Publié le 3 juin 2016 | par Antoine de Viveiros

Une nouvelle méthode de production du carburant de synthèse Audi e-gas a été mise au point. L’usine du Groupe Viessmann devient partenaire dans le but d’augmenter la production du carburant de synthèse selon un nouveau processus biologique.

Avantage_nature_Diesel-1024x752-3.jpg

L’e-gas est généralement produit en deux étapes chez Audi : l’électrolyse et la méthanisation. Dans un premier temps, l’usine utilise l’électricité générée de manière renouvelable pour séparer les molécules d’eau, puis produire de l’hydrogène et de l’oxygène. Ensuite, la méthanisation consiste à combiner l’hydrogène et le dioxyde de carbone. Ce processus entraîne une réaction qui produit un méthane de synthèse renouvelable : l’Audi e-gas.

Sur le nouveau site de production Viessman, la méthanisation est entièrement biologique : des micro-organismes spéciaux absorbent l’hydrogène. En traversant leurs parois cellulaires, l’hydrogène est dissous dans le liquide et dans le dioxyde de carbone. Le nouveau méthane est formé à partir de ces molécules. L’usine pilote de Viessman marque une nouvelle avancée technologique. Elle est la première usine « power-to-gas » à utiliser la méthanisation biologique en Allemagne.

Ce processus ouvre de nouvelles voies d’approvisionnement. Ce nouveau partenaire permet à Audi de fournir de manière durable un nombre croissant de clients e-gas. En parallèle, le constructeur étend sa gamme de modèles fonctionnant au gaz naturel. En Europe, les ventes de la nouvelle Audi A4 Avant g-tron ouvriront à la fin de l’année 2016. Elle sera le second modèle GNC après le lancement de l’Audi A3 Sportback g-tron début 2014. Les modèles g-tron acceptent l’essence, le gaz naturel classique, le bio-méthane ainsi que le nouveau Audi e-gas durable.

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...