Publié le 7 avril 2022 | par Axel Ekman

En proposant un Compass électrifié en deçà de la solution hybride rechargeable “4xe”, Jeep pousse l’électrification de sa gamme vers une clientèle élargie grâce à une approche budgétaire plus serrée.

Il s’appelle “Compass e-Hybrid” et embarque plus d’une nouveauté : une batterie 48 Volts d’abord, qui équipe généralement les véhicules au premier niveau d’hybridation (MHEV), quand l’électrification sert essentiellement à soulager le moteur thermique en phase de démarrage et de reprise. Une nouvelle boîte de vitesses robotisée à double embrayage ensuite, qui intègre un moteur électrique de 15 kW, architecture qui permet au Compass e-Hybrid de se mouvoir sur 3 kilomètres sans le soutien du moteur thermique, à savoir un 4 cylindres essence turbocompressé de 1,5 l développant 130 ch, nouveau lui aussi. L’avantage de cette solution ? Elle est principalement financière, puisqu’à modèles comparables, cette version 48 Volts est facturée presque 20 % de moins que le modèle hybride rechargeable “4xe”.

Manque de souffle

Cette intéressante décinaison du mythique Compass, outre sa belle allure, offre dans sa version Longitude Pack Business un niveau d’équipement tout à fait honorable dans la catégorie à ce niveau tarifaire. Agréable à conduire en ville et sur des trajets inter-urbains, le Compass e-Hybrid est limité par sa puissance (130 + 20 ch) et son couple (240 + 55 Nm) dès que l’on se prend à vouloir profiter d’un parcours routier rapide. De même, le réglage typé “confort” de ses trains révèle un comportement un brin pataud en conduite soutenue… comme souvent ses concurrents du segment C-SUV, soyons juste. Bien insonorisé, le Compass e-Hybrid se sent à l’aise dans les ambiances apaisées, là où son confort et sa bonne manœuvrabilité se révèlent. Son coffre (sans roue de secours), ouvre un volume de 438 litres, extensible à 1387 l. Notons que le Pack Business intègre le GPS avec reconnaissance des panneaux de signalisation, l’écran tactile de 10,1”, le réglage lombaire électrique, les anti-brouillard, le stop & start et un régulateur de vitesse adaptatif. Parce qu’il s’adresse à un public n’ayant pas forcément une capacité de recharge à domicile ou au bureau, qu’il propose une consommation contenue (autour de 7,5 l/100 km) et un score carbone raisonnable (128-136 gr), le Compass e-Hybrid va sans doute permettre à Jeep de poursuivre sa conquête des marchés professionnels, surtout sur la tranche des TPE/PME et autres professions libérales. L’avantage tarifaire de cette version, à peine minoré par la TVS, en fait un choix intéressant pour les aficionados de ce légendaire baroudeur urbain.

Axel Ekman 

Fiche Technique :

  • Moteur : 4 cylindres 1,5 l essence
  • Puissance th./élec. : 130/20 ch
  • Couple maxi th./élec. : 240/55 Nm
  • Vitesse maxi : 193 km/h
  • Boîte : Robotisée à 7 rapports 
  • Consommation constatée : 7,5 l/100 km
  • Émissions CO2(WLTP) : 128/136 g/km

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...