Publié le 19 janvier 2015 | par Louis DAUBIN

edito-2.jpg

L’Année 2014 va finir en beauté.

Grâce au message de paix et d’amour que nous apporte la nativité, grâce aussi aux fêtes de passage vers le nouvel An. Mais surtout grâce aux déclarations de nos élus, qu’ils soient maire, ministre, ou député : l’année va finir en beauté ! Le discours orienté du modèle écologique adapté à l’automobile et adopté sans analyse technique par les politiques, sur les seuls critères émotionnels qui dispensent de justification crédible auprès des intellectuels et suffisent à satisfaire le « vulgum pecus » ; permet à nos édiles d’affirmer tout et n’importe quoi.

Voilà qu’aujourd’hui le bon Docteur Allemand Rudolph Diesel est l’auteur désigné de la pollution de l’air. Son éminent confrère inventeur du moteur à explosion, le Français Alphonse Eugene Beau de Rochas est devenu un saint homme, il inventa le moteur à pétrole qui est magiquement aujourd’hui considéré comme quasi propre par nos « consciences » politiques pour autant qu’il utilise de l’essence. Techniquement c’est faux. Réellement c’est faux. Un moteur diesel moderne aux normes Euro 6 pollue un peu moins qu’un moteur essence « euro 6 ». Mais qu’importe le vrai …

Ce débat est totalement idiot. Si demain nos politiques décidaient de soutenir l’industrie automobile et les acheteurs particuliers comme ceux des Entreprises afin qu’ils renouvellent à 100% leurs parcs automobiles pour utiliser des voitures « Euro 6 ». La part de la pollution attribuée aux transports terrestres routiers passerait de 14% à moins de 3%. L’Age moyen de notre parc roulant automobile dépasse les 9 ans !
Les 97% restant, déjà responsables majeur de la pollution de l’air se trouveraient évidemment soudainement exposés aux yeux du bon citoyens. Mais les écologistes sauraient trouver un dérivatif à la vindicte populaire en inventant un nouveau responsable de pollution.

L’économie, l’industrie, l’emploi retrouveraient le chemin de la croissance et la sécurité routière enregistrerait de nouveaux records de baisse de la mortalité dut au renouvellement du parc automobile. Cela permettrait au politique de s’attribuer une nouvelle et éclatante victoire sur la « violence » routière en nous faisant nous prosterner devant le dieu radar qu’il nous a si justement imposé à notre adoration béate comme outil miracle de la baisse du nombre de mort sur nos routes.

Tout le monde serait content. Même si tout cela ne manque pas d’air !

Louis Daubin

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...