Publié le 17 juin 2015 | par Rédaction

Le plus gros des utilitaires Renault, le Master, reçoit de nouveaux moteurs de dernière génération, moins gourmands. Il en profite pour recevoir une nouvelle face avant et de nouveaux équipements de confort et de sécurité.

Le Renault Master coiffe la gamme des utilitaires au Losange. Lancé il y a quatre ans, il vient de bénéficier d’une amélioration de ses mécaniques. Il s’agit d’une évolution du bloc 2.3 l qui a été optimisé afin d’abaisser les consommations moyennes ainsi que les émissions de CO2. La nouvelle gamme de motorisations ne comprend désormais plus que le moteur de 2.3 l. Il est décliné en quatre niveaux de puissance : 110, 125, 135 et 165 ch contre 100 ch à 150 ch auparavant.

Renault_Master_2015_tolle-1.jpg

Les nouvelles versions les plus performantes (135 ch et 165 ch) bénéficient, à l’image des nouveaux Trafic, de la technologie à double turbo Twin Turbo permettant d’allier gains de puissance et abaissement de la consommation. A titre d’exemple, Renault annonce sur la version 165 ch un gain en consommation de 1,5 l / 100 km tout en offrant 15 chevaux et 10 Nm de couple supplémentaires par rapport à la précédente version 150 ch. La consommation passe ainsi sous la barre des 7 l / 100 km avec 6,9 l / 100 km pour la version L2H2.

Ces nouveaux modèles disposent en outre d’un mode « Eco », déclenchable à volonté par une simple action du conducteur sur le bouton ECO. Ce mode agit sur le couple moteur, la climatisation et le chauffage afin d’apporter des gains de consommation supplémentaires (jusqu’à 10 %). Cela permet aux différents modèles de Master d’afficher des niveaux de consommation inférieures, une donnée de plus en plus importante sur le marché des utilitaires même si les émissions de CO2 ne sont toujours pas sujettes à taxation

MISE À NIVEAU TECHNOLOGIQUE

Renault a profité du lancement de ces nouvelles motorisations plus modernes et plus économes pour doter le Master d’une nouvelle calandre au style un peu plus « léger » que la précédente. Il adopte, à son tour et après de nombreuses voitures mais aussi le Kangoo et le Trafic, le gros losange « flottant » au dessus de la calandre à l’image de tous les autres nouveaux modèles de la marque. L’ensemble est plutôt réussi et donne au Master un look plus moderne et plus élégant.

Renault_Master_2015_planche_de_bord-1.jpg

Le Master bénéficie aussi de nouveaux équipements de confort et de sécurité. L’ESC (système de contrôle de la stabilité) de dernière génération avec contrôle de charge adaptatif de série est associé à l’aide au démarrage en côte et à l’Extended Grip. Cette dernière fonctionnalité permet de reprendre de l’adhérence à la route en cas de conditions difficiles comme la neige, la boue ou le sable en autorisant de légers patinages. Un équipement qui ne s’avère pas aussi performant q’une transmission intégrale mais qui peut permettre de se sortir d’un mauvais pas.

Un système anti louvoiement de remorque – couplé à l’option attelage -est également proposé. Alternativement, le système freine et limite le couple du moteur pour décélérer le véhicule tracteur jusqu’à ce que l’oscillation de la remorque soit arrêtée.

Autre équipement inédit sur ce modèle : le miroir de courtoisie anti angle mort, identique à celui proposé sur le trafic. Ce gros miroir convexe implanté dans le pare-soleil passager permet de mieux surveiller l’angle mort latéral et ¾ arrière. Les Master conservent leur système de navigation Tom-Tom Live avec écran implanté en haut, au milieu du pare-brise (un emplacement qui libère de la place mais oblige à quitter longtemps la route des yeux). En plus de ce système, un nouveau système de navigation via une application Smartphone permettant de piloter de façon ergonomique et économique la navigation, la téléphonie ou encore le multimédia est disponible.

Renault_Master_2015_lateral-1.jpg

UNE TRÈS LARGE GAMME

La gamme du Renault Master est toujours aussi imposante avec plus de 350 versions différentes, via 4 longueurs et 3 hauteurs pour le fourgon (qui propose un volume utile de 8 à 22 m3), des versions combi pour le transport de personnes, des planchers et châssis cabine. Le Master est disponible en traction et en propulsion avec les mêmes blocs moteurs, au choix de l’utilisateur. Une nouvelle version fait toutefois son apparition : les fourgons propulsion roues simples L4H2 et L4H3.

Renault_Master_2015_benne-1.jpg

Des fourgons qui offrent un volume utile quasiment équivalents à celui des caisses grands volumes mais avec une hauteur de chargement plus basse et une surface frontale inférieure, synonyme de moindre consommation de carburant. Pour le reste, ces modèles n’évoluent pas ; leur cabine de conduite est toujours aussi spacieuse et plaisante à vivre, le comportement routier excellent. Les nouvelles mécaniques apportent un gain de couple bienvenu tout en affichant des consommations en baisse.

Renault_Master_2015_F_technique-1.jpg

Renault_Master_2015_F_Verdict-1.jpg

Guillaume GENESTE

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...