Publié le 4 avril 2019 | par Rédaction

Le Peugeot Partner fait partie du trio de fourgonnettes PSA avec le Citroën Berlingo et l’Opel Combo. Ces nouvelles fourgonnettes s’imposent comme les nouvelles références du marché par leur modernité, leur confort et leur agrément de conduite. Des trois, le Partner est le modèle qui affiche le plus de personnalité au travers de son i-cockpit.

Le Peugeot Partner se caractérise par sa face avant très marquée avec une calandre verticale au centre de laquelle trône un Lion imposant. Cette face avant est réussie et affiche une très belle agressivité, un peu comme si le Partner était prêt à dévorer la concurrence. Le reste est plus classique et le Partner affiche des lignes robustes et réussies.

Un environnement intérieur spécifique

partner_icono_photo1.jpgA l’intérieur aussi le Peugeot Partner joue la carte de la différence. Bien entendu, et pour d’évidentes raisons économiques, la cabine de conduite du Partner est identique à celle du Berlingo ou du Combo. Malgré l’omniprésence de plastique dur, dont les assemblages sont en net progrès, elle sait se faire accueillante. De très nombreux espaces de rangements sont disséminés un peu partout. Seule la prise 12 V, implantée au pied de la console centrale, s’avère peu pratique. Elle est très spacieuse pour deux adultes et offre même la possibilité de disposer de deux places passagers réellement exploitables à condition que les passagers n’aient pas un gabarit trop imposant. En revanche, là où le Peugeot Partner se distingue réellement de ses deux cousins, et donc aussi de ses principaux rivaux, c’est au niveau du poste de conduite. A l’image des dernières autos de la marque, le nouveau Partner adopte un i-cockpit. Celui-ci se caractérise par son tout petit volant et son tableau de bord implanté en partie supérieure de la planche de bord. Principal avantage de cet i-cockpit : une plus grande facilité pour lire les informations du tableau de bord. Principaux inconvénients : le tout petit volant ne convient pas à tous les conducteurs et il peut être plus difficile de trouver une position de conduite qui convienne ; la partie supérieure de la planche de bord ne dispose plus de boîte à gant en partie supérieure face au conducteur, pourtant très pratique. En fait, le i-cockpit est clivant : certains en raffolent et d’autres détestes. Pas d’autre solution que d’essayer sur quelques kilomètres pour savoir si vous êtes ou non « i-cockpit compatibles ».

De très nombreux équipements

partner_icono_photo3.jpgComme ses cousins, le Partner dispose de très nombreux équipements de confort et de sécurité grâce au fait qu’il repose en partie sur la plate-forme EMP2 du groupe. Outre d’excellentes qualités routières, tant du point de vue du confort que de la tenue de route, elle permet de pouvoir disposer du démarrage mains libres, du frein de parking électrique automatique, du Grip Control, de la détection de la fatigue du conducteur, de la lecture des panneaux de signalisation avec affichage au tableau de bord associée au régulateur de vitesse adaptatif, du freinage d’urgence en ville, de l’alerte de présence de véhicules dans l’angle mort, du maintien du véhicule dans la file… Le Partner peut aussi disposer du nouveau système de vision arrière qui se compose de deux caméras (une arrière et une latérale) qui associent caméra de recul, faux rétroviseur central même sur les versions tôlées et vision de ¾ arrière côté droit. En option, le Partner peut aussi recevoir un système d’indication de surcharge, la charge utile maximale de la fourgonnette Peugeot étant de 650 ou 1 000 kilos selon la version.

De nombreuses versions

partner_icono_photo2.jpgLa gamme de motorisations du Partner se compose, pour le moment, de trois motorisations diesel. Il s’agit des 1.6 Blue HDi 75 et 100 ch et du 1.5 BlueHDi 130 ch (qui peut être associé à l’excellente boîte auto EAT8). Ces versions recevront, en cours d’année, le soutien de versions essence 1.2 Pure Tech (110 et 130 ch). La gamme comprend deux longueurs : 4 403 mm et 4 753 mm. Les dimensions utiles sont dans la fourchette haute de la catégorie avec un volume de chargement est de 3,3 et 3,8 m3 sans système modulable Extenso et de 3,9 et 4,4 m3 avec. Le catalogue intègre aussi une version cabine approfondie (5 places) d’usine. En plus des classiques niveaux de finition Pro et Premium, le Partner est aussi proposé en deux versions « métiers » Asphalt (pour une utilisation urbaine et sur route) et Grip (accès chantiers). Ce dernier profite d’une rehausse de la garde au sol de 30 mm, d’une protection sous moteur, de pneus M+S et du Grip Control alors que le premier dispose notamment d’une insonorisation plus poussée et du système multimédia avec tablette tactile 8’’.

Un intérieur clivant

Profitant des excellentes qualités de ses cousins PSA, le Partner offre en plus un intérieur résolument différent avec son i-cockpit. Un élément distinctif fort qui fait que le Partner est, ou non, un modèle irrésistible.

Fiche technique :

  • Motorisations : 1 560 / 1 499 cm3
  • Puissance : 75 / 100 / 130 ch
  • Equipements de série : Direction assistée, cloison de séparation, airbag conducteur, ABS, ESP, antipatinage, aide au démarrage en côte, vitres électriques, rétros électriques dégivrants, autoradio Bluetooth USB…
  • Volume utile maxi : 3,3 / 3,8 / 3,9 / 4,4 m3
  • Charge utile maxi : 650 à 1 000 kg
  • L x l x h : 4 403 / 4 753 x 1 848 x 1 840 mm
  • Longueur de chargement : 1 817 / 2 167 mm
  • A partir de : 17 850 € HT

Xavier Chardon : « L’organisation du travail a modifié les déplacements »…

Lire la suite
edito

En 1 an, les ventes automobiles et utilitaires aux entreprises ont pris une importance considérable en franchissant le cap des 50% des immatriculations totales sur le marché Français. Victoire à la Pyrrhus diront certains, fac…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Transformation Dérivé VP en VU

l’essentiel en 5 points : - Les véhicules de société “dérivé VP” sont exemptés de TVS e...