Publié le 6 janvier 2017 | par Rédaction

Si le récent restylage de la DS3 n’est pas de nature à bouleverser les foules, il a au moins le mérite d’apporter avec lui une version essence 110 ch automatique particulièrement séduisante.

C’est un paradoxe mais les petites voitures sont souvent les plus mal loties en matière de transmission automatique. Ce fut longtemps le cas de la DS3 qui malgré sa vocation haut de gamme était dotée de la fameuse BMP6 qui n’a pas fait que des heureux. A l’occasion de son restylage, elle la remplace par la boîte automatique EAT6 conçu par le japonais Aisin. Elle est couplée à la version 110 ch du trois cylindres 1.2, de quoi proposer des émissions de CO2 intéressantes pour un modèle essence : 105 g/km soit 40 g/km de moins que la précédente VTI 120 Boîte automatique !

DS3_TdB.jpg

Le restylage de la DS3 ne révolutionne pas le style de l’auto qui conserve rigoureusement le même intérieur et ne fait réellement évoluer que sa face avant. Il est vrai qu’elle était la dernière de la gamme DS a encore arborer l’insigne des chevrons. Dans l’habitacle, les matériaux ne sont pas toujours très valorisant tandis que le système multimédia, bien que modernisé, se montre parfois peu aisé à utiliser.

Un couple moteur boîte bien ajusté

Disons-le d’emblée, le trois cylindres s’accommode très bien de la boîte automatique EAT6. Celle-ci tire parti du couple élevé du moteur et sait rétrograder à bon escient sans empiler les rapports comme certaines boîtes à double embrayage. Elle fait par ailleurs preuve d’une grande douceur dans ses passages par ailleurs assez rapides.

Là encore, le compromis proposé nous paraît supérieur à celui offert par les boîtes double embrayage concurrentes. On l’aura compris, sur le plan mécanique la DS3 automatique réalise un quasi sans faute et se montre à l’aise dans toutes les situations de conduite. Côté consommation, nous avons relevé 6,5 litres sur notre parcours d’essai.

DS3_lvier_vitesses.jpg

Si DS a inventé l’expression étrange d’ « hyperconfort dynamique » pour ses voitures, la DS3 ne nous paraît pas répondre totalement à la promesse. En effet, si le filtrage apparaît plutôt très correct, il n’en va pas de même pour l’amortissement, qui s’avère rapidement assez ferme sur route bosselée. Pour le reste, la citadine se révèle toujours plaisante à conduire grâce à une direction correctement ajustée et un train avant précis.

Sobre et performante, la DS3 automatique profite d’un groupe motopropulseur particulièrement affûté. De quoi compenser ses petits défauts de vieillesse et son prix plutôt coquet.

Camille PINET

Fiche Technique :

– Moteur : trois cylindres en ligne essence
– Cylindrée : 1199 cm3
– Puissance : 110 ch à 5500 tr/min
– Couple : 205 Nm à 1500 tr/min
– Vitesse Maxi : 189 km/h
– Consommation : 5,6 l/100 km
– Emissions de CO2 : 105 g/km
– TVS : 420 € par an
– Prix : 21.850 € (bonus non inclus)

DS3_lateral.jpg

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...