Publié le 26 février 2019 | par Rédaction

Avec la 508 SW, Peugeot complète son offre de voitures du segment des routières avec une déclinaison break qui représente au moins le tiers des ventes de la catégorie, voire plus sur certains marchés européens.

508_photo1.jpgCette déclinaison de la nouvelle 508 en affirme les qualités tout en répondant à certaines interrogations liées à l’accès aux places arrière ou à la taille du coffre de la berline. Le coffre se révèle finalement moyenne logeable avec 530 litres, loin derrière les meilleures de la catégorie que sont les Volkswagen Passat et Skoda Superb , Ford Mondeo, Opel Insignia.
Quant au design, il s’agit là d’une appréciation qu’il appartiendra à chacun de porter, mais, à titre personnel, ce SW est aussi réussi que la berline. Il en garde les dimensions, avec une longueur seulement accrue de 3 cm. Ce nouveau 508 SW est donc 5 cm plus court que la génération précédente. La transformation de l’arrière avec l’allongement du toit offre une meilleure garde au toit, l’espace disponible autour de la tête, pour les passagers. Les vitrages de porte arrière plus rectangulaires offrent un accès plus aisé à la banquette.

508_photo2.jpgA l’avant, conducteur et passager retrouvent l’aménagement intérieur séduisant des récentes Peugeot avec le petit volant surmonté des compteurs et l’écran central dont les fonctions sont accessibles à la fois par commandes tactiles mais également par les touches piano situées à sa base. Le 508 SW couronne la gamme Peugeot en affichant une ligne élégante, un intérieur moderne et bien conçu ainsi que de belles qualités routières. La 508 SW offre les mêmes motorisations que la berline, soit deux essence et trois diesel : 130 ch., disponible en boîte à commande manuelle ou automatique et les moteurs de deux litres, 160 ch. et 180 ch. uniquement disponibles avec la boîte automatique à huit vitesses.
Pour cet essai, nous retenons le diesel deux litres de 160 ch. ; Ce moteur offre suffisamment de souplesse et d’allant pour offrir assez de dynamisme même en charge. Essayé à vide, c’est encore mieux, les relances sont franches, avec ou sans le support de la boîte automatique. Le moteur gronde gentiment, mais sans vibrations, pour manifester sa force. Tandis que la boîte automatique enchaîne les rapports en douceur. La tenue de route laisse une grande impression de facilité mais la direction peut laisser perplexe . En effet, l’effort à produire au volant est très élevé en grandes courbes, ce qui laisse une désagréable impression de lourdeur et d’imprécision. L’habitude aidant, j’imagine que cette lourdeur devient supportable. Ce seul point négatif de la conduite relève d’un choix qui ternit bien inutilement le ressenti qualitatif remarquable de cette 508.

508_photo3.jpg

Côté équipements, tout comme la berline, le 508 SW offre tout ce qui apparaît utile à ce niveau de gamme. Ainsi, la finition Allure Business comprend l’accès mains libre à la voiture, des sièges, confortables, au revêtement mixte tissu-cuir, avec réglage lombaire pour les sièges avant, un système multimédia à écran tactile de 10 pouces avec fonction Mirror Screen permettant de dupliquer l’écran du téléphone.
Dans le domaine de la sécurité, la 508 SW Allure Business comprend de nombreux systèmes d’aide à la conduite. Le Pack Safety Plus comprend un système de surveillance des angles morts, la reconnaissance des panneaux de signalisation et leur affichage dans le combiné d’instruments devant le conducteur, le passage automatique de feux de route à feux de croisement et l’alerte en cas de perte de vigilance du conducteur. Ces fonctions s’ajoutent au freinage automatique en cas d’obstacle et à l’avertissement de franchissement de ligne. Le stationnement, la 508 SW comprend un système d’aide graphique utilisant des capteurs de proximité avant et arrière ainsi qu’une caméra de recul ont l’image apparaît sur l’écran central à l’enclenchement de la marche arrière.
Ainsi gréée, la 508 n’a rien à envier à ses concurrentes, parfois de marques plus huppées, dans le domaine des équipements de sécurité. Voilà de quoi envisager la route de la manière la plus sereine vers la conduite autonome.

Un break homogène

Au bilan, cette 508 SW BlueHDi 160 Allure Business, à 41.950 euros, constitue un bon choix à la fois pour rouler longtemps et sereinement la semaine que pour des déplacements en famille le week-end. Lors de notre essai nous avons mesuré une consommation de 7,2 l/100 km dans une circulation plutôt hachée tout en roulant « sagement». Des conditions plus autoroutières et routières abaisseront ce chiffre, ou le monteront, tout dépendra de votre pied droit. Tout cela avec une TVS raisonnable s’appuyant sur des émissions de CO2 de 118 g/km. Peugeot étant unanimement reconnu pour sa maitrise de la pollution moteur et de son traitement.

Bertrand Gay

Fiche Technique

  • Moteur : 4 cylindres 2.0 litres
  • Puissance : 163 ch à 3.750 tr/mn
  • Couple : 400 Nm à 2.000 tr/mn
  • Vitesse maxi : 226 km/h
  • Consommation : 7.2 l/100 km
  • Emission de CO2 : 118 g/km
  • TVS : 531 €
  • Prix : 41.950 €

Yvan Segal : « Les automobilistes vont consommer l’automobile différemment" Pour Renault, la valeur ne passe plus forcément que par la production et la vente de véhicules mais également par les services et la gestion sur to…

Lire la suite
edito

Reuters a communiqué les chiffres d’investissements des constructeurs, en premier, des équipementiers et de la filière automobile dans le véhicule électrique, ce, jusqu’à l’aube  de 2030. Ce chiffre donne le …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...