Publié le 24 avril 2017 | par Rédaction

Le barème d’évaluation forfaitaire du prix de revient kilométrique, qui sert de base pour le calcul des IK des automobiles et des deux-roues vient de paraître.

L’administration fiscale vient de publier dans son bulletin du 24 février 2017 (BOI-BAREME-000001-20170224) les barèmes, applicables aux automobiles et aux deuxroues motorisés (Ces barèmes restent identiques à ceux qui avaient définis en 2016… et déjà en 2015. La dernière réévaluation datant de 2014)

Dans ces tableaux, “d” représente la distance parcourue dans l‘année, ce qui supposerait théoriquement une relative anticipation, sachant que les indemnités kilométriques sont réglées aux collaborateurs de l’entreprise au mois le mois, sans attendre la fin de l’année pour connaître le mode de calcul le plus approprié au kilométrage total.

Il faut cependant considérer que ce barème forfaitaire représente le taux maximum, c’est-à-dire le montant en deçà duquel l’administration – en principe – ne vous demandera pas de justification détaillée. L’utilisation systématique de la tarification la plus faible (“plus de 20.000km” pour les automobiles, ou plus de 5.000 ou 6.000 pour les deux roues) met donc l’entreprise à l’abri des tracasseries administratives.

Le reste relève de la gestion interne des déplacements professionnels et de “la fluidité des relations sociales”… Si pour ses déplacements professionnels, un collaborateur met gentiment à la disposition de l’entreprise son véhicule personnel pour un dépannage momentané ou pour de petits déplacements occasionnels, rien n’interdit de lui témoigner de la gratitude sur la base du tarif le plus avantageux pour lui. Entre 0,595 €/km ou 0,401 €/km sur, par exemple
5.000km, il y a pratiquement un billet de 1.000… (exempt de charges).

ik_bareme_automobiles.jpg

ik_bareme_cyclomoteurs.jpg

ik_bareme_moto.jpg

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...