Publié le 23 octobre 2015 | par Rédaction

N’hésitant pas à bousculer ses codes les plus sacrés, BMW s’est lancé, avec succès d’ailleurs, dans la traction avant avec la Série 2 Active Tourer. Allongée jusqu’à offrir 7 places, sa version Gran Tourer devient ici le premier monospace compact du marché véritablement prémium.

Familial et plus généreux en terme de place, telle sont les principales caractéristiques du Gran Tourer qui propose 21 cm supplémentaires bénéficiant aux passagers arrière ou au volume de chargement. Selon la configuration souhaitée, la grande modularité disponible peut ainsi aller jusqu’à 1.820 litres toutes banquettes rabattues. Le tout contenu dans une longueur n’excédant pas 4,55 m.

BMW_Serie_2_Gran_Tourer_lateral.jpg

La garde au toit, réhaussée de 5 cm contribue également à l’agréable sensation d’espace une fois à bord, surtout si celui-ci est muni du large toit panoramique en verre (en option). Si le Gran Tourer offre réellement 7 places, il ne faudra toutefois pas escompter effectuer de longs trajets sur la dernière rangée de sièges. Pour qu’un adulte mesurant 1.80 m puisse y tenir, il devra préalablement s’être entendu avec les passagers de la deuxième rangée pour qu’ils avancent avec bienveillance un peu la leur. Les enfants, eux y trouveront leur aise sans aucun problème.

COMPORTEMENT ROUTIER

Proposant un panel de six motorisations dont 3 en diesel, la version équipée du 2,0 l 220d xDrive de 190 ch à boite auto à 8 rapports, semble mieux convenir au positionnement de cette BMW. Le moteur se montre volontaire à tous les régimes et le comportement de l’auto, pourvue de 4 roues motrices est souverain, à plus forte raison si l’on a choisi l’option des suspensions pilotées.

BMW_Serie_2_Gran_Tourer_lateral_bis.jpg

Le confort global est également la vraie bonne surprise de ce petit monospace qui filtre efficacement les aspérités de la route. En finition Lounge , (intermediaire entre Première et Luxury ou Sport), le modèle est de belle facture et la qualité des matériaux employés digne d’un haut de gamme revendiqué par le constructeur.

Le tableau de bord, dont l’ergonomie fait toujours la part belle au conducteur permet de gérer une impressionnante quantité d’informations pourvu que l’on ait choisi d’agrémenter l’ordinaire de quelques packs forts utiles mais se monnayant toutefois au prix fort tels que le BMW ConnectedDrive, pour le multimédia et les services connectés, ou le SimpliCity facilitant grandement l’utilisation du véhicule en usage urbain. Au final le produit est réussi mais pour que l’auto soit vraiment premium son prix devra l’être aussi.

Vincent THILL

BMW_Serie_2_Gran_Tourer_Planche_de_bord.jpg

– Moteur : 4 cylindres, 2l
– Puissance : 190ch à 4000 tr/mn
– Couple : 400 Nm à 1750 tr/mn
– Boite : Auto 8 rapports
– Vmax : 218km/h
– Consommation : 5.1/100
– Emissions de CO2 : 129g/km
– TVS : 709.5€
– Prix : à Partir de 30300€ (216d / 3cyl)
Finition Lounge à partir de 41300€

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...