Publié le 20 septembre 2022 | par Guillaume Geneste

Si les véhicules utilitaires légers sont des partenaires indispensables à de très nombreux professionnels, dans tous les corps de métiers, le choix du modèle le mieux adapté n’est pas toujours évident.

Guide Véhicules utilitaires : un vaste choix pas toujours évident

Retrouvez tout le guide en PDF en bas de la page

Ce d’autant que l’offre est très importante en matière de taille et de carrosserie mais qu’à cela vient s’ajouter désormais le choix de la motorisation entre thermique et électrique.

Les utilitaires légers sont indissociables de nombreuses entreprises. Ces véhicules et permettent d’assurer de très nombreuses missions ; qu’il s’agisse de transporter des personnes, des malades, des marchandises ou des denrées périssables, ils répondent présent. Si le transport de marchandise se contente généralement des versions tôlées standards, les autres corps de métier peuvent faire appel aux nombreux aménagements existants ou même à des carrossiers capables de fabriquer sur-mesure, ou presque, le véhicule répondant à leurs besoins (fourgon grand volume pour déménagements, caisses frigorifiques, bennes, plateau ridelle…). 

Faire son choix : pas toujours évident

Faire son choix dans une offre pléthorique n’est pas simple et ce guide est là pour vous y aider. Il convient avant tout de déterminer vos besoins précis et de là de déterminer quelle est la catégorie de véhicule la mieux adaptée. S’il ne sert à rien de prendre une fourgonnette pour transporter gros et lourd, le choix d’un véhicule de trop grand taille n’est pas non plus toujours le plus pertinent, surtout du point de vue des tarifs. Reste ensuite à choisir la motorisation, un choix qui devient de plus en plus difficile. Auparavant, les motorisations diesel étaient largement plébiscitées parce qu’alliant efficacité, sobriété et économies. Aujourd’hui la donne est largement bouleversée avec l’apparition des versions électriques.

Électrique ou pas ?

Le choix de la motorisation électrique se justifie pour un usage principalement urbain. Rien ne sert de choisir ces versions, généralement plus chères d’environ 40 % qu’une motorisation diesel équivalente, pour effectuer de longues distances. Leur autonomie (environ 200 à 300 kilomètres), leur vitesse de pointe parfois limitée (à vérifier avant achat, cela allant de 80 à 130 km/h) et les temps de recharge limitent en effet leur potentiel d’exploitation. En revanche, à condition d’étudier les conditions d’utilisation du véhicule avant son acquisition, les utilitaires électriques peuvent représenter une solution très pertinente pour un usage régulier, sur des distances déterminées et principalement en ville ou en parcours péri-urbains. Alors, le coût de la recharge, quelques euros par « plein » permet d’amortir le surcoût sans parler de l’agrément de conduite très élevé de ces modèles en ville.

Plus que jamais, il convient avant toute chose d’étudier précisément ses besoins avant de déterminer quels sont les utilitaires adaptés à vos besoins.

Dossier réalisé par Guillaume Geneste

Yvan Segal : « Les automobilistes vont consommer l’automobile différemment" Pour Renault, la valeur ne passe plus forcément que par la production et la vente de véhicules mais également par les services et la gestion sur to…

Lire la suite
edito

Le Haut de gamme ne s’est jamais aussi bien porté. C’est le cas de le dire. L’offre, la richesse des motorisations électriques, hybrides, essence, diesel et Le SUV qui y tient une part importante. Mais le vrai Haut de gamm…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...