Publié le 13 juillet 2012 | par Louis DAUBIN

Il est de coutume dans les discussions produites au fil de l’eau dans les diners parisiens à la mode, d aborder le sujet de la pollution de la planète pour stigmatiser au passage les imbéciles rétrogrades et primitifs qui roulent avec des voitures, Motorisées par un moteur Diesel, qui plus est.

« Qui a besoin d’une voiture ? Je vous le demaaannnde ? » Ironise le Parisien brillant avec bel appartement de fonction et poste confortable dans un ministère inutile.

Le choix du Diesel relevant pour ces « intellectuels » d’un conformisme consternant alors même que la santé de nos enfants serait en jeu à cause des particules fines émises par ces moteurs et par toutes les machines utilisant et consommant du pétrole dans toutes ses formes dérivées

Ceci étant dit et affirmé avec toute l’autorité que confère l’ignorance.
Il ne reste plus aux convives présents qu’à acquiescer ou à tenter le dialogue et le débat au risque de la relégation aux gémonies du primitif déjà nommé.

Il vous suffit de rajouter que vous gérez une quarantaine de voitures dans votre entreprise et que ces véhicules parcourent un gros kilométrage pour voir les visages des convives se déformer

Soit par l’effarement du rentier, l’effroi du précieux, ou la haine de l’écologiste, et bien sur la bêtise de l’ensemble. Vous voila coupable, en premier chef, de pollution grave. Il est même possible que vous habitiez en banlieue. A proximité de votre usine ? Quelle horreur.

S’ils avaient su qui ils allaient côtoyer. Peut être êtes vous contagieux ?
Mais ces rentiers de la fonction publique savent ils qu’ils sont la source et la cause du développement du diesel dans les entreprises ?

C’est l état qui fixe une TIPP décalé pour le prix du carburant Diesel.
C’est encore l’état qui décide que la TVA sur le Diesel est seule récupérable à 80% pour les entreprises
C’est toujours l’état qui norme la pollution sur le seul CO2 qui n’est pas un polluant et impose ainsi le choix du diesel dans les entreprises pour cause de TVS favorisée.

Les Chefs d’entreprise ne font que s’adapter aux caprices de l’administration fiscale. Tout comme les constructeurs automobiles Français.

Paris_pollution.jpg

Ils n’ont pas choisi le diesel.

L’état leur a imposé ce carburant.

Louis Daubin

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...