Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Haut de gamme > DS5 Hybrid4 Sport Chic : haut de gamme, différent et parfois électrique

DS5 Hybrid4 Sport Chic : haut de gamme, différent et parfois électrique

mardi 3 janvier 2012, par Bertrand GAY

Avec la DS5, Citroën achève sa montée en gamme avec une grande séductrice. Dans sa version Hybrid4, elle est exonérée de TVS. Dans cette livrée Sport Chic, elle est bien équipée.


Avec la DS5, Citroën complète son premier cycle de produits de la famille DS. La nouvelle venue surprend à plus d’un titre : son style agressif de monospace coupé, voire de break de chasse n’a pas d’équivalent sur le marché.

Par ailleurs, cette Citroën de haut de gamme, par ses tarifs en tout cas nous y reviendrons, repose sur la plate-forme moyenne du groupe, celle des C4 Picasso, Peugeot 3008 et 5008. D’ailleurs, cette DS est produite à Sochaux sur les mêmes lignes que les deux Peugeot.

Enfin, les intégristes déplorent qu’un tel haut de gamme soit dépourvu de la suspension hydropneumatique, symbole des modèles supérieurs des Chevrons. Notons d’ailleurs que sur la C5, qui offre le choix entre les deux types de suspension, 60 % des clients optent pour l’hydropneumatique.

Bref, la DS5 cultive sa différence dans un paysage automobile, non plus figé, mais qui évolue petit à petit. Il faut dire que l’offre de véhicules de haut de gamme différents, hors des chemins balisés de la berline ou du SUV, ont globalement échoué, comme le montrent les ventes de Mercedes Classe R ou de BMW Série 5 GT. Evidemment, nous sommes largement au-dessus de la catégorie de prix de la DS5, mais cela montre que la clientèle reste assez conservatrice dans ce segment.

En tout cas, quelle autre marque que Citroën pouvait autant innover et bousculer les codes ? Aucune évidemment.

Le style extérieur est, dit-on racé et aérodynamique. Il surjoue peut être un peu avec sa face avant très travaillée et ajourée et ses grandes roues. L’on retrouve la même ambiance un peu surchargée aux places avant. L’imposante console centrale et la console de toit évoquent l’aviation avec ses rangées d’interrupteurs et de commandes diverses. L’ensemble est un peu fouillis et manque d’espace de rangement. L’on cherche où poser son téléphone portable, à moins de la mettre dans le compartiment entre les sièges avant, ce qui n’est guère pratique.

Au volant, une fois aisément trouvé la bonne position, il apparait que le montant avant gauche masque un angle assez important ce qui s’avère gênant sur route sinueuse. Notre version d’essai était une HDI 160 en finition Sport Chic dotée de quelques options dont le fameux cuir bracelet évoquant les sièges de la DS et de SM. Evidemment, avec des émissions de 133 g/km de CO2, cette motorisation ne sera guère prisée des entreprises qui lui préfèreront les plus économes e-HDI 110 et Hybrid4.

Avec 114 g/km de CO2, la première nommée est beaucoup plus acceptable pour les entreprises en finition Chic ou So Chic. Pour 32.000 euros, celle-ci comprend, l’ESP, six airbags (frontaux, latéraux avant et rideaux), le régulateur limiteur de vitesse, les phares antibrouillard, les baguettes et les sorties d’échappement chromées. La radio avec CD et connectivité MP3 est également livrées en série.

Malheureusement, cette e-HDI n’est proposée qu’avec la boîte pilotée à simple embrayage, parfois brutale et toujours lente au changement de rapport. Tout cela pour 32.000 euros. Nous sommes donc à l’orée du haut de gamme et pour ce prix les propositions concurrentes germaniques ne proposent qu’une liste d’option. Une DS5 e-HDI 110 constitue donc une offre intéressante si l’on fait abstraction de sa nonchalance.

L’Hybrid4 exonérée de TVS

Plus intéressante est version Hybrid4, proposée tout de même au tarif copieux de 43.950 euros en finition haut de gamme Sport Chic. La chaine de traction hybride est identique à celle de la 3008 Hybrid4 : le moteur diesel HDI 160 est sur le train avant tandis que le moteur électrique se trouve sur le train arrière et apporte 27 kW. Résultat, la DS5 Hybrid4 est une quatre roues motrices. Il ne s’agit pas d’un franchisseur, mais d’un véhicule capable de disposer d’une motricité additionnelle en cas de besoin.

Citroën estime qu’il est possible de rouler en mode ZEV, c’est-à-dire propulsé uniquement par le moteur électrique, sur une distance de 4 kilomètres. Sur un parcours test urbain et péri-urbain de 67 kms, le moteur thermique est coupé sur 40 % de la distance soit 53 % du temps de parcours. Le gain de consommation peut être important en cas d’usage urbain intensif. Qu’elle soit homologuée en version 107 g/km de CO2 ou en 99 g/km avec les roues de 17 pouces, l’Hybrid4 est dispensée de TVS et ce sans limitation de durée, alors qu’auparavant, celle-ci n’avait lieu que sur huit trimestres.

La version Hybrid4 est disponible en finition haute Sport Chic comprenant la caméra de recul, l’aide au stationnement avant, les sièges avant électriques et chauffants, les phares au Xénon et directionnels et le système de navigation.

Au volant, cette Hybrid4 est très douce et la transition entre les différents modes de roulage est quasi-imperceptible. Grâce à la molette sur la console centrale, il est possible de choisir son mode de conduite entre ZEV, tout électrique, Auto, le meilleur choix, Sport, aucun intérêt et 4WD qui apporte la meilleure motricité en cas de besoin.


En Chiffres

- Modèle : Citroën DS5 Hybrid4 99g/km
- Puissance : 163 ch à 3.850 tr/mn + 37 ch pour le moteur électrique
- Couple : 300 Nm à 1.750 tr/mn + 200 Nm électriques
- Vitesse maxi : 190 km/h
- Accélérations : 0 à 100 km/h en 9 secondes
- Conso mixte normalisée : 3,8 – 4,2 l/100 km
- CO2 / TVS : 99g/km / 0 euros
- Prix : 43.950 euros

Répondre à cet article

1 Message



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80