Publié le 2 décembre 2021 | par Charles Daubin

En adaptant son moteur essence 2 litres au superéthanol, Land Rover fait un beau cadeau à son Range Rover Evoque. Il offre l’économie du diesel et le plaisir de l’essence.

Comment rouler à faible coût tout en obéissant aux injonctions de ceux qui désirent l’abandon des motorisations diesel en les menaçant de bannissement ? Un rapide coup d’œil au totem de la station-service permet d’identifier un carburant liquide à moins de 70 centime par litre ; le superéthanol (E85). Land Rover complète son offre avec une motorisation Flexifuel de son Discovery Sport et du Range Rover Evoque. Nous avons pris le volant de ce dernier. Il dispose du moteur quatre cylindres 2 litres suralimenté de 200 ch adapté à l’utilisation de l’E85. Ce carburant s’utilise comme de l’essence sans aucune contrainte additionnelle. Seul le choix du bon carburant est requis à la station-service.

Abordons tout de suite l’aspect financier de l’histoire. Malgré les 196 à 212 g/km de CO2, pas d’inquiétude pour le malus car la valeur de CO2 retenue est abattue de 40 % pour tenir compte du fait que le carburant comprend de 60 à 85 % d’éthanol. L’Evoque P200 Flexfuel est donc dans la zone neutre du malus. Le certificat d’immatriculation est gratuit dans la plupart des régions de France et, comme toutes les essences, la TVA sur les factures de carburant est récupérable à 80 %. Mais attention, les émissions de CO2 retenues pour le calcul de la TVS rendent cette dernière coûteuse, à partir de 3.410 euros en 2021, pour les entreprises.

Même en tenant compte d’une consommation majorée de 20 % par-rapport au moteur essence comparable, le coût carburant est comparable à celui d’un diesel. Nous avons consommé 12,5 l/100 soit 8,6 euros aux 100 kms. Au volant, rouler à l’essence a du charme grâce à l’absence de vibrations et l’exploitation d’une large plage de régimes allant de 2.000 à 6.000 tr/mn.

Les 200 ch traversent la boîte automatique neuf rapports pour atteindre les quatre roues motrices. Point de velléités sportives en raison des 1.845 kg à vide mais la souplesse du moteur offre un bon agrément. Dans l’habitacle, la présentation est soignée. Le conducteur trouve aisément sa position de conduite derrière une planche de bord aux lignes horizontales. L’écran tactile donne accès à l’audio et à la navigation mais la climatisation est accessible par des commandes rotatives et des boutons, quelle bonne idée !

A 46.050 euros dans sa version de base, le Range Rover Evoque P200 Flexfuel offre une alternative séduisante pour les grands rouleurs.

Bertrand Gay

FICHE TECHNIQUE :

  • Moteur : quatre cylindres 1.997 cm3
  • Puissance : 200 ch
  • Couple : 320 Nm
  • Vitesse maximale : 216 km/h
  • Émissions de CO2 : 196 à 212 g/km
  • TVS  : à partir de 3.410 euros
  • Prix : 46.050 euros

Xavier Chardon : « L’organisation du travail a modifié les déplacements »…

Lire la suite
edito

En 1 an, les ventes automobiles et utilitaires aux entreprises ont pris une importance considérable en franchissant le cap des 50% des immatriculations totales sur le marché Français. Victoire à la Pyrrhus diront certains, fac…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Transformation Dérivé VP en VU

l’essentiel en 5 points : - Les véhicules de société “dérivé VP” sont exemptés de TVS e...