Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Interview > Serge Naudin, Président de BMW France

Serge Naudin, Président de BMW France

mardi 21 mai 2013, par Bertrand GAY

Le président de BMW France évoque les performances commerciales de la marque en France et le lancement de ses nouveaux modèles. Il détaille les performances de BMW sur le marché des entreprises et la croissance des ventes de la marque.


-  Kilomètres Entreprise : Quelles sont vos perspectives pour 2013 ?
- Serge Naudin : Nous espérons un marché français étal sur l’ensemble de l’année, mais pour le moment, le marché est à -14 %. Nous constatons une volatilité accrue du marché. Au cours de ce premier trimestre, la part de marché de la marque BMW a progressé de 0,3 point pour atteindre 2,5 %. Nous réalisons cette performance grâce à l’attractivité de l’ensemble de notre gamme mais également avec nos nombreuses nouveautés ; Il s’agit de nouvelles versions de la Série 1, qui peut être équipée de notre excellente boîte automatique à huit rapports, mais aussi des versions xDrive qui se multiplient et de la bonne installation sur le marché de la nouvelle Série 3 Touring.

-  KMS : Et ce, après un bilan 2012 favorable ?
- S.N. : Oui en effet, la marque BMW a progressé l’an dernier de 6 % dans un marché en recul de 7 %, sur tous les canaux professionnels, des TPE jusqu’aux grands comptes et la marque MINI de 14%. Notre large offre de 46 modèles émettant moins de 120 g/km de CO2 nous a permis de progresser. L’an dernier, nous avons réalisé une progression de 17 % sur les TPE et PME, mais nous constatons une stabilité sur les grands comptes car le marché général recule. Mais les directeurs des achats, qui sont nos interlocuteurs, aimeraient revenir sur des véhicules plus récents pour renouveler leurs parcs.

Serge Naudin Président BMW France

-  KMS : Quels sont les moyens de financement à votre disposition pour les convaincre de passer à l’acte ?
- S.N. : Nous avons plusieurs moyens de les aider à commencer par BMW Finance, qui est directement filiale de BMW Bank. Elle propose de la location avec option d’achat ainsi que du crédit classique. Par ailleurs, Alphabet qui propose des offres en Location Longue Durée progresse également. Concernant l’utilisation de nos véhicules, nous devrions communiquer plus fortement sur nos coûts d’entretien qui sont très compétitifs.

-  KMS : Que représentent les ventes aux entreprises dans le volume de BMW France ?
- S.N. : Les ventes locales aux entreprises réalisées par le réseau représentent 30 % du volume total en BMW et 17% en MINI. Cela concerne à la fois les TPE et PME ainsi que les grandes entreprises. Afin de séduire cette clientèle exigeante, nous avons de nouveaux services, tels le service de conciergerie 5 étoiles proposé avec le Connected Drive. Il s’agit d’un point important car il est facteur de différenciation. Il s’agit d’une assistance avec l’aide d’un concierge qui répondra à toutes les attentes de nos Clients : réservation ou simple recherche, l’adresse sera ensuite transmise directement à votre système de navigation.. Ce système est présent de série sur la finition Executive et cela constitue un véritable atout pour les ventes aux entreprises.

-  KMS : Quelles sont les tendances que vous observez sur le marché français ?
- S.N. : Nous constatons un mouvement général de downsizing en France. Par ailleurs, notre offre de voitures attire les clients des généralistes. Mais nous observons la montée en gamme de certains généralistes et cela ne nous inquiète guère : cela est intéressant et, de plus, la concurrence est toujours saine. Notre réponse est celle du plaisir de conduite. Que ce soit notre nouvelle Série 3GT 18d émettant 119 g/km CO2 ou une Série 3 Active Hybrid développant 340 ch pour 139 g/km de CO2, nous offrons des véhicules-plaisirs à tous les étages de la gamme. Pour cela, nous nous appuyons sur des technologies uniques comme le Valvetronic.

Serge Naudin Président BMW France

-  KMS : Et le débat entre le diesel et l’essence ?
- S.N. : Le client a trouvé son compte dans le diesel. Et je note que les émissions d’origine routière ne constituent pas la part majoritaire des polluants atmosphériques. De 1995 à 2008, nous avons réduit les émissions de CO2 de 25 %. Et de 2008 à 2020, la baisse sera également de 25 %. Notre gamme comprend déjà 61 modèles, essence et diesel, qui répondent à la norme d’émission Euro VI, qui sera en vigueur fin 2014. Et, ce niveau de dépollution est disponible en option sur trente autres modèles. Et en essence, nous avons une 320 i Efficient Dynamics capable de passer de 0 à 100 km/h en 7,6 secondes tout en consommant 5,3 l/100 soit l’équivalent de 124 g/km de CO2. Avec cette voiture, nous sommes très bien positionnés par-rapport à la concurrence.

-  KMS : D’autres éléments concernant vos produits ?
- S.N. : Le système à quatre roues motrices xDrive est un élément de confort et de sécurité très très important. Et il n’est plus pénalisant en valeur résiduelle comme auparavant. Les émissions de CO2 ne sont plus un frein à nos ventes de version xDrive.

-  KMS : Et vos travaux dans l’électrique, débouchent-ils prochainement ?
- S.N. : Nous lancerons la i3 à la fin de l’année. Il s’agit d’une voiture électrique dotée d’un châssis en aluminium et d’une carrosserie en carbone. Cela permet de gagner les 250 kg nécessaires pour l‘installation des batteries dans la voiture. Nous serons les seuls à faire de telles voitures en carbone ; Ce qui permet de sortir par le haut, c’est l’innovation.
La i3 proposera environ 150 km d’autonomie en usage réel. En plus, cette voiture sera disponible avec un système prolongateur d’autonomie jusqu’à 300 km. En ce qui concerne les infrastructures de recharge, nous ne sommes pas inquiets. Ce qui compte c’est qu’il y ait coopération entre les opérateurs et une certaine interopérabilité des acteurs.
Ainsi, la marque BMW offre à la fois l’évolution, avec les versions Efficient Dynamics et la révolution avec la marque BMW i. Celle-ci demandera une phase d’acceptation pour trouver ses volumes de ventes.

-  KMS : Quels sont vos espoirs dans ce domaine ?
- S.N. : Il faut être un peu visionnaire dans l’électrique et créer les conditions avec les bons produits. Il faut que l’on rejoigne les aspirations du client. Mais, nous savons qu’une phase d’adaptation est nécessaire. Dans cette famille i, les versions hybrides et hybrides rechargeables vont représenter une part importante des ventes. Il faut que nous comprenions bien les besoins et les modes de vie des clients visés qui sont majoritairement des urbains et des péri-urbains. Nos voitures de la la marque BMW i répondent à de nouveaux besoins. Le produit électrique proposé doit convaincre et être attirant. Les voitures de la famille i seront commercialisées par trente distributeurs.

Serge Naudin Président BMW France

-  KMS : Et l’hydrogène ?
- S.N. : Nous avons développé des voitures qui étaient prêtes à être commercialisées. Mais, nous avons rencontré des problèmes d’infrastructures et de coût de l’énergie. Nous avançons sur de nombreuses pistes technologiques. En tout cas, nous voulons être leader sur tout un panel d’énergies ; depuis l’essence jusqu’à l’électrique.

-  KMS : Et en conclusion ?
- S.N. : Diriger une entreprise c’est être leader, être performant et être un pionnier en mettant des innovations sur le terrain. Ces valeurs sont celles des entreprises qui réussissent, ce sont également celles de BMW, dont les voitures cultivent à la fois l’efficacité énergétique et la performance.

Répondre à cet article



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80