Publié le 2 janvier 2023 | par Charles Daubin

Marc Ouayoun : «Pour nos clients, Nous ferons en sorte que cela soit possible»
Revenu en France pour prendre la direction générale de la marque Audi France, Marc Ouayoun n’est pas un inconnu dans le Groupe Volkswagen. Cet authentique passionné d’automobile et de technologie était précédemment directeur général de Porsche Canada et auparavant Directeur général de Porsche France.

Fort de bons résultats et de l’expérience accumulé  dans l’exercice de ses différentes fonctions ,Marc Ouayoun revient aujourd’hui en France avec l’ambition de réaliser les objectifs que lui a confié la marque aux anneaux pour réussir une année 2023 qu’il considère d’ores et déjà comme passionnante et du même niveau de difficulté que l’année écoulée.

Kilomètres Entreprise : Quels sont vos premières impressions après ces 3 premiers mois à la tête d’Audi France ?

Marc Ouayoun : Vous comprendrez que 3 mois c’est un peu jeune pour affirmer quoi que ce soit. Mais, Le bilan de l’année 2022 fera état d’une très bonne rentabilité avec une très belle progression en VO pour « Audi Occasion Plus ». La part de marché VO d’Audi sera la meilleures de ces 5 dernières années et malgré un vieillissement du VO, le panier moyen reste stable. Pour le Véhicule neuf nous disposons d’un joli portefeuille de véhicules en PHEV sachant que nos ventes a Entreprises représentent un peu plus de 50% de nos ventes France. Notre cible naturelle se situe sur les PME et TPE avant même le marché dit des flottes qui concerne les plus gros parcs.

KME : Avez eu le nombre et la qualité de voitures Audi dont vous aviez besoin pour vos clients potentiels en 2022 ? Et qu’en sera-t-il en 2023 ?

M-O : Aujourd’hui nous en sommes toujours, suivant les versions, à un délai d’attente de l’ordre de 12 à 18 mois pour une voiture neuve. Nous avons mis en place des solutions d’attente qui donnent toutes satisfactions à nos clients .Mais il est évident que nous avons hâte de pouvoir satisfaire toutes les commandes dans un délai plus bref.  70% des Audi sont l’objet de financements, ceux-ci  subissent l’inflation des tarifs comme pour tout le monde. Cela induit aussi un glissement vers de nouveaux segments en partie à cause du prix facial dans les gammes du segment C. Le prix moyen net facturé s’établit aujourd’hui à 71 000€ par Audi vendue en France. Ceci s’explique par l’évolution technologique très importante de l’offre : un BEV, un PHEV sont forcément plus couteux à segment égal qu’un thermique classique.

KME : A ce propos, comment évolue la demande entreprise pour les AUDI en matière d’énergies ?

M-O : La demande a beaucoup changé depuis ces 4 dernières années, le diesel « roi « disparait progressivement et les normes Euro 7 feront encore accélérer ce processus inéluctable.

20 à 25% des commandes concernent nos voitures 100% électriques. Nos motorisations Hybrides rechargeables trouvent  un marché important en entreprise avec les usages péri urbain et routier. Sur les modèles de notre segment B et C nous réalisons encore 1/3 des ventes en diesel, 1/3 en essence, 1/3 en PHEV. Sur le segment C : 1/4 en diesel et ¾ en PHEV  .Sur le Segment D et E : 50% en diesel, 50% en PHEV et BEV. L’objection de la problématique de recharge nous l’avons bien  comprise. Audi développe un réseau de charge rapide, des solutions de mobilité et de souscription sans engagements, favorise la recharge à domicile et des tarifs protégés et garantis sur les charges publique. 

KME : La gamme  Audi va t’elle monter en gamme en termes de modèles comme de prestations ?

M-O : Oui. Nous allons vers plus de luxe et d’exclusivité.  Nous Avons développé un programme baptisé » Scale » (« échelle « NDLR) destiné à vos lecteurs, aux entreprises, pour lesquels nous allons assurer l’ensemble de la planification de l’entretien, des services multiples, de la maintenance, organiser le parcours en concession ou le parcours digital, la conciergerie du véhicule, les offres de financement avec VW Fleet service ou encore de connectivité opportune, voire d’écosystème pour les déplacements vertueux 100% électriques…

« L’Audi retail expérience » que nous développons a une volonté forte : faire en sorte que ce que le client désire pour son Audi, nous fassions en sorte de le réaliser. Pour cela le réseau AUDI est un acteur fondamental et c’est ma conviction. Nous avons besoin de lui pour réussir cette mutation de services. L’analyse du besoin client est fondamentale pour lui offrir la voiture et le service qu’il attend précisément.

KME : Oui mais verra t’on évoluer la gamme Audi dans cette direction plus « haut de gamme » avec une vocation à dépasser les segments A et B en entrée de gamme ?

M-O : Nous sommes en phase de réflexion sur l’avenir des modèles d’accès qu’il nous sera difficile de maintenir à leurs tarifs actuels compte tenu de l’électrification de notre gamme. Les prix 2023 subiront aussi les conséquences de l’inflation et des difficultés d’approvisionnement. Nous en sommes conscients. Le Groupe VW possède des marques automobiles de valeurs comme SEAT, VOLKSWAGEN, SKODA capables de répondre avec talents aux demandes de ces segments automobile.  Sur l’évolution des carrosseries : Quel est l’avenir du SUV, voilà une question importante quand on sait le succès de nos SUV, lorsque l’aérodynamique doit redevenir une valeur déterminante pour créer un véhicule qui obtiendra la consommation électrique la plus basse et les performances les meilleures ?

KME : Aujourd’hui la cote  à la revente des Audi est élevée. Le marché est demandeur. Qu’en sera-t-il demain avec les Audi électriques ?

M-O : Nous devons penser à la valeur de nos voitures sur plusieurs années, les fameuses VR. Aujourd’hui une Audi est une valeur sure, de référence, sur le marché de l’occasion, et ce quelle que soit sa motorisation. Nous devons nous assurer de cette solidité de notre valeur dans l’avenir et donc proposer la bonne voiture au bon moment pour maintenir des offres de loyers très performantes.

KME : Que diriez-vous à nos lecteurs concernant Audi pour leur parc automobile d’entreprise ?

M-O : De venir essayer nos voitures s’ils ne les connaissent pas encore. De demander conseil auprès de leur concessionnaire Audi qui saura les guider, les conseiller. Une Audi c’est une voiture d’avance, prête pour la législation de demain. Audi est en route vers l’électrification et le Zéro émission de Co2. La TVS moyenne de nos voitures est extrêmement performante et elle s’associe avec un vrai plaisir de conduire. Nous aimons la performance qu’elle soit écologique ou routière, comme vos lecteurs.

Propos recueillis par Louis Daubin

Marc Ouayoun : «Pour nos clients, Nous ferons en sorte que cela soit possible» Revenu en France pour prendre la direction générale de la marque Audi France, Marc Ouayoun n’est pas un inconnu dans le Groupe Volkswagen. Cet au…

Lire la suite
edito

Le metavers se définit comme un réseau de monde virtuel et immersif. Cela permet à des gens très malins d’affirmer n’importe quoi auprès de gens qui le sont beaucoup moins, mais que l’on flattera d’intelligence, pour …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...