Publié le 24 novembre 2010 | par Rédaction

DACIA DUSTER 1.5DCI

Bousculant non seulement les tarifs mais aussi les références et au final notre idée de l’automobile, Dacia pointera bientôt au 5eme rang du marché français !

En descendant pour la première fois d’une berline Logan, on se disait : “Pas mal, mais pourquoi l’ont-ils faite aussi vilaine ?”. En descendant d’une Sandero on se demandait parfois “Pourquoi payer plus cher ?”. En descendant d’un Duster on ne se pose plus vraiment la question ?

Oser l’auto-dérision

Si l’on regarde les SUV comme le summum de la volupté égocentrique, comme l’expression automobilistique la plus aboutie de la réussite sociale, le logo Dacia qui s’affiche sans complexe au milieu de la calandre en plastique rutilant du Duster pourra encore faire bémol. Dans l’harmonie tapageuse d’une sérénade bling-bling de type : ma rolex, mes ray-ban, mon top-model, etc…“mon Duster” risque le couac !

Dacia2010Duster_interieur2.jpg

Encore que dans une lecture “décalée”, apparemment détachée de toute référence à la “bagnole” et au “toujours plus”, le Duster puisse s’avérer du plus grand chic, comme l’assemblage improbable de “ma petite veste griffée portée sur un jean de supermarché”. Étonnamment le Duster peut même se permettre le ridicule d’une certaine agressivité de carrosserie, singer le style 4×4 et et oser l’auto-dérision jusque dans son appellation.

Dacia2010Duster_1.jpg

Le “chiffon” dépoussière les clichés, les préjugés et les griefs sociétaux à l’encontre des SUV, le “nettoyeur” ne décape pas que nos neurones endormis, et joue volontiers les familiales généreuses pour la promenade dominicale. Personne ne songerait à taxer le Duster d’auto pour m’as-tu vu, ou pour agresseur de planète…

Le choix d’un SUV semble ici porté par des motivations (un peu rationnelles, un peu alibi de circonstance) de praticité, d’habitabilité, de rusticité, et de “bravitude”… . Nous voilà rassurés ! D’ailleurs la “Dacia attitude” fait de plus en plus d’adeptes : la communauté des fans a rassemblé dernièrement plus de 7500 adeptes dans un pique-nique géant. La voiture de pauvre conçue pour les pays émergents (qu’on disait encore parfois sous-développés) devient un objet-culte.

À 139g, une TVS citoyenne

Pour notre essai, nous avions choisi la motorisation 1.5 dCi 110, mais en version deux roues motrices, pour rester à 139g (et 695€ de TVS) en cohérence avec… “la philosophie du produit”. Le Duster existe aussi en quatre roues motrices : cette transmission 4X4 utilise un coupleur électromagnétique pouvant fonctionner en mode automatique, ou en mode verrouillé 4×2 ou 4×4 et éprouvé de longue date… chez Nissan.

Dacia2010Duster_2.jpg

Si on a vraiment besoin, il suffit d’ajouter 2000€, un surcoût modéré mais la TVS saute alors d’un cran, à 1450€ en raison de rapports légèrement plus courts qui occasionnent trois petits décilitres supplémentaires sur la consommation conventionnelle.

La remarquable souplesse du 1,5 dCi 110

Nous n’avons en revanche pas recherché l’économie drastique jusqu’à retenir le moteur 90ch (500€ moins cher) et à 130g sans beaucoup d’incidence sur la TVS. De plus pour avoir précédemment testé toutes les déclinaisons de ce moteur 1.5 dCi dans moult applications, le 110ch nous semblait a priori plus adapté au format du Duster (2,42 de SCx… quand même !).

Dacia2010Duster_3.jpg

Ce moteur dCi 110 est aussi plus coupleux à bas régime (240Nm à 1750tr, contre 200Nm à 1900tr pour le dCi 90) ce qui s’avère aussi essentiel pour un usage de franchissement à très basse vitesse, que pour les relances en conduite urbaine. Et de fait avec le 110 (107ch exactement) le Duster se montre d’une rare aisance dans une circulation dense, repartant sur un filet de gaz à 60kmh en 6e et allant friser 170kmh sans changer de rapport.

Le poids d’une urbaine

Cette souplesse, le Duster la doit à son 1.5dCi étonnant de polyvalence, mais aussi à un poids très modéré (1205 kg à vide pour le 110 4×2 en niveau Ambiance). La version basique, dite simplement Duster, n’est proposée qu’en motorisation essence à partir de 11900€. En diesel, le 110ch s’affiche à partir 15200€ en Ambiance ; pour le niveau Lauréate il faut ajouter 1000€ supplémentaires mais on reçoit alors une climatisation manuelle, des rétros électriques dégivrants, des antibrouillards, des boucliers et poignées de porte de la couleur de carrosserie, et un ordinateur de bord.

Enfin la Prestige ajoute le cuir, la radio avec commande satellite, et le Pack look extérieur (jantes alliages de 16, l’aspect satiné des barres de toit et les incontournables vitres surteintées). Certes le cuir n’est pas du connolly, l’autoradio n’est pas intégré dans l’instrumentation, la modularité reste des plus simpliste avec un dossier de banquette rabattable en 60/40, le tableau de bord universel de Dacia n’est pas follement gai, mais l’ensemble s’assume très bien et surtout hérite de la fiabilité propre à la simplicité.

Dacia2010Duster_4.jpg

Seuls les vitrages surteintés et les inserts brun shini semblent un peu clinquants pour communier idéalement dans la sérénité de la Dacia Attitude, mais finalement n’est-ce pas “adorablement kitch”. Mais surtout pour 17200€ on en a largement pour son argent et ce précepte là est assimilable par tout consommateur sachant compter. Et puisqu’on parle d’argent, il faut aussi savoir que la consommation conventionnelle de 5,3 litres n’est pas irréaliste. Avec un moteur chaud, et en conduite “citoyenne”, il est parfaitement possible d’en rester à 6 litres, si on ne remonte pas un vent de force 6, si on évite les cols à pleine charge.

Crossover plus que monospace

Comme souvent sur les SUV et autres crossover, on a une impression d’encombrement : le Duster construit sur la plate-forme à tout faire de Dacia, reste compact (4,31m) mais son empattement (2,67m) est plus long que celui de la Logan et ses voies sont plus larges de 9 et 10cm. Si la longueur sert l’habitabilité, la largeur des voies contribue à la stabilité d’un engin haut sur pattes.

Mais ce supplément de largeur ne profite pas aux coudes : à l’arrière trois adultes manqueront d’aisance, c’est un crossover pas un monospace. Inutile de soulever la moquette du compartiment à bagages, on est directement sur la tôle du plancher sans cuvelage et d’ailleurs sans roue de secours. Vues de dessous, les versions 4×2, disposent donc d’un immense espace inutilisé (sauf à imaginer y placer le réservoir d’une éventuelle version GPL ou un panier de roue de secours).

Une vocation dévoyée de besogneux

Le comportement routier n’appelle pas de critique particulière, sachant qu’un Duster comme la plupart des SUV “deux roues”, n’incite pas aux extravagances. L’option ESP est disponible mais seulement associée aux motorisations 110ch à partir de Lauréate (pour 300€ on ne s’en privera pas) L’assistance au freinage d’urgence est en revanche de série sur toutes les versions, et elle est presque trop efficace à vide, mais très appréciable à pleine charge.

Dacia2010Duster_interieur1.jpg

En fait si le Duster, confortablement équipé pour pays riches, s’incruste volontiers avec humour dans l’usage “dévoyé” de véhicule de frime, il est aussi à l’origine conçu comme un besogneux pour évoluer aussi en terrain hostile. Pour un usage professionnel, le kit de transformation “VUL société deux places” est déjà disponible à 510 € pose comprise… Sauf accès soudain de dengue à Bercy, on pourra alors récupérer la TVA sur la totalité du prix est comme le Duster demeure sous le plafond même en “full options”, on ne saurait faire plus honnête.

EN CHIFFRES

Modèle : Duster 1.5dCi Lauréate
Puissance : 107ch (à 4000 tr)
Couple : 240Nm (de 1750 tr)
Vitesse max : 170kmh (ailleurs)
Accélérations : 0 à 100 en 12,5”
Conso normalisée : 6,4 / 4,9 / 5,3
CO2/TVS : 139g/695€
Prix tarif TTC : 16200 € (ESP+300€)

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...