Publié le 7 décembre 2012 | par Rédaction

Avec la 300 Bluetec Hybrid, Mercedes commercialise la première hybride diesel d’une marque premium. Pour y arriver, Mercedes marie le moteur diesel quatre cylindres de 204 ch et un petit moteur électrique de 20 kW. Le tout transmet la puissance aux roues arrière par l’intermédiaire de la boîte automatique 7GTronic.

Cet ensemble permet de rouler en mode tout électrique sur quelques centaines de mètres à faible vitesse, moteur diesel coupé. Intéressant lors des manœuvres de parking ou à très faible vitesse dans une circulation urbaine dense, en tout cas tant qu’il y a de l’énergie dans la batterie. Cette fonction assez basique dans son architecture avec tous les composants sous le capot moteur garantit à la Classe E 300 Bluetec Hybrid, le maintien de sa capacité de coffre, en berline comme en break, sans pénalité et avec une roue de secours.

Au volant, les impressions sont plutôt favorables. Tout d’abord, parce que l’on retrouve les qualités d’une traditionnelle Mercedes E 250 CDI, au premier rang desquelles la facilité de conduite et le confort. Le petit levier de la boîte automatique est situé derrière le volant à droite. L’hybridation apporte la fonction de coupure du moteur diesel lorsque le moteur diesel est à l’arrêt. Les légères vibrations au redémarrage vous rappellent ensuite qu’il s’agit bien d’un moteur diesel.

Autre vision exclusive, celle de la coupure moteur à vitesse moyenne lorsque l’on relève le pied de l’accélérateur, la voiture continue alors sur sa lancée. L’ensemble est très doux et le passage d’un mode à un autre est imperceptible, à quelques petites vibrations près. L’ensemble convient fort bien à l’usage routier typique d’une Mercedes, et l’hybridation y apporte une économie additionnelle en circulation urbaine ou hachée.

mercedes_E300_bluetec_hybrid_large.jpg

Notre mesure de consommation réalisée en conduite urbaine souple puis routière nous donne une valeur de 7,1 l/100 km. Comme toujours, nous sommes loin de la consommation revendiquée par le constructeur, 4,2 l/100 km en l’occurrence pour une berline avec les roues de 16 pouces, soit 109 g/km de CO2. Les grandes jantes ou le choix du break vous propulseront au-delà de la barre des 110 g/km.

Au final, cette E 300 apporte toutes les sensations d’une Mercedes diesel avec un petit supplément d’hybridation utilisable de temps en temps. Un compromis bien efficace.

Marc Ouayoun : «Pour nos clients, Nous ferons en sorte que cela soit possible» Revenu en France pour prendre la direction générale de la marque Audi France, Marc Ouayoun n’est pas un inconnu dans le Groupe Volkswagen. Cet au…

Lire la suite
edito

Le metavers se définit comme un réseau de monde virtuel et immersif. Cela permet à des gens très malins d’affirmer n’importe quoi auprès de gens qui le sont beaucoup moins, mais que l’on flattera d’intelligence, pour …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...