Publié le 20 janvier 2011 | par Rédaction

Avec la nouvelle berline C4, Citroën passe un cran au-dessus et s’approche des plates-bandes du premium. Et la DS4 s’annonce encore plus ambitieuse…

citroen_C4_face_avant.jpg

Passer un cran au-dessus et continuer à surprendre”. La volonté affichée par Citroën pour sa nouvelle C4 n’est pas contestable au moins pour la première partie du message : le cran au-dessus est clairement passé, la fameuse “qualité perçue” traduit un réel progrès, très sensible à l’œil et plus encore quand on s’installe au volant. Pour bien lire la seconde partie de l’incantation, il faudra au besoin passer “par la bande” car le design de la C4 ne surprend pas véritablement. On pourrait aisément lui trouver quelques ressemblances et c’est peut-être là que se situe l ‘audace… dans une approche de constructeur généraliste décomplexé qui ne semble pas ou plus craindre les comparaisons.

Depuis C5 le style s’affirme

La nouvelle ambition stylistique de Citroën s’est révélée avec la dernière C5 en 2007, elle ne s’est pas démentie lors de relifting de la C3, et elle se confirme avec cette nouvelle berline C4. Ce n’est pas systématiquement bouleversant de créativité, mais c’est conforme aux références les plus adulées, tant dans le dessin que dans la réalisation. Le claquement de

citroen_C4_face_avant_phare.jpg

porte se traduit par un “plok” sourd sans le mondre bruit de quincaillerie, les citroënneries discutables de la précédente C4, genre volant à moyeu fixe ou cadrans bizarres sont oubliées, le dessin de toutes les ouies d’aérations est cohérent, les plastiques se font discrets, les revêtements de tableau de bord sont “moussus”, bref c’est clean comme du premium et si on veut en rajouter dans l’équipement on peut aller jusqu’au superflu… comme dans du premium. Et c’est surtout à des années-lumière des Xsara, des Xantia ou des C5 de première génération dont personne ne regrettera le style qui reste pour l’éternité… inimitable !

Aux prix de 2007

Ce passage au “cran au-dessus” est-il réaliste alors que la crise peine à passer derrière nous, et que personne ne sait encore ce qui reste devant ? Pour cette berline C4 qui se situe au cœur du marché européen et qui a donc nécessairement de grandes ambitions de volume, Citroën se garde bien d’un excès “d’optimisme premium” et semble même s’en défendre en évoquant des “prix en baisse… jusqu’à 2000€ selon le niveau de finition…” . La consultation d’un tarif de la précédente C4 ne nous a pas permis

citroen_C4_place_avant.jpg

d’identifier aussi nettement la baisse, mais il est vrai qu’on s’emballe pas : à l’automne 2007, l’ancienne berline C4 s’affichait entre 16700 et 26100 €, la nouvelle se cale trois ans plus tard entre 16990 et 26990 € avec un équipement optimisé ! Dans la gamme diesel, l’accès se situe à 19990€ pour la HDi90 FAP Attraction, et le “ticket moyen”, c’est-à-dire le niveau Confort, atteint 22790€ avec la motorisation HDi 110 FAP, ou 25190€ si on lui préfère le niveau d’équipement Exclusive.

Un comportement routier de… Citroën

Si la séduction de cette berline C4 est de nature à conquérir une nouvelle clientèle, le Citroënniste historique juge toujours sur route. Et il ne sera pas déçu même si sur cette “moyenne”, la rationalité industrielle impose une plateforme classique sans suspension hydraulique (comme jadis sur feu la GS), il enchaînera les courbes sans nostalgie, sans roulis et avec la précision “millimétrique” d’une direction à assistance électro-hydraulique variable. Et aussi, nous semble-t-il, avec plus d’aisance sur la version

citroen_C4_coffre.jpg

110ch que sur la 150ch : la version 1.6 HDi charge moins le train avant que la 2.0 HDi, elle semble plus homogène et plus facile. Le couple du 1.6 HDi (285 Nm) ne fait pas défaut : si le maximum est atteint à 2000 tr, on peut déjà relancer sur un filet de gaz à 1200 tr. Naturellement, les performances pures du 150ch parlent à l’oreille du chrono (0 à 100kmh en 8,6’ contre 11,2‘) mais pour les heures ouvrables, on s’intéressera davantage au régulateur limiteur de vitesse qui permet quatre programmations simultanées pour mieux naviguer entre les radars.

Attention à la monte pneumatique

Citroën a prévu quatre homologations de pneumatiques : 195/65R15, 205/55R16, 225/45 R17 et 225/40R18… la première, à la rigueur la seconde, seront largement suffisantes ! Au demeurant, seules ces montes 15 et 16 pouces garantissent les taux de CO2 minimaux, alors que les 17 et 18 pouces pénalisent le CO2 de 2 à 5 g. Ainsi sur la version 1.6 HDI 110 on arrive à 119g en 15 et 16’ mais à 122g en 17 ou18’ : résultat (sur les bases actuelles) la TVS passe de 476 à 610€. Comme, au remplacement, pour le prix d’un pneu de 18‘, vous pouvez presque en changer quatre en 15‘, en ajoutant l’économie de TVS, il restera même du crédit pour acheter une roue de secours. Pour les HDi 150ch, l’impact de CO2 reste identique mais 127 ou 130g ne font pas changer de seuil, la TVS n’en souffre alors que de 15€ par an.

citroen_C4_trois_quart_arriere.jpg

La monte pneumatique a aussi une incidence sur le confort. Plus le profil est bas et plus les détails du revêtement se “lisent” dans l’assise des sièges, or les sièges sont trop fermes. Si on prend bien le temps d’adapter les réglages à son anatomie, cette fermeté profiterait ,parait il, au maintien… C’est l’éternel débat entre confort et raideur des sieges pour « faire » allemand !
La nouvelle C4 conserve le même empattement de 2,61m que la précédente et ses qualités d’habitabilité très convenables pour une berline de segment M1 de 4,33m ; elle gagne même un (petit) peu de garde au toit à l’AR.

L’e-HDi à boîte pilotée

Nous avons gardé pour la fin, la motorisation 1.6 e-HDI et son start-stop à alterno-démarreur. Si le concept est remarquable de discrétion et d’efficacité, s’il parvient à rendre “transparents” les redémarrages d’un diesel, sans à-coups et sans vibrations, bref s’il ne donne pas irrémédiablement envie de l’éteindre comme trop souvent certains systèmes start-stop concurrents, il ne confère pas actuellement à 109g (avec les roues de 16‘) un avantage fiscal déterminant (on reste à 4€/g en TVS). Bien sûr dans les bouchons, on bénéficie d’un silence moteur total, mais compte tenu de l’excellente insonorisation moteur de cette nouvelle

citroen_C4_levier_vitesses.jpg

C4, le gap n’est pas fondamental. Pour l’instant l’avantage majeur de la version e-HDi réside dans la boîte pilotée qui lui est réservée. Ceux qui apprécient “l’automatisme piloté” auront là toute satisfaction, mais ne subiront aucune pénalisation sur le CO2, bien au contraire. En fait on aurait bien peu de chose à reprocher à cette e-HDi si Citroën n’avait pas clamé, urbi et orbi, que le taux de CO2 de 109g “au lancement” passerait “ensuite” à 99g… Alors naturellement on la préfèrera “ensuite” car en quatre ans de détention, à 2€/g, il y aura un billet de 1000€ à économiser sur la TVS, soit exactement le supplément que réclame Citroën pour passer de l’HDi “normale” à boîte manuelle, à l’e-Hdi à boîte pilotée.

citroen_C4_places_assises.jpg

EN CHIFFRES

– Modèle : Citroën C4 HDi 110 FAP
– Puissance : 112ch (à 3600 tr)
– Couple : 270 (285) Nm (à 2000 tr)
– Vitesse max : 190kmh
– Accélérations : 0 à 100 en 11,3”
– Conso normalisée : 5,8 / 3,9 / 4,6
– CO2/TVS : 119g/ 476€
– Prix tarif TTC : de 20990€ (Attraction) à 25190€ (Exclusive)

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...