IX marque une révolution chez les designers. La BMW IX nous fait vraiment plaisir. Cette approche esthétique Haut de gamme change du » design d’agression » trop noirs et étriqués. Ici règne l’espace, la qualité, la tranquillité et surtout, la lumière indissociable de la qualité de vie à bord. Beau travail !

 Toute cette harmonie nous donne envie de prendre la route de cette 100% électrique. Si le ramage correspond à ce splendide plumage, on en redemande ! Clairement, la performance de vitesse moyenne réalisable à bord d’une BMW série 7 n’est pas l’objectif d’une BMW IX 50 pour laquelle le voyage électrique sera fait de douceur, de confort, d’harmonie et de temps. On passe de « Atteindre » à « Attendre », Faire 500 kilomètres en IX50 est parfaitement envisageable mais à son rythme électrique. Pas question de bloquer le compteur à 200 km/h et d’atteindre l’arrivée 2h30 après. On savourera une puissance annoncée de 523ch et surtout un couple maximal de 765Nm qui emmène cette imposante à 100km/h en 4,6 secondes dans un silence total et bercé par la musique d’une sono de qualité. Le pied devra s’adapter pour résister. Le régulateur est l’arme idéale. 140 compteurs sur autoroute …90 sur nationale, la route déroule doucement mais vous êtes bien et vos passagers apprécient l’espace et le confort tranquillement transporté par un châssis très efficace équipé d’une suspension pneumatique et de roues arrière directrices (les roues avant le sont aussi) avec 4 roues motrices, le tout fourni un confort d’amortissement très supérieur à la moyenne et une tenue de route assez étonnante pour un gabarit de 2,5 tonnes.

Même si l’envie de faire une « spéciale » vous passera vite pour cause de borne de recharge éloignée, la BMW IX 50 est capable d’aller vite en toute sérénité. Annoncée pour 630 kms WLTP la IX50 nous a emmené à Angers depuis Paris, en effectuant une recharge de sécurité a 50 kilomètres de notre arrivée. Le choix nécessaire sera de sélectionner les bornes rapide Ionity pour refaire la charge des batteries en un peu plus d’une demi-heure, si tout va bien. La Ionity de ce 1er arrêt refusait de donner plus de 40kw/h. Ce qui rallongea le temps de charge et la facture à la minute…En gros avec une consommation de 24 KW au 100 kilomètres à allure de citoyen vertueux, il est possible d’utiliser le IX50 en véhicule principal. Il est d’ailleurs prévu par BMW un contrat de LLD sur la base de 36 mois et 45000 kilomètres. Soit 15 000kms/an et 1250 kms/mois. Une borne au bureau, une borne à la maison, et une résidence secondaire pas trop éloigné ? A environ 1000€/mois, vous aurez le SUV électrique le plus agréable à vivre du marché.

Confortable

Il est facile de tomber sous le charme du IX 50 pour autant que l’on sache exploiter, à la commande, tout le potentiel d’agrément à vivre de cet habitacle étudié pour l’usage électrique. BMW nous surprend par cette capacité à imaginer un avenir ou la vie à bord deviendra essentielle pour des conducteurs cherchant uniquement à se déplacer.

Louis Daubin

Fiche Technique :

  • Moteur : 2 moteurs électriques, batterie de 111,5 KW
  • Puissance : 523 ch
  • Couple : 765 Nm
  • Vitesse maxi : 200 km/h
  • Consommation : 24 KW/100
  • Emission de CO2 : 0 G/km
  • TVS : 0€
  • Prix : à partir de 103.500€ modèle essayé : 129 455€

Yvan Segal : « Les automobilistes vont consommer l’automobile différemment" Pour Renault, la valeur ne passe plus forcément que par la production et la vente de véhicules mais également par les services et la gestion sur to…

Lire la suite
edito

Le Haut de gamme ne s’est jamais aussi bien porté. C’est le cas de le dire. L’offre, la richesse des motorisations électriques, hybrides, essence, diesel et Le SUV qui y tient une part importante. Mais le vrai Haut de gamm…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...