Publié le 26 novembre 2015 | par Rédaction

Retour aux sources pour le SUV moyen de Hyundai qui retrouve l’appellation qui lui a porté chance au début des années 2000. Ambitieux du point de vue des prestations, le SUV l’est aussi au niveau des prix.

De plus en plus incontournable, le segment des SUV moyen frise la surpopulation. Alors que du temps du premier Tucson lancé en 2004, Hyundai jouait sur du velours face à une concurrence clairsemée, il n’en est plus du tout de même onze ans plus tard. Face aux Nissan Qashqai et Renault Kadjar et même au Peugeot 3008, Hyundai a donc voulu repartir d’une feuille blanche. Voici donc le Tucson, qui inaugure une toute nouvelle plateforme et change radicalement de style extérieur et intérieur.

Hyundai_tucson_lateral_plein.jpg

Arches de roues généreuses, calandre hypertrophiée, angles saillants, le Tucson se donne l’air important, exactement ce qu’attendent les propriétaires de ce type d’engin. A l’intérieur, le dessin apparait plus germanique et moins torturé que celui de l’IX35. On apprécie la finition, plutôt de bon niveau et l’ergonomie sans histoire. Plus volumineux que le Qashqai et le Kadjar, le Tucson offre une habitabilité généreuse, mais se montre un peu pingre en matière de modularité.

Attention à la taille des roues

Nous avons bien entendu choisi d’essayer la version deux roues motrices équipée du 1.6 CRDi 115 ch. Avec 119 g/km de CO2 par km il s’agit du modèle le plus économe de la gamme même s’il n’arrive pas au niveau du Kadjar et du Qashqai qui proposent des versions 99 g plus attractives en matière de fiscalité. Suffisant au quotidien, ce moteur profite d’une transmission fort bien étagée, mais se montre un peu juste en matière de performances avec un 0 à 100 km/h abattu en 13,6 secondes.

Hyundai_tucson_planche_de_Bord.jpg

On appréciera donc plutôt le confort de cette version équipée de roues de 16 pouces en série. Elle se révèle en effet étonnamment souple, surpassant nettement le Nissan dans ce domaine. Cela se paie par quelques réactions de pompage, prévisibles sur un tel SUV. La tenue de route apparait très saine mais souffre de la qualité des pneumatiques Hankook trop peu adhérents. Moins confortables, les modèles équipés de roues de 19 pouces chaussées de pneus Continental font beaucoup mieux mais se révèlent plus bruyants.

Hyundai_tucson_lateral.jpg

Mis à part quelques détails, le Tucson a tous les arguments pour convaincre, mais le temps des Coréennes bon marché est bel et bien révolu. Le Tucson fait preuve en effet d’une vraie gourmandise, même si son équipement de série est incontestablement complet.

Fiche Technique
Moteur : 4 cylindres Diesel
Puissance : 115 ch à 3000 tr/min
Couple : 280 Nm à 1.250 tr/min
Vitesse Maxi : 176 km/h
Consommation : 4,6 l/100km
Emissions de CO2 : 119 g/km
TVS : 476 € par an
Prix : 33.000 € (sans bonus)

Reiner Hoeps  : « Nos électriques nous permettront de garder la clientèle des gros rouleurs » …

Lire la suite
edito

Il y a encore deux ans ,et depuis 50 ans, la Location longue durée avec les banques et les financières captives des constructeurs  nous tenaient un discours de métier : on avançait des arguments financiers factuels p…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...