Publié le 29 septembre 2008 | par Rédaction

Lors du choix d’une berline moyenne supérieure, la Peugeot 407 s’inscrit dans le panel comme une valeur incontournable. Et avec de très sérieux arguments.

La Peugeot 407 est longtemps restée en tête des ventes de son segment et nous est devenue familière, au point qu’on a fini par s’habituer à ses optiques interminables et à son très long porte-à-faux avant (attention à l’atterrissage dans les descentes de parking trop raides). Pour autant, cette ligne ne s’est pas banalisée, l’allure de la 407 donne toujours cette impression dynamique et cossue, propre à séduire l’ambition. De même, quand on s’installe au volant, le pare-brise très incliné et avancé dégage une sensation d’espace plutôt flatteuse. À l’arrière, la place pour les jambes aurait supporté quelques centimètres supplémentaires mais en regard de la concurrence, la 407 tire un parti très convenable de son empattement de 2,72 m. moyen_peugeot407.jpg Un 110 ch surprenant… et à 140 g pile poil ! Des sièges au confort profond assurent un bon maintien et confirment cette impression d’habitabilité généreuse. L’aménagement témoigne d’une réelle volonté de qualité dans le choix des matériaux, et même si le style intérieur manque un peu de fantaisie, l’écran de la navigation, en série dès le second niveau d’équipement, vient vite égayer la planche de bord. Mais c’est sur route que la 407 achève de convaincre… y compris avec le “petit” diesel 1.6 HDI surprenant d’allant et de bonne volonté. Sur le papier, ses 110 ch et son couple de 24,5 mkg ne laissent pas présager de merveilles, pourtant, il entraîne les 1440 kg de la 407 de 0 à 100 en 11,7”. Même s’il ne dispose que d’une boîte 5, il procure sur ce cinquième rapport des reprises très satisfaisantes dans un silence des plus discrets. Il fait tout cela pour 140 g de CO2, afin de bénéficier de la TVS à 5 euros/g. Pour ceux qui seraient disposés à payer un peu plus de TVS, la motorisation supérieure 2.0 HDI 140 est à 155 g… Autant alors s’offrir le 2.2 à double turbo qui, à 170 ch pour un couple de 37,7 mkg, confère à la 407 un tempérament de grande routière européenne, tout en restant infiniment plus sobre (159 g) que le V6 à boîte auto. int_peugeot_407.jpg Un châssis de bonheur Avec le 1.6 HDI, l’équilibre du châssis de la 407 dispose, on s’en doute, d’une très large marge de sécurité. Son fameux train avant à triangles superposés et pivot découplé permet de négocier les virages au millimètre… à vous faire préférer les départementales pour économiser les péages. D’autant que le confort profite d’un remarquable amortissement et que le freinage s’avère très efficace. L’ESP est livré en série, on ne saurait le regretter, mais il faut beaucoup d’insouciance pour allumer le voyant. Des tarifs accueillants En entrée de gamme, Confort Pack, la 407 1.6HDI 110 s’affiche à 24.100 euros avec ESP et AFU, climatisation automatique, régulateur de vitesse, ordinateur de bord, antibrouillards, radio CD MP3, volant cuir. Dès le niveau suivant, Premium Confort Pack, la climatisation devient bi-zone, les jantes alliage (16’) sont de série, tout comme les rétroviseurs rabattables électriquement, l’allumage automatique des feux et des essuie-glaces, le pare-brise acoustique, la navigation Europe kit mains-libres (voire la navigation téléphone en promo). À 26.200 euros, c’est plutôt bien placé, d’autant que pour contrer une concurrence, plus nombreuse et plus agressive depuis le début d’année, Peugeot accueille parfois le client de 407 avec les mots qu’il faut. En chiffres MODELE 1.6 HDi 110 PERF. MOTEUR 110 ch – 24,5 mkg CONSO. Moyenne essai 7,1 CONSO norm. 6,9/4,5/5,1 CO2/TVS 140 g/700 euros PRIX TTC 24.100 euros (Confort Pack)

Documents joints

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...