Publié le 5 septembre 2022 | par Guillaume Geneste

En dotant la version électrique de son Transit 2T de motorisations ultra puissantes, Ford donne naissance à des utilitaires électriques performantes et très plaisants à utiliser.

Le E-Transit est la version 100 % électrique du plus gros et du plus imposant modèle de la gamme. L’absence de pot d’échappement, les logos et la présence d’une trappe pour la prise de recharge dans la calandre, sous le logo, permettent de distinguer cette version des autres Transit 2T. Pour « électrifier » son Transit, Ford n’a pas fait les choses à moitié du côté performances puisque le constructeur a doté son modèle de deux moteurs développant, respectivement, 184 et 269 ch ! Des niveaux de puissance très élevés qui placent ce modèle dans le haut du panier. Le couple maxi, de 430 Nm, fait lui aussi partie des plus élevés, un vrai plus pour arracher facilement la charge. Ce d’autant qu’avec les moteurs électriques, l’intégralité du couple maximum est disponible tout de suite. Autant dire que le E-Transit distille des sensations forte lors de sa conduite. La moindre sollicitation sur l’accélérateur se transforme en une poussée forte, digne d’une petite sportive malgré l’encombrement de l’engin. La vitesse de pointe de 130 km/h (il est possible de la limiter à 105 km/h pour préserver l’autonomie) est très rapidement atteinte et maintenue sans aucun problème. Si ce n’est, bien entendu, qu’il convient de garder un œil sur la « jauge » de la batterie qui a alors tendance à baisser rapidement. A se demander si cela sert à quelque chose pour un utilitaire dont la vocation est avant tout urbaine.

Un plaisir de conduite élevé

Peu importe, le plaisir de conduite est réel et d’autant plus important que le E-Transit, comme tous les véhicules électriques, permet de profiter d’un silence de fonctionnement élevé (mis à part quelques petits bruits typiquement électriques). Autre plus de cette version électrique par rapport aux versions thermiques du Transit : les suspensions plus élaborées à roues indépendantes à l’arrière qui permettent de profiter d’un confort plus élevé et d’une excellente tenue de cap. Il est possible de choisir entre trois modes de conduite via l’écran central tactile : Normal (puissance maxi), Eco (puissance limitée pour assurer une autonomie maxie) et Slipery (chaussée très glissante). Le freinage est, lui aussi, efficace et reçoit l’appui d’un système de récupération d’énergie au freinage offrant trois modes : le mode standard, sans intervention du conducteur est très léger ; le deuxième mode, le plus fort, est commandé par le conducteur via le bouton au centre de la molette de commande de la « boîte » de vitesse (position L). La récupération est alors puissante et permet des ralentissements importants. Le E-Transit dispose enfin d’un niveau de récupération d’énergie original : si le conducteur s’aperçoit que le mode standard est insuffisant, il lui suffit d’appuyer brièvement sur la pédale de frein pour enclencher ce mode intermédiaire et obtenir un ralentissement plus important.

La dotation de série est complète avec, notamment, la clim auto, le pare-brise chauffant, le système multimédia Sync4 avec large écran tactile 12’’. La finition Ambiente n’est disponible qu’en 3,5 T au contraire de la Trend Business proposé avec tous les PTAC. Finalement, les points les plus négatifs de cet utilitaire électrique « hautes performances », sont, d’une part les finitions intérieures qui font largement appel à des plastiques durs et, d’autre part, par le fait que la motorisation électrique, implantée au niveau de l’essieu arrière (le E-Transit est un « tout à l’arrière ») exposée aux chocs et aux intempéries.

Une large gamme

Le Ford E-Transit est naturellement disponible en version fourgon pour le transport de marchandises, mais aussi en version cabine approfondie et en châssis-cabine (en deux longueurs L2 et L3). Côté fourgons, il est possible de mixer trois longueurs (L2, L3 et L4) et deux hauteurs, donnant ainsi naissance à des véhicules dont le volume utile varie de 9,5 à 15,1 m3. Les PTAC sont de 3,5 T, 3,9 T et 4,25 T sachant que, comme il s’agit d’un véhicule électrique, il est possible de rouler avec des PTAC supérieurs à 3,5 T avec le permis B. Les véhicules sont alors bridés à 90 km/h et le tachygraphe est obligatoire. Côté batteries, le E-Transit est doté de packs d’une puissance totale de 75 kWh autorisant une autonomie maximale allant de 221 à 256 km selon la version (norme WLTP mixte). Il est doté, en série, d’un chargeur embarqué 11,3 kW (AC) autorisant une recharge de 0 à 100 % en 8,2 heures et de 115 kW (DC) autorisant une recharge de 15 à 80 % en 34 minutes.

Un utilitaire électrique performant

Le Ford E-Transit est le premier gros utilitaire offrant un tel niveau de performances grâce à ses motorisations ultra puissante. Si cela ne se justifie pas sur le papier, cette puissance débordante et le couple maxi important permettent de profiter d’un utilitaire très plaisant à exploiter en toutes circonstances.

Guillaume Geneste

Fiche technique :

  • Motorisation : Electrique synchrone
  • Puissance : 184 / 269 ch
  • Equipements de série : ABS avec AFU, ESP, aide au démarrage en côte, airbags, volant régl. haut. et prof., D.A., siège cond. réglable en hauteur, porte coulissante droite, verr. centralisé à distance, vitres élect…
  • L x l x h : 5 531 / 5 981 / 6 704 x 2 112 x 2 534 / 2 778 mm
  • Longueur de chargement : 3 083 / 3 533 / 4 256 mm
  • Hauteur intérieure : 1 786 / 2 025 mm
  • Largeur intérieure : 1 784 mm
  • Volume utile : 9,5 / 10,7 / 11 / 12,4 / 15,1 m3
  • Charge utile : 790 à 1 035 kg
  • A partir de : 57 655 € HT

Yvan Segal : « Les automobilistes vont consommer l’automobile différemment" Pour Renault, la valeur ne passe plus forcément que par la production et la vente de véhicules mais également par les services et la gestion sur to…

Lire la suite
edito

Le Haut de gamme ne s’est jamais aussi bien porté. C’est le cas de le dire. L’offre, la richesse des motorisations électriques, hybrides, essence, diesel et Le SUV qui y tient une part importante. Mais le vrai Haut de gamm…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...