Publié le 28 juillet 2015 | par Louis DAUBIN

L’ignominie de la bien pensance Parisienne vient encore d’accoucher d’une décision politiquement correcte dont le dégueulasse absolu le dispute à l’immonde le plus total.

Le cynisme écœurant des bobos au pouvoir par intimidation de la pensée n’a plus de limite. Pour s’assurer de l’élimination des véhicules les plus anciens, donc les plus polluants unitairement, des rues de Paris certains élus Parisiens ont décidé d’infliger une vignette humiliante à poser sur le pare-brise des voitures des plus pauvres.

edito_croma.jpg

Montré du doigt, ils seront punis et taxés par des forces de l’ordre politique chargées de frapper non le délinquant mais le plus humble d’entre nous. Interdiction de circuler pour ces « petits » sous peine d’amende.
Place à l’Elite des fonctionnaires en voiture de fonction et aux bobos à billet d’avion polluant pour Marrakech.

Sur une trentaine de millions de voitures roulantes, environ 2,5 millions d’entre elles sont d’avant 1997. Sur ces 2,5 millions de vieilles autos, moins de 10% sont proche de Paris.

Sur ce vieux parc roulant, le kilométrage moyen est inferieur à 2 000 kilomètres/an.
Ces autos appartiennent à des personnes âgées démunies, des jeunes pauvres, des travailleurs à revenus modeste.
Leur implication réelle dans la pollution générée par l’automobile dans Paris est nulle, moins de 0,1% de la pollution puisqu’ils n’accèdent que rarement à la capitale trop chère pour eux.

Dorénavant nous allons leur interdire ce modeste accès. Disons le franchement : je vomis cette décision ! Les gens qui ont décidé cela doivent recevoir à leur tour tout le mépris qu’ils manifestent aux plus fragiles d’entre nous. Ils mériteraient un sacré coup de pied au cul et la privation de leurs privilèges d’état.

Louis Daubin Directeur de la rédaction

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...