Publié le 19 juin 2014 | par Rédaction

La nouvelle génération de Renault Trafic et d’Opel Vivaro, issus d’un partenariat industriel qui dure depuis de nombreuses années, bénéficie de nombreuses améliorations techniques. Pour autant l’essentiel a été préservé avec des dimensions et des points d’ancrage dans le compartiment de chargement identiques.

La seconde génération de Renault Trafic a été lancée en 2000, puis légèrement remaniée en 2006. Il devenait donc nécessaire de renouveler ce modèle (ainsi que son clone l’Opel Vivaro) même s’il faut bien reconnaître que le poids des ans était plus visible au niveau de la cabine de conduite que dans les qualités intrinsèques et le comportement routier. D’ailleurs, les versions fourgons des nouveaux modèles conservent la plupart des dimensions du modèle actuel afin de préserver la clientèle.

Dans le même esprit, les dimensions des ouvrants des Renault Trafic et Opel Vivaro 2014 n’ont pas changé. La seule « grosse » évolution au niveau des capacités concerne l’allongement du porte-à-faux arrière de 11 cm. La longueur extérieure de la version L1 atteint 4,99 m, ce qui permet un volume de 5,2 m3 pour le L1H1 et 6 m3 pour le L2H1 (à empattement rallongé, d’une longueur de 5,69 m). La version surélevée H2 n’est prévue qu’en 2015.

Opel_Vivaro_2014.jpg

Esthétiquement, les nouveaux Trafic et Vivaro conservent un air avec les précédents modèles tout en affichant des lignes beaucoup plus modernes. La face avant est un peu plus massive avec, notamment, un capot moteur plus plat et un bouclier plus proéminent afin de répondre aux nouvelles normes anti-collision. La cabine de conduite a été largement repensée même si la planche de bord affiche un look proche de l’actuelle.

Renault_Traffic_Face_avant_serre.jpg

Les espaces de rangement sont très nombreux (jusqu’à 90 litres de volume utile), les nouveaux sièges plus confortables et le volant est désormais réglable en hauteur et en profondeur. En outre, les nouveaux Trafic et Vivaro intègrent des équipements de confort inédits comme des supports pour téléphone ou tablette numérique ainsi qu’un emplacement pour ordinateur portable jusqu’à 17 pouces au dos du siège central.
L’offre de motorisation évolue aussi et repose désormais sur le moteur Renault 1.6 dCi (CDTI chez Opel).

Renault_Traffic_Tdb_Bureau_mobile.jpg

Ce moteur 4 cylindres turbo à géométrie variable sera proposé en deux niveaux de puissance : 90 et 115 ch. L’autre, plus puissant, est le même 1.6 l, mais doté d’une suralimentation à deux turbos (Twin Turbo chez Renault et Biturbo chez Opel) permettant de proposer 120 ou 140 ch.
 Tous ces moteurs disposent d’un filtre à particules et répondent à la norme Euro 5. En 2016, pour satisfaire à la norme Euro 6, ils intégreront le traitement SCR (selective catalytic reduction) afin d’éliminer les oxydes d’azote. Nous reviendrons sur cette importante nouveauté lors de prochains essais routiers.

Guillaume GENESTE

Marc Ouayoun : «Pour nos clients, Nous ferons en sorte que cela soit possible» Revenu en France pour prendre la direction générale de la marque Audi France, Marc Ouayoun n’est pas un inconnu dans le Groupe Volkswagen. Cet au…

Lire la suite
edito

Le metavers se définit comme un réseau de monde virtuel et immersif. Cela permet à des gens très malins d’affirmer n’importe quoi auprès de gens qui le sont beaucoup moins, mais que l’on flattera d’intelligence, pour …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...