Publié le 6 mars 2018 | par Rédaction

Le manufacturier Pirelli, contrôlé à 46 % par le conglomérat de chimie chinois ChemChina, vient de communiquer des résultats 2017 en hausse et des prévisions toutes aussi positives.

Pirelli peut sourire. En 2017, le manufacturier italien a annoncé une hausse de 19 % de son bénéfice net pour atteindre 175,7 millions d’euros. En parallèle, le chiffre d’affaire a augmenté de 7,6 % à 5,3 milliards d’euros. Ces résultats positifs sont expliqués par la croissance du segment à haute valeur ajoutée, notamment en Europe où la marque realise 41,7 % de ses ventes.

La dette du groupe atteignait 3,2 milliards d’euros fin 2017, en net recul par rapport aux 4,9 milliards de fin 2016.

Et le cru 2018 s’annonce tout aussi plaisant. Pirelli envisage une nouvelle hausse de son chiffre d’affaires, égale ou supérieure à 6 %, ou d’environ 10 % en excluant les effets de change.

pirelli_gd-2.jpg

Robert Breschkow : « Les gammes Seat et Cupra laissent un large choix aux clients » Robert Breschkow, dirige les marques Seat et Cupra sur le marché français depuis un peu plus d’un an, évoque les performances et le positio…

Lire la suite
edito

Voilà, c’est fait ! Nous rentrons d’un périple sur 48 h de 2000 kilomètres effectués entièrement avec des voitures 100% électriques. 9 constructeurs ont joué le jeu en nous confiant leurs meilleures voitures électriqu…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...