Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Utilitaires > Marché des VU : Faites votre choix

Marché des VU : Faites votre choix

Tour de piste des nouveaux modèles

lundi 5 novembre 2007, par Guillaume GENESTE

l’essentiel en 5 points
- Pour les charges lourdes, pensez à choisir un utilitaire
« propulsion ».
- Les VUL polluent moins depuis le 1er octobre 2006.
- Plus gros, les utilitaires ont perdu en charge utile.
- Confort : enfin, les professionnels ont droit aux mêmes
équipements que les VP.
- Pour le volume de charge important sans charge utile,
pensez aux petits camions à permis B.


L’entrée en Vigeur de la nouvelle norme antipollution Euro4 au 1er Octobre 2006 a obligé la plupart des constructeurs à adopter de nouvelles motorisations. Tous ou presque en ont profité pour présenter de nouveaux modèles ou pour faire évoluer leur gamme.

Le marché des utilitaires légers n’avait jamais connu pareille effervescence. L’année 2006 restera à jamais gravée dans la mémoire des intervenants du secteur. L’entrée en vigueur de la nouvelle norme antipollution Euro 4 a obligé les constructeurs à adopter de nouvelles mécaniques moins polluantes sur beaucoup de modèles.

Certains ont profité de cette date butoir pour lancer des modèles entièrement nouveaux (Citroën Jumpy et Jumper, Fiat Scudo et Ducato, Mercedes Sprinter, Nissan Cabstar, Peugeot Expert et Boxer, Renault Maxity, Volkswagen Crafter…)

ou pour remettre à plat leur offre en proposant un véhicule profondément remanié (Ford Transit, Iveco Daily…). Au final, mis à part les fourgonnettes de type Kangoo qui répondaient d’ores et déjà à la nouvelle norme, tous les utilitaires ont subi leur lot de modifications.

Toujours plus grands

Premier constat : les « vrais » nouveaux modèles affichent des cotes en nette progression par rapport aux modèles qu’ils remplacent. Plus longs, plus larges, plus haut, ils affichent des volumes utiles beaucoup plus importants que par le passé.

Ainsi, la nouvelle limite pour les fourgons n’est plus 13 ou 14 m3, mais 17 m3 comme sur les Jumper, Ducato, Boxer ou les Sprinter et Crafter. L’équivalent d’un châssis-cabine avec caisse grand volume à des tarifs attractifs.

De quoi changer l’approche de certains entrepreneurs à la recherche d’un véhicule affichant des longueurs et des hauteurs de chargement importantes.

Plus de confort

Autre tendance lourde du secteur, qui se confirme aussi bien sur les véhicules entièrement nouveaux que sur ceux ayant subi un restylage important : le confort des occupants de la cabine de conduite et du conducteur en particulier sont enfin pris en compte.

Les positions de conduite de ces modèles sont en net progrès par rapport aux véhicules de conception plus ancienne. Les sièges bénéficient également d’améliorations quant à leur confort.

Ils disposent désormais de nombreux réglages, à l’image de ceux d’une berline. Les nouvelles planches de bord sont plus flatteuses et les ingénieurs ont enfin pris en compte le fait que les professionnels passent de nombreuses heures au volant en agrémentant l’espace de vie de rangements plus nombreux que par le passé.

Plus de sécurité

Autre tendance lourde et positive : l’arrivée en série de nombreux systèmes de sécurité active ou passive. Alors que n’importe quelle petite voiture disposait de deux airbags, de l’ABS, voire de l’ESP (système de contrôle électronique de trajectoire), les utilitaires en étaient encore, il y a peu, à l’âge de pierre.

C’est désormais fini ! Les VUL sont entrés de plain-pied dans le troisième millénaire. De plus en plus de modèles proposent, en série, l’ABS et un airbag conducteur. Il devient de plus en plus facile de disposer de l’ESP, certains constructeurs, comme Mercedes allant même jusqu’à le proposer en série sur son Vito et son Sprinter. De quoi améliorer la sécurité des occupants en cas d’accident.

Moins de charge utile

Face à de nouveaux véhicules plus grands, plus spacieux et plus confortables, le poids des derniers modèles à vide ne cesse de grimper. S’il ne s’agit pas de remettre en cause l’amélioration de la qualité de fabrication et de vie à bord de VUL (qu’il s’agisse de fourgons ou de châssis-cabines d’ailleurs), l’augmentation de leur poids a une incidence directe sur une donnée fondamentale du secteur : la charge utile.

Ainsi, au fil du temps et à de rares exceptions près (comme le Nissan Cabstar), les nouveaux modèles affichent une charge utile inférieure à celle de la précédente génération. Une aberration dans un monde où la recherche de productivité est incessante.

Mais, à moins de sortir du cadre du permis B et de sa limite de PTAC de 3,5 T, avec les impératifs que cela impose, impossible de transporter toujours plus lourd dans des véhicules toujours plus grands.

Face à une concurrence exacerbée et à des modèles qui sont tous à un bon niveau de prestation, tant du point de vue de la sécurité que de la qualité de fabrication ou de la tenue de route, nous vous conseillons de faire jouer la concurrence. Il ne faut pas oublier qu’un utilitaire n’est pas qu’un véhicule. Il s’agit d’un outil de production pour vous dont il convient de gérer, au mieux, l’investissement et son amortissement.

DOSSIER réalisé par guillaume geneste

titre documents joints

Répondre à cet article



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80