Publié le 23 janvier 2017 | par Rédaction

En associant son V6 TDI à une motorisation électrique et une batterie rechargeable, le Q7 e-tron choisit une formule originale qui lui permet de maîtriser son appétit et profiter d’une fiscalité très favorable.

Il y a foule dans la catégorie des hybrides rechargeables : Volvo XC90 T8, BMW X5 xDrive 40e, Mercedes GLE 500 e 4Matic : Ils ont cependant tous pour point commun d’employer une motorisation thermique essence. Audi a pour sa part fait le choix du Diesel pour son Q7 e-tron, tout au moins en Europe. Il associe en effet un V6 TDI 3.0 de 258 ch à un moteur électrique de 128 ch alimenté par une batterie considérable de 17,3 kWh.

AUDI_Q7e-tron_charge.jpg

Grâce à ces choix, il peut annoncer des émissions de CO2 inférieures à 50 g/km et une autonomie électrique en cycle mixte de 56 km. Ces caractéristiques confèrent à cette version du Q7 une fiscalité très favorable pour les entreprises. Il est en effet totalement exonéré de la TVS et il bénéficie en tant que modèle Diesel de la récupération de la TVA sur le carburant, ce que ses petits concurrents essence ne peuvent pour l’instant revendiquer.

Une autonomie électrique considérable

Sur une quatre voies limitée à 110 km/h, nous avons épuisé la batterie au bout de 41 km, ce qui fait du Q7 le SUV doté de la meilleure autonomie électrique du marché. En mode thermique pur, nous avons relevé une consommation approchant les 9 litres sur un parcours mixte. Un chiffre élevé dans l’absolu mais qui reste cohérent vu les performances et le poids de l’engin.

Très discret à l’extérieur, le Q7 e-tron doit faire quelques sacrifices à l’intérieur pour loger sa batterie. Il renonce ainsi à l’option sept places et à 240 litres de volume de coffre. Pour autant, sa grande taille lui permet de conserver une belle habitabilité à l’arrière grâce à une banquette rabattable et réglable en tous sens. Pour le conducteur, les changements se limitent à l’apparition d’un bouton EV et d’une instrumentation spécifique.

AUDI_Q7e-tron_pDbord.jpg

Avec près de 400 kg de plus sur la balance que la version TDI 272 ch, le Q7 n’affiche pas des performances très supérieures, le progrès au 0 à 100 km/h se limitant à 0,1 s. Sur le plan du comportement routier, le Q7 reste très équilibré et sain, mais il perd l’étonnante agilité des modèles thermique.
Très abouti, le Q7 e-tron est sans doute l’un des hybrides rechargeables les plus séduisants pour les entreprises grâce à sa fiscalité très favorable et sa relative sobriété. Son achat ne se justifie que pour un type d’usage bien défini, qui permet de le recharger très régulièrement.

Camille PINET

Fiche Technique :
Moteur : V6 Diesel et moteur électrique
Cylindrée : 2967 cm3
Puissance : 373 ch (V6 258 ch + 128 ch électriques)
Couple : 700 Nm
Vitesse Maxi : 225 km/h
Consommation : 1,7 l/100 km
Emissions de CO2 : 48 g/km (Jantes 19 pouces)
TVS : 0 € par an
Prix : 86.700 €

AUDI_Q7e-tron_lateral.jpg

Note :
En tant que modèle Diesel, l’Audi Q7 e-tron n’a pas droit au bonus écologique.

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...