Publié le 21 juin 2017 | par Rédaction

Le break Classe E vient à peine de trouver son public que Mercedes présente déjà son Coupé aux amateurs de performance et de confort. Un vrai plaisir, pour les yeux comme pour la route.

Douce à regarder, calmement confortable aux quatre places, elle déroule les kilomètres avec grâce sur tous les parcours possibles. Mercedes donne à voir là son savoir-faire historique dans les domaines de la performance, de la technicité et du bien-être.

classe_c_vue_arriere.jpg

Pour autant, on remarque que c’est plus par le choix des moteurs que le Coupé Classe E se révèle à la route. Que de différences, en effet, entre le 4 cylindres diesel de la 220d et le 6 cylindres essence de la E400 à quatre roues motrices. Le premier – choix de la raison et de l’économie – est tout juste calibré pour entraîner les 1735 kg du coupé, tandis que le second permet, malgré un empattement important, de se faufiler d’un virage à l’autre avec élégance et agilité. Restent deux autres blocs essence (200 et 300), mais leur taux de CO2 (respectivement 136 et 147 g) les livre à la vindicte fiscale…

Du confort d’abord

À bord, on retrouve l’ambiance cossue de mise sur la Classe E, tous modèles confondus. Plastiques à la hauteur, inserts pour tous les goûts, cuir de qualité… on a, selon la finition choisie, plus ou moins d’ostentation dans le décorum, mais la finition demeure en tous les cas irréprochable. Les sièges sont confortables et maintiennent parfaitement. Nul doute : ce coupé peut parcourir de longues distances sans jamais fatiguer ses occupants qui bénéficient tous d’un espace suffisant (sensiblement augmenté depuis la version précédente), avec en plus l’avantage d’un coffre de 425 litres.

classe_c_volant.jpg

Couplé à la boîte automatique à 9 rapports “9G-Tronic”, le 4 cylindres diesel de 194 ch et 400 Nm de couple s’avère un petit peu juste sur routes sinueuses, mais parfait en ville et sur autoroute. Notons qu’avant la fin de l’année, le moteur 350 d et la version du 220 d en quatre roues motrices essayée ici devraient être disponibles sur le marché français. On apprécie bien sûr les différents réglages de conduite (éco, confort, sport, sport plus et réglage individuel), qui modifient les propriétés d’accélération, les lois de passage des rapports de boîte et la réponse de la direction.

classe_c_places_arriere.jpg

Le train de roulement (abaissé de 15 mm par rapport à celui de la berline) peut bénéficier d’un amortissement adaptatif, mais en option seulement. Richement dotée en équipements de sécurité et de confort dès son premier niveau de finition, ce Coupé Classe E convient parfaitement aux mangeurs de kilomètres souhaitant ajouter l’élégance au confort d’une routière confirmée.

Axel Ekman

Fiche Technique :

– Moteur : 4 cylindres diesel
– Puissance : 194 ch à 3800 tr/mn
– Couple : 400 Nm de 1600 à 2800 tr/mn
– Boîte : automatique à 9 rapports
– Vitesse Maxi : 242 km/h
– Consommation constatée : 7,1 l/100 km
– Émissions CO2 : 109 g/km
– TVS : 436 €
– Prix : 55 000 €

classe_c_face_avant.jpg

Yvan Segal : « Les automobilistes vont consommer l’automobile différemment" Pour Renault, la valeur ne passe plus forcément que par la production et la vente de véhicules mais également par les services et la gestion sur to…

Lire la suite
edito

Le Haut de gamme ne s’est jamais aussi bien porté. C’est le cas de le dire. L’offre, la richesse des motorisations électriques, hybrides, essence, diesel et Le SUV qui y tient une part importante. Mais le vrai Haut de gamm…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...