Publié le 8 juillet 2014 | par Rédaction

Les températures douces arrivent : c’est peut-être le moment de soigner votre image en vous faisant plaisir. C’est en tout cas le moment choisi par Renault pour redessiner, en partie, son Coupé-Cabriolet Mégane, tout en y ajoutant de nouvelles motorisations…

Les grincheux vous diront que cette Mégane commence à dater, que ses standards de confort et de finition ne sont plus vraiment à la hauteur… En tout cas, ils ne pourront pas dire que la cuvée 2014 ne sait pas s’intégrer dans un show-room Renault : nouveaux projecteurs, calandre, bouclier et capot remis au goût du jour… sans oublier la connectivité Renault R-Link, très en vogue, qui s’opère via un écran tactile de 7 pouces.

À la hauteur ?

Pour ce qui est de l’esthétique, on reconnaîtra volontiers que la mise à jour du design profite à cette Mégane que d’aucun jugeait jusqu’ici sans grande saveur, comparée à sa rivale nationale (la jolie Peugeot 308 CC, leader sur son segment) ou à ses concurrentes germaniques (VW Eos, Beetle et Golf). Le tour est plutôt bien joué, la Mégane Coupé-Cabriolet gagnant en sophistication ce qu’elle abandonne en simplicité. Pour autant, on reste sur sa faim pour ce qui concerne l’aspect des plastiques utilisés, le toucher “eco” de certaines commandes ou la rigueur d’assemblage parfois discutable.

renault_coupe_cabriolet_1P7B6908.jpg

Il faut dire que sur les routes un brin dégradées, la rigidité de la caisse atteint rapidement ses limites en usage sportif, et l’on est quelque peu troublé de constater les mouvements saccadés du pare-brise ou certains couinements en provenance de la malle arrière à ce rythme. Cependant, sans pousser la belle dans ses derniers retranchements, la balade à bord offre du plaisir aux amateurs, le coupe-vent remplissant plutôt bien ses fonctions.

Dotée d’un vaste toit en verre rapidement rétractable, la Coupé-Cabriolet offre théoriquement 4 places, mais plutôt pour un couple et ses enfants. En effet, le dispositif de rangement du toit réduit les cotes de l’habitacle, dans la mesure où Renault a fait le choix – sans doute judicieux – de préserver un volume de coffre acceptable : 417 litres en coupé pour 217 litres en cabriolet.

renault_coupe_cabriolet_1P7B5690.jpg

Motorisations améliorées

Sous le capot, Renault a également joué la carte de la mise à jour en installant deux moteurs diesel (130 et 110 ch) et un essence (130 ch) issus de sa gamme Energy qui vise, rappelons-le, à sous-dimensionner les blocs afin d’obtenir des valeurs de consommation et d’émission revues à la baisse. C’est, sans aucun doute, le dCI en version 130 ch qui présente le plus d’intérêt, dans la mesure où il délivre un couple d’environ 310 Nm à 1750 tr/mn pour une consommation mixte de 4,4 l et 115 g/km de CO2 (en jantes de 16 ou 17”).

On notera avec plaisir que la boîte manuelle à 6 rapports est suffisamment facile et rapide pour coller à l’usage débonnaire que suppose la configuration cabriolet. Pour être complet, précisons que la version 110 ch est également proposée avec la nouvelle boîte automatique EDC à double embrayage et 6 rapports qui, pour le coup, s’avère particulièrement adaptée au mode “cruising”… En effet, que ce soit en mode manuel (impulsions) ou en automatique, on apprécie sa réactivité, gage de souplesse et de sécurité.

renault_coupe_cabriolet_1P7B5367.jpg

Confortable, amusante et élégante à la fois, cette ultime version de la Mégane Coupé-Cabriolet est suffisamment polyvalente et facile à vivre pour séduire celles et ceux qui apprécient tant les parcours tranquilles que les déplacements fonctionnels (sur autoroute, on note avec plaisir la bonne étanchéité du toit et la discrétion aérodynamique). Proposée au tarif de 34 050 € dans sa finition “Intens” la plus complète (soit 1 200 € de moins qu’une 308 CC HDi 160 ch), la Mégane peut aussi séduire avec ses 110 ch et sa BVA au tarif de 32 800 € (124 g/km quand même), auxquels il convient d’ajouter 800 € pour le pack R-Link + GPS.

Axel Ekman

EN CHIFFERS…..

Puissance : 130 ch
Moteur : 4 cylindres 1,6 L diesel
Couple : 310 Nm à 1750 tr/mn
Vitesse maxi : 205 km/h
Consommation : 4,4 l/100 km
Émissions CO2 : 115 g/km
Prix : 34 050 €

Reiner Hoeps  : « Nos électriques nous permettront de garder la clientèle des gros rouleurs » …

Lire la suite
edito

Il y a encore deux ans ,et depuis 50 ans, la Location longue durée avec les banques et les financières captives des constructeurs  nous tenaient un discours de métier : on avançait des arguments financiers factuels p…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...