Publié le 19 juillet 2012 | par Rédaction

Avec son moteur trois cylindres essence de 125 ch, la Focus 1.0 SCTI propose une excellente combinaison de performance et de practicité. Sans oublier que l’on dispose d’une voiture du segment C habitable et bien équipée à un prix compétitif. Alors que manque t’il à cette Focus pour être le numéro un de sa catégorie ? Pas grand-chose, seule une fiscalité plus neutre entre les différents carburants rétablirait l’équilibre entre essence et diesel. Côté TVS, les 114 g/km de CO2 se traduisent en 456 euros annuels.

Comment un moteur trois cylindres essence d’un litre de cylindrée peut –il emmener une Ford Focus berline à 193 km/h ? La réponse se trouve dans le recours à un turbocompresseur qui permet à un aussi petit moteur de développer 125 ch et un couple de 200 Nm, obtenus pendant quelques dizaines de secondes avec une surpression momentanée.

Ce moteur constitue l’exemple parfait du mouvement de downsizing qui consiste à remplacer un moteur de plus forte cylindrée, ici ce pourrait être un quatre cylindres 1.8, par un moteur plus petit. La réduction de la consommation obtenue provient de l’alimentation par injection directe mais également du fonctionnement du moteur dans ses meilleures plages de rendement, là où la combustion du carburant est la plus efficace, donc au point de fonctionnement où la consommation est la plus basse. Et Ford y ajoute un système Stop&Start, toujours plus doux sur un essence que sur un diesel.

Ford_Focus_moteur_essence_1litre_08.jpg

Par ailleurs, le downsizing apporte un effet positif dans le domaine du poids. La quarantaine de kilogrammes gagnés sur le moteur permet d’abaisser la charge sur le train avant. Le constructeur peut donc gagner encore du poids en utilisant un berceau avant allégé, des éléments de suspension et des freins plus petits. Ce qui permet de gagner une vingtaine de kilogrammes. Il n’y a globalement pas de gain de poids sur la boîte de vitesses car celle-ci est dimensionnée pour passer un couple identique.

Et cette réduction de poids sur le train avant permet au constructeur d’offrir de meilleures sensations de conduite : l’avant plus léger entre mieux dans les courbes, la réponse au volant est plus immédiate, plus spontanée.

Cette troisième génération de Focus, Ford a encore amélioré les prestations de la précédente génération. La conception de la berline du segment C de Ford reste fidèle à l’universelle traction avant à moteur transversal. La Focus est l’une des voitures plus encombrantes du segment C avec une longueur de 4,36 m, une caractéristique qui se traduit fort heureusement par une habitabilité aux places arrières appréciable.

Ford_Focus_face_avant.jpg

A l’avant, la planche de bord de la Focus plaira ou pas : l’ensemble est complet mais les nombreuses commandes et les matières différentes de la planche de bord font un peu fouillis. Côté style, la console centrale dont la partie supérieure avance au-dessus du levier de vitesses est d’un style très moderne, évocateur de science-fiction. Pas très élégant mais efficace, car toutes les commandes du système audio et navigation sont plus proches de la main droite du conducteur. Juste en dessous se trouve le panneau de commande de la climatisation.

Le plaisir d’un petit moteur essence

Bon, comment tout cela fonctionne t-il sur la route ? Le moteur Ecoboost 1.0 avec sa puissance de 125 ch est doux et rond grâce à sa souplesse disponible dès les plus bas régimes. Les vibrations et bruits sont bien contenus et jamais l’on ne soupçonnerait que l’on ne dispose que de trois cylindres. Cette rondeur de fonctionnement s’accompagne d’un silence et d’une finesse inconnus sur les diesel. La consommation normalisée de 5 l/100 km se traduit en un petit 6,3 l/100 km avec le pied léger alors que les 8 l/100 km seront atteints par les montagnards.

L’ensemble est facile à prendre en main et l’on trouve aisément une position de conduite correcte malgré des sièges dont l’assise est un peu courte. L’embrayage doux et la boîte aux verrouillages bien calibrés sont d’un usage aisé en ville malgré une visibilité perfectible de trois quart arrière.

All_New_Ford_Focus_08_optimized.jpg

Tout cela s’oublie aisément une fois la route atteinte, la direction assistée électrique est précise et les informations sur l’adhérence du train avant reviennent naturellement dans les mains du conducteur. La tenue de route met immédiatement en confiance par la facilité qu’elle procure.

Les manifestations d’optimisme se traduiront par un sous-virage plus ou moins fort mais le contrôle de trajectoire ESP en série veille et vous remettra dans le droit chemin. A des allures plus élevées, la tenue de cap est excellente. C’est d’ailleurs, ce trait de caractère qui prévaut ; Ford semble avoir calmé le comportement de sa Focus dont les deux premières générations se caractérisaient par une légère mobilité du train arrière. Cela a disparu au profit d’une rassurante stabilité.

L’amortissement est correctement calibré, effaçant assez correctement les irrégularités à basse vitesse tout en restant suffisamment ferme à grande vitesse. Le compromis entre le confort et le comportement est donc bon et les roues de 16 pouces sont largement suffisantes à ce niveau de gamme.

Un rapport prix/équipement imbattable

Cette Focus 1.0 Ecoboost 125ch existe en deux niveaux de finition ; Trend et Titanium. La première nommée apporte déjà beaucoup en terme d’équipements : ESP, six airbags, climatisation manuelle, roues de 16 pouces, rétroviseurs électriques et chauffants, régulateur et limiteur de vitesse, siège conducteur avec réglage lombaire, volant cuir, système audio-CD MP3 avec commandes au volant, ordinateur de bord, verrouillage centralisé et vitres avant électriques mais également fixations Isofix pour deux sièges bébés. L’ensemble pour 20.800 euros.

Ford_Focus_back.jpg

La finition Titanium vous demandera 1.700 euros de plus. Ce surcoût comprend l’allumage automatique des phares et des essuie-glaces, l’aide au stationnement arrière, les phares avant anti-brouillards, la climatisation automatique bi-zone, des jantes alliages en 16 pouces, des rétroviseurs rabattables électriquement et chauffants, le système de surveillance de la pression des pneumatiques, les tapis de sol et le système de démarrage sans clé. Pour un surcoût aussi faible, la Titanium constitue le choix évident et ce d’autant plus que l’ensemble de ces équipements la rendra plus aisée à revendre en fin d’utilisation. Les options proposées le sont également à des tarifs très compétitifs.

Et si la berline cinq portes ne vous suffit pas, le break et son grand coffre vous tend les bras pour seulement 700 euros de plus, auxquels l’on ajoutera 12 euros annuels de TVS.

Bref, Ford a mis en place une formule gagnante sur cette Focus Ecoboost 125 ch. Grâce à la suralimentation qui met le moteur essence à égalité avec le moteur diesel, l’on ne trouve plus que l’argument fiscal, par nature fluctuant et parfois injustement calibré, pour préférer le moteur diesel. Avec 456 euros par an, la TVS dûe pour cette Focus est deux fois plus élevée que pour le diesel correspondant. Le prix du plaisir de conduite ?


En Chiffres…

Ford Focus 1.0 SCTi 125 Titanium
Puissance : 125 ch à 6.000 tr/mn
Couple : 170 Nm à 1.400 tr/mn
Vitesse maxi : 193 km/h
Accélérations : 0 à 100 km/h en 11,5 secondes
Conso mixte normalisée : 5,0 l/100 km
– CO2 / TVS : 114 g/km / 456 euros
Prix : 22.500 euros pour une 5 portes en version Titanium

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...