Publié le 23 octobre 2013 | par Rédaction

Le C4 Picasso renouvelle le genre du monospace compact. Grâce aux nouveaux éléments techniques de PSA, il devient plus sobre et plus confortable.

Avec le C4 Picasso, Citroën lance sa troisième génération de monospace compact. Le succès rencontré depuis 1999 avec le Xsara Picasso imposait un renouvellement dans la même catégorie de véhicule mais sans immobilisme. En matière de design, le patatoïde volumineux s’est estompé face à une interprétation plus proche de la berline : les lignes horizontales sont plus marquées, tout particulièrement le volume des vitrages entre les deux lignes formées par le toit et la ceinture de caisse. De plus, l’habillage de chrome entourant les vitres de portes accentue le côté berline.

C4_Picasso_quart_avant_article.jpg

Sous cette robe, sa cache la nouvelle plate-forme du groupe PSA. Celle-ci a apporté un degré de liberté supplémentaire au directeur du projet C4 Picasso. Le plancher du véhicule est 20 mm plus bas que celui de son prédécesseur et le travail mené sur la partie avant de cette architecture a permis de loger le moteur 50 mm plus bas qu’auparavant. Ces mesures ont permis de mieux exploiter l’idée d’un monospace abaissé sans pénaliser son volume intérieur.

Techniquement, la nouvelle plateforme plus légère permet au C4 Picasso de proposer de meilleures performances avec une consommation de carburant abaissée. Ainsi, les versions qui intéresseront l’utilisateur professionnel, avec les finitions Business, proposent des consommations théoriques très basses, qui donnent des émissions de CO2 de 98 g/km, pour la e-HDI 90 Airdream et sa boîte mécanique robotisée à 104-105 g/km pour les HDI 115. Le petit galop d’essai réalisé avec ce moteur nous a offert une consommation de 6,1 l/100 avec la boîte mécanique à six vitesses.

C4 Picasso 2013

C4 Picasso 2013

Le C4 Picasso propose toute une batterie d’aides à la conduite, autant nécessaires pour décrocher les belles étoiles d’Euro-NCAP ou la signature de l’acheteur qu’utiles pour la conduite : L’alerte de franchissement de file se manifeste désormais par une légère mise en tension de la ceinture de sécurité alors que les caméras à 360 degrés proposent une vision périphérique matérialisée sur le grand écran couleur de 12 pouces.

L’on note également, pour la première fois chez PSA la présence d’un régulateur de vitesse couplé à un radar. En cas de rapprochement avec le véhicule précédent, le système agit sur l’accélérateur mais pas sur les freins, ce qui n’apporte qu’une décélération relative. Notons également, le système de parking automatisé qui réalise les manœuvres à votre place. Au volant, tout cela se révèle très plaisant pour un monospace compact ; le comportement est sûr avec un train avant suffisamment vif et ces bonnes qualités routières se doublent d’un confort de bon niveau.

C4 Picasso 2013 intérieur

C4 Picasso 2013 intérieur

Mais un monospace compact se juge tout autant sur la route que dans son habitacle où les fonctionnalités et astuces demeurent importantes pour la vie courante : Les habitués du genre y retrouveront le grand pare-brise panoramique l’implantation des écrans en partie centrale haute de la planche de bord, les tablettes aviation, avec éclairage, au dos des sièges avant, les trappes de rangement sous le plancher.

Avec les finitions supérieures, le passager avant disposera d’un siège inspiré de ceux existant dans les « classe affaires » de l’aviation avec son repose mollets qui se déplie vers l’avant. Confortable et facile à utiliser, ce siège ravira le passager capable de dormir. Il est vrai que l’on passe de plus en plus de temps en voiture, sans nécessairement parcourir plus de distance… Côté poste de conduite, le volant à moyeu fixe disparaît pour des raisons de standardisation, de même que le levier de vitesse en position semi haute, ce qui permet de dégager visuellement le haut de la console centrale.

L’on retrouve donc dans l’habitacle toutes les fonctionnalités du monospace compact alors que l’enveloppe extérieure s’est rapprochée de celle d’une berline.

C4 Picasso 2013

C4 Picasso 2013

Evidemment, toutes ces largesses dépendent du niveau d’équipements choisi, mais le niveau d’équipement Business dispose de ce que l’utilisateur professionnel attend : l’aide au stationnement arrière, la climatisation automatique bi-zone, la connectivité Bluetooth, les rétroviseurs rabattables électriquement et le système de navigation sur écran tactile.

La finition Business Plus y ajoute quelques éléments additionnels. Ce C4 Picasso s’échange pour un montant de 27.450 euros en finition Business. Il faudra ajouter 900 euros pour disposer de l’allant additionnel apporté par le moteur 115 ch et le passage à la Business Plus sur ce même 115 ch fait grimper l’addition à 30.100 euros.

Bertrand GAY

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...