Publié le 24 avril 2014 | par Rédaction

En ce début d’année 2014, Mitsubishi entame un véritable virage technologique et commercial. Le constructeur japonais entend en effet multiplier ses attraits en développant des modèles innovants et des services destinés aux entreprises.

Kilomètres Entreprise : Quelle image possède aujourd’hui Mitsubishi en France ?
Jean-Pierre Vaillant : Elle est positive et clairement en train d’évoluer. Depuis 30 ans, nous sommes incontestablement reconnus comme étant un constructeur qui sait produire des tout-terrains efficaces et robustes. Nos multiples victoires sur le Paris-Dakar avec le Pajero ont évidemment contribué à cette réputation. Mais pas seulement, chez les artisans, par exemple, qui utilisent notre pick-up L200, les retours ont toujours été très positifs.

Mitsubishi_Jean-Pierre-Vaillant_4.jpg

Cependant depuis quatre ans, cette image quelque peu réductrice change avec la commercialisation des modèles Outlander et surtout ASX. Ces deux modèles, sans oublier le SpaceStar, lancé en 2013, nous permettent de développer notre clientèle. Vous savez, Mitsubishi a une feuille de route parfaitement établie. Nous voulons diversifier nos modèles mais surtout continuer à concevoir des tout-terrains qui est notre ADN, mais de façon propre ! Je vais vous donner une information importante pour nous. D’ici 2020, nous avons prévu que 20 % de notre gamme sera motorisée par les technologies électriques et hybrides. La première phase de cette stratégie étant le nouveau Outlander PHEV (Plug-in Hybrid Electric Vehicle)

K.E : Justement, pouvez-vous nous détailler cette nouveauté importante pour Mitsubishi en ce début d’année ?
J-P.V : Tout d’abord, il est important de préciser que nous assistons aujourd’hui à un changement de comportement de la part de l’automobiliste. Plusieurs études le démontrent. Le marché des véhicules propres augmentera de 70 % en 2014. Or, notre PHEV s’inscrit parfaitement dans cette tendance avec une technologie novatrice.

Face aux craintes des automobilistes sur l’autonomie et le manque d’infrastructures en France, le PHEV possède, si je puis dire, sa propre borne de recharge. Sans entrer dans trop de détails techniques, notre Outlander PHEV dispose d’une autonomie en mode 100 % électrique de 52 kilomètres avec une vitesse maxi de 120 km/h. Et lorsque la batterie est déchargée, un moteur thermique 4 cylindres essence démarre pour continuer à circuler tout en rechargeant les batteries. Les phases de freinage sont également un moyen pour recharger. J’utilise régulièrement un PHEV et je peux vous assurer qu’il est toujours possible de rouler.

K.E : Pourquoi avoir choisi un moteur essence plutôt que diesel aux côtés de l’électrique ?
J-P.V : Franchement je ne saurai pas vous répondre aussi précisément que nos ingénieurs. Mais, n’oubliez pas que Mitsubishi est présent dans le monde entier. Et le diesel est loin d’être aussi développé dans d’autres pays. La France et l’Europe sont les principaux marchés qui utilisent le diesel. En Asie, Amérique du Nord et même du Sud, ce n’est pas le cas. Et puis, les choix techniques des constructeurs et les ventes tendent à montrer que le diesel perd un peu de son succès face a l’essence. Mais pour revenir à votre question, je pense que nous avons choisi un moteur essence par souci de confort notamment au niveau du silence de fonctionnement.

K.E : Quels clients seront séduits par le PHEV ?
J-P.V : Nous ne voulons pas nous focaliser sur une cible précise. Au contraire, les portes de Mitsubishi sont grandes ouvertes à tout le monde. Mais pour vous répondre plus précisément, nous pensons que les entreprises seront très intéressés par le PHEV qui avec 44 g/km possède des émissions de CO2 encore jamais vu sur un 4×4. Les professions libérales ou les chefs d’entreprise correspondent parfaitement au profil de notre Outlander car ils ont un état d’esprit d’ouverture, de curiosité et aussi un pouvoir d’achat qu’il faut reconnaitre.

Mitsubishi_Jean-Pierre-Vaillant_2.jpg

K.E : Comment comptez-vous les contacter ?
J-P.V : Nous mettons en place une double stratégie. Notre réseau est d’ailleurs très mobilisé sur le sujet. Nos concessionnaires ont compris que les entreprises représentaient désormais, grâce à notre gamme, un véritable socle de clients qui sont en plus très réactifs. Or, ces clients possèdent peu de temps libre . Nous avons donc décidé de générer une véritable proximité en allant directement chez les artisans et les entrepreneurs. Il faut qu’ils découvrent le produit ! Et pour les entreprises plus importantes qui possèdent un gestionnaire de flotte, par exemple, nous avons un commercial qui se chargera de créer le lien. D’ailleurs, j’invite vos lecteurs à contacter Madame Message, responsable des ventes société, pour recevoir une invitation afin de participer à notre journée « Découverte du Outlander PHEV» qui se déroulera à Chantilly dans l’Oise, le 19 mars prochain. Vous êtes les bienvenus.

K.E : Et l’aspect financement ?
J-P.V : Aujourd’hui, le classique crédit-bail représente encore le premier moyen de financement chez nos clients. Cependant, en nous adressant aux entreprises, il nous fallait développer d’autres services. Après avoir discuté avec Jean-François Chanal, Directeur Général de ALD Automotive (Location Longue Durée) nous avons conclu un partenariat qui a débouché sur la création de Mitsubishi Lease. Ils nous apportent Leur expertise et un produit parfaitement rôdé qui facilitera le travail de nos concessionnaires. Mais attention, nous démarrons de loin. Aujourd’hui, notre réseau travaille beaucoup à se former au niveau du commerce, de l’après-vente et de l’entretien pour les societes. Encore une fois, le virage pris par Mitsubishi est très important. J’ai aussi décidé d’intégrer des espaces particuliers pour les clients des Outlander PHEV. Je pense que l’accueil doit être différent pour des clients qui possèdent une voiture différente. Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus mais ce concept sera assez novateur.

K.E : Que répondez-vous aux automobilistes qui s’interrogeraient sur la disponibilité des pièces détachées de vos voitures ?
J-P.V : Il n’y a évidemment aucune crainte à avoir. Mitsubishi est une entreprise mondiale qui est implantée depuis longtemps en France et par conséquent sait gérer les contraintes du quotidien. Et pour bien rassurer vos lecteurs, je vais vous expliquer notre fonctionnement. Aujourd’hui, nous possédons deux zones de stockage, régulièrement approvisionnées, qui se trouve en France et une autre aux Pays-Bas. Grâce à celles-ci, un concessionnaire qui commande une pièce avant 16 heures, aura la certitude d’être livrée le lendemain avant midi que la pièce vienne de France ou des Pays-Bas.

Mitsubishi_Jean-Pierre-Vaillant_1.jpg

K.E : Pouvez-vous nous livrer quelques informations sur les futurs modèles de Mitsubishi ?
J-P.V : Seulement quelques informations alors ! Plus sérieusement, le Outander PHEV est pour le moment notre priorité car il représente un gros défi pour nous. Mais, comme je vous l’ai déjà dit, celui-ci ne représente que la première phase du renouvellement de nos modèles. Je peux ainsi vous révéler qu’en 2015, un nouveau pick-up L200 sera dévoilé avec beaucoup de nouveautés. Je sais, par exemple, que nos ingénieurs motoristes, au Japon, ont travaillé très dur pour diminuer les émissions de CO2 et donc la consommation. En 2016, l’ASX fera aussi peau neuve avec une version PHEV, car nous allons développer cette technologie propre au maximum. Ce modèle sera aussi très important pour nous. Aujourd’hui, il représente 40 % de nos ventes. Vous en verrez un premier aperçu lors du Salon de Genève (6-16 mars 2014) puisque nous révèlerons, en première mondiale, le concept.

Benoît Le Floc’h

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...