Publié le 24 juin 2011 | par Louis DAUBIN

Edito_large-2.jpg

La mise en place des « Zones d’Actions Prioritaires pour l’Air » est un dispositif décidé par le ministère de l’écologie et qui sera soumis à consultation publique car il s’agit d’établir une nomenclature des véhicules en classification liés aux émissions de CO2, No2, et PM10

Les véhicules définis, soumis à cette règle en lien avec leur niveau d’émissions polluantes suivant les normes Euro, sont les deux, trois roues et les quadricycles à moteurs, les voitures particulières, les utilitaires légers et les poids lourds. A terme l’objectif est de rajeunir le parc automobile en interdisant l’usage de véhicules anciens émetteurs de plus de Co2 que les véhicules récents. Vous pourriez penser que cela ne concerne en rien vos voitures en entreprise puisque vous les changez tous les 44 mois en moyenne. Et pourtant si. Vous êtes directement concerné.

A la question combien vaudra une automobile ou un utilitaire inutilisable parce qu’interdit de circuler sur le territoire Français ? Quelle sera la valeur résiduelle de votre jolie berline au bout de quatre années d’usage et 130 000 kilomètres au compteur quand il ne lui restera qu’un an d’autorisation de circuler et que personne ne mettra un Euro dans une voiture ou les frais d’entretien sont à prévoir pour une utilisation possible de seulement quelques mois ?

Quel sens aura une cote prévisionnelle pour un loueur longue durée ? Pourquoi une cote de l’occasion puisque la voiture sera interdite de circulation à l’âge de 5 ans ? Vous allez devoir louer des voitures dont la valeur de revente sera proche de zéro et ou à terme on vous demandera de payer pour leur retrait définitif de la circulation au titre de la dépollution.

Quelle que soit la marque de votre auto celle-ci ne vaudra strictement rien. Valeur zéro ! Il est urgent d’imaginer l’avenir avec de telles décisions « écologiques ». Que devient la maintenance automobile quand seules roulent des voitures neuves ? Elle disparait. Que deviennent les professionnels de l’automobile ? Ils disparaissent. Que devient la qualité, la fiabilité, la durabilité écologique d’une automobile ? Elle disparaît au profit de toujours plus de consommation d’un produit jetable que serait l’automobile de demain. Dépenser toujours plus pour obtenir moins de valeur. Les Zappa sont fait pour que vous mordiez à l’hameçon.

Louis DAUBIN

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...