Publié le 18 novembre 2014 | par Louis DAUBIN

Cette question se pose rarement au bon moment au sein de l’entreprise. Nous sommes souvent amenés à répondre à une demande de renseignements personnalisés émanant d’un chef d’entreprise à la recherche le plus souvent d’une confirmation de ses envies automobiles, plutôt que d’une réponse objective en termes de qualité produit ou d’efficience pour l’entreprise.

Lors de l’achat nous constatons souvent un emballement pour une carrosserie ou une marque automobile à la mode, voire un équipement « branché » : tel chef d’entreprise fut constamment bombardé sous le feu de son loueur et de son constructeurs pour quasi l’obliger à choisir des boites automatiques pour les voitures de l’entreprise. Ce avec des arguments plus ou moins fallacieux dont le plus joli serait que son QI se mesurerait à ce choix éminemment intellectuel…(histoire vécu par l’un de vous) Avec des affirmations sur les avantages de la boite automatique tellement faux que l’on croyait lire l’équivalent d’un rapport du gouvernement Américain sur la véracité des armes de destruction massive en Irak !

Saab_9_3.jpg

Ce que l’histoire ne dit pas et que nos réponses ont appris à ce chef d’entreprise c’est que les modèles qui l’intéressaient en boite mécanique n’étaient pas en stock, contrairement à ceux, sur-stockés, en boite auto. Donc bradés au loueur par le constructeur trop content de réduire ce stock « intellectuel ». Demandez-vous toujours à quoi servent vos voitures ?
La fonction doit primer toutes autres considérations superfétatoires :
Que vous apporte un véhicule surélevé ? Quels inconvénients cela entraîne-t-il ?

Idem pour une boite automatique (pour consommer plus ?), des pneus taille basse (pour détruire la tenue de route ?), un sur-teintage des vitres (pour avoir le cafard et taper en reculant ?), une motorisation essence (pour payer plus ?), des sièges « sport » (pour souffrir et être mal assis ?) , des feux à led (pour ne rien voir la nuit ?)… bref toutes les caractéristiques du choix automobile au quotidien rassemblées au seul justificatif d’un aspect de l’auto « branchée » pour certains très sensibles aux exigences d’une mode pseudo « tuning »..

A l’usage une bonne voiture à la base peut devenir un enfer budgétaire doublé d’inconfort et d’insécurité par l’amoncellement d’erreurs techniques, au moment de la sélection finale, qui sont autant de fautes de goût qui feront de votre belle auto un engin totalement démodé et invendable dans trois ou quatre ans… Car la mode est sans pitié.

Elle se démode en premier et vous avec. Faites de bon choix automobiles. C‘est tellement plus agréable.

Imaginez l’hilarité de vos collaborateurs dans votre entreprise si vous arriviez avec un grand aileron sur le coffre, une antenne CB, des jantes larges dépassant des ailes et des bulles sur les vitres avant ? C’était pourtant la mode « branchée » il y a peu de temps. Pensez-y.

Louis DAUBIN

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...