Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Essais > SKODA OCTAVIA RS TDI BERLINE BVM C’est bon, la déraison

SKODA OCTAVIA RS TDI BERLINE BVM C’est bon, la déraison

vendredi 17 juin 2016

On ne présente plus la sage et réussie Skoda Octavia, que ce soit en format berline ou break. En revanche, on n’hésitera pas à vous parler de ses cousines turbulentes issues de la branche RS.


Pour ceux qui passèrent leurs jeunes années au volant de jubilatoires GTI, on rappellera qu’il arrive toujours un temps où la raison impose ses critères et l’on se voit renoncer aux assauts mélodiques de mécaniques conçues pour le plaisir. Bonne nouvelle : Skoda propose un vrai compromis entre rationalité et sportivité. Cette troisième voie, baptisée RS, existe depuis déjà quelques années mais s’améliore sans cesse, bénéficiant maintenant des meilleurs apports technologiques du groupe VW tels qu’une nouvelle direction à assistance variable ou encore un blocage de différentiel électronique tout à fait probant.

Troisième génération
En traction comme en 4x4, le châssis de l’Octavia se veut équilibré et progressif dans ses réactions, surtout en conduite soutenue. C’est donc une bonne base pour accueillir un TDI de 184 ch servi par une transmission intégrale et commandé via une boîte DSG rapide et intelligemment gérée. On regardera aussi de très près la motorisation essence quatre cylindres développant 230 ch (version « boostée » du 220 ch), qui offre un agrément certain sur toutes les plages d’utilisation, d’autant qu’il est servi par la même boîte séquentielle. À bord, ambiance sportive discrète et de bon goût, sans excès démonstratif. Le confort est au rendez-vous, que l’on parle des sièges à l’excellent maintien où de l’habitabilité et du volume utile, point fort de toute Octavia, berline ou break.

La version RS se veut généreuse en équipements, l’attestent la climatisation bi-zone, le radar arrière, les rétroviseurs électriques dégivrants, les phares bi-Xénon, entre autres. Ainsi donc, si la sportivité est une nécessité pour vous – mais que vous souhaitez pouvoir vous déplacer dans un véhicule qui évite l’ostentatoire et propose les services de n’importe quelle autre modèle de la gamme, le badge RS va retenir votre attention. Proposée au tarif de 35 990 euros dans sa version la plus sportive (RS 230 berline et boîte DSG), l’Octavia peut cependant offrir ses bons services en version TDI 184 ch avec BVM pour 31 950 euros (+ 1100 € pour le break, 1500 € pour la DSG et 3450 € pour la DSG en transmission intégrale). Certes, le tarif est 6 à 7 000 euros plus élevé que celui de la version Business, mais avec un score carbone de seulement 115 gr, il vous reste des arguments !

Skoda Octavia RS TDI berline BVM

Moteur : 4 cylindres diesel
Puissance : 184 ch de 3500 à 4000 tr/mn
Couple : 380 Nm de 1750 à 3250 tr/mn
Vitesse maxi : 230 km/h
Boîte : manuelle à 6 rapports
Consommation : 4,7 l/100 km
Émissions CO2 : 115 g/km
TVS : 460,00 €

Répondre à cet article



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80