Publié le 15 septembre 2015 | par Rédaction

A l’image de son cousin le Renault Master, l’Opel Movano profite de nouvelles mécaniques plus économes et la gamme s’enrichie de nouvelles versions afin de répondre toujours mieux aux besoins des professionnels.

Les accords industriels entre Renault et Opel ont permis au constructeur allemand de se construire très rapidement une offre en matière d’utilitaires parfaitement adaptée au marché. A l’image du Renault Master, l’Opel Movano, son clone allemand, profite depuis quelque temps d’améliorations techniques portant principalement sur les motorisations. Le bloc 2.3 l a été amélioré et optimisé, permettant ainsi d’afficher des consommations moyennes et des émissions de CO2 en baisse par rapport à la précédente offre.

Movano_porte_laterale_H2_L2.jpg

Le moteur 2,3 l est ainsi désormais décliné en quatre niveaux de puissance : 110, 125, 136 et 163 ch contre 100 ch à 150 ch « seulement » auparavant. Le Movano prend donc du coffre et, avec cette grosse motorisation, peut attaquer de nouveaux marchés comme ceux des messageries rapides. Ces nouvelles versions hautes performances 135 ch et 163 ch profitent de la nouvelle technologie Renault de suralimentation par deux turbos, à l’image des plus gros moteurs des nouveaux Trafic et Vivaro.

Cette solution du BiTurbo permet de proposer un niveau de puissance supérieur tout en améliorant la consommation moyenne grâce à une augmentation du rendement. Le petit turbo souffle dès les plus bas régime pour offrir un niveau de couple supérieur et une meilleure réactivité, le « gros » turbo offrant, lui, un maximum de puissance dans les hauts régimes. Le tout avec une optimisation de la consommation puisque Opel revendique une consommation moyenne normalisée en baisse de 1,5 l/100 km sur la version 165 ch, alors même que l’utilisateur dispose de 15 ch et de 10 Nm de plus que sur le haut de gamme précédent.

Movano_porte_laterale.jpg

La consommation normalisée passe ainsi sous la barre des 7 l / 100 km avec 6,9 l / 100 km pour la version L2H2, assez représentative. Le nouveau Movano dispose d’un nouveau mode « Eco » disponible via un simple bouton de commande. Lorsque le mode Eco est enclenché, la gestion du couple moteur, de la climatisation et du chauffage est optimisée afin de diminuer la consommation, jusqu’à 10 % supplémentaires selon le constructeur.

Toujours plus d’équipements

Alors que l’Opel Movano n’a que quatre ans d’âge, Opel a profité de l’arrivée de ces nouvelles mécaniques plus performantes pour proposer de nouveaux équipements de confort et de sécurité. L’ESC (système de contrôle de la stabilité) de dernière génération avec contrôle de charge adaptatif de série est associé à l’aide au démarrage en côte et à l’Extended Grip. Cette dernière fonctionnalité permet de reprendre de l’adhérence à la route en cas de conditions difficiles comme la neige, la boue ou le sable en autorisant de légers patinages. Un équipement qui ne s’avère pas aussi performant d’une transmission intégrale mais qui peut permettre de se sortir d’un mauvais pas.

Movano_benne.jpg

Un système anti louvoiement de remorque associé à l’ESP et naturellement couplé à l’option attelage est désormais disponible. Le système freine et limite le couple du moteur pour décélérer le véhicule tracteur jusqu’à ce que l’oscillation de la remorque soit contenue. Un équipement particulièrement utile pour les professionnels appelés à tracter régulièrement.

Autre équipement inédit sur ce modèle : le miroir de courtoisie anti angle mort, identique à celui proposé sur le nouveau Vivaro. Ce gros miroir convexe implanté dans le pare-soleil passager permet de mieux surveiller l’angle mort latéral et ¾ arrière. A noter également un nouveau système de navigation via une application Smartphone permettant de piloter de façon ergonomique et économique la navigation, la téléphonie ou encore le système audio.

Nouvelles versions

Avec plus de 300 versions, la gamme de l’Opel Movano est très imposante. Elle repose sur une offre composée de fourgons en 4 longueurs et 3 hauteurs (qui propose un volume utile de 8 / 9 / 10,8 / 12,3 / 12,4 / 14,2 / 14,8 / 17 m3). Le Movano est, faut-il le rappeler, disponible en traction et en propulsion, avec les mêmes motorisations. Une version 4×4 est également en développement et devrait compléter l’offre existante prochainement.

Movano_planche_de_bord.jpg

Outre les fourgons, la gamme comprend également des versions combi pour le transport de personnes, des planchers et des châssis cabine simple ou double. Les Movano disposent d’un agrément de conduite toujours aussi élevé, d’une cabine spacieuse et de suspensions alliant à la perfection confort et tenue de route.

Movano_fiche_technique.jpg

Guillaume Geneste

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...