Publié le 28 novembre 2017 | par Rédaction

Plus qu’un simple 4×4, le Range est d’abord un art de vivre. Cet inédit Velar, qui vient s’intercaler entre l’Evoque et le Range Sport, ne déroge pas à la règle. Au contraire même…

Encore l’essai d’un énième SUV ? Non, cette fois, il s’agit de tester un nouveau Range, ce qui reste un événement.

Le terme « nouveau » n’est en rien usurpé, car même si ce Velar emprunte au cousin Jaguar F-Pace sa plate-forme et ses mécaniques, il vient combler le vide entre le compact Evoque (4m37) et le Range Sport (4m86). D’un point de vue marketing, ça se défend, sauf que le Velar ne rend que 6 cm au Sport, ce qui laisse augurer une canibalisation de la gamme. Mais le Velar n’en a cure, car il boxe dans une autre catégorie.

range_rover_velar___lateral.jpg

A l’instar du Range Classic né en 1970, chef d’œuvre du design industriel, le Velar oppose un style unique. Porte-à-faux avant bref, arrière fuyant, hayon incliné et surfaces vitres réduites donnent l’impression de mouvement. De nombreux détails travaillés accrochent le regard, avec des appliques noires laquées et même d’inédites poignées de portes rétractables, un gadget jusqu’alors réservé aux concepts de salon. A n’en pas douter, le style fort du Velar est son meilleur atout.

Pour ne rien gâcher, le traitement intérieur est encore plus surprenant. Il s’est passé quelque chose chez Land Rover, la planche de bord du Velar vous téléportant dans le futur. Presque plus aucun bouton ne vient entraver la planche de bord ! La console centrale accueille 2 écrans tactiles de 10 pouces, pour gérer l’infotainement (divertissement, GPS…), mais aussi la ventilation ou les paramètres du Terrain Response 2, une vraie arme de guerre en off-road.

Face au conducteur prend place une dalle numérique de 12,3 pouces à la définition remarquable. Même le volant multifonction est high-tech avec ses commandes sensitives. Seuls bémols : trop d’équipements sont proposés au prix fort en option, et la place centrale arrière est raide et étriquée. Sur route, en attendant les sages 2.0d (de 180 et 240 ch), c’est ce V6 3.0 diesel de 300 ch qui assure le gros des ventes.

range_rover_velar___planche_de_bord.jpg

Bonne pioche, car grâce à un couple confortable de 700 Nm, il joue sur du velours, la boîte automatique à 8 rapports et la suspension pneumatique apportant ce qu’il faut d’onctuosité. A condition de ne pas succomber aux jantes optionnelles de 22 pouces, qui dégradent le confort sans gagner en dynamisme, le Velar restant plus pataud qu’un F-Pace. Plus cher également, notre version d’essai flirtant aisément avec les 90 000 € en finition HSE…

Thomas Riaud

Fiche Technqiue : Range Rover Velar 300 D
Moteur : V6 turbo diesel et common rail, 2993 cm3
Puissance : 300 ch à 4000 tr/mn
Couple : 700 Nm à 1500 tr/mn
Vitesse maxi : 241 km/h
Emissions de CO2 : 167 g/km
TVS : 3 006€
Prix : de 67 600 € à 109 600 € (Première Edition R-Dynamic)

Yvan Segal : « Les automobilistes vont consommer l’automobile différemment" Pour Renault, la valeur ne passe plus forcément que par la production et la vente de véhicules mais également par les services et la gestion sur to…

Lire la suite
edito

Le Haut de gamme ne s’est jamais aussi bien porté. C’est le cas de le dire. L’offre, la richesse des motorisations électriques, hybrides, essence, diesel et Le SUV qui y tient une part importante. Mais le vrai Haut de gamm…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...